mardi 28 octobre 2014

Malaxer le concept du système décimal et les premiers décimaux

Les devoirs de classe sont faits. Mais le lutin avait des doutes en géométrie. Nous avons donc repris le système décimal! Bon, dit comme ça, ce n'est pas une conséquence évidente. La difficulté rencontrée était de créer un segment de ... décimètre, un autre de ... millimètre. Nous avons donc appréhender le système décimal entier, avant et après la virgule.

En premier, pour être sûr qu'il avait saisi les différentes manipulations du système décimal avec Montessori ou la Méthode de Singapour (sous le libellé numération), nous avons repris quelques activités du livre " Les maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métrique" de Bernadette GUERITTE-HESS, Isabelle CAUSSE-MERGUI et Marie-Céline ROMIER dont je vous parlais là.


Le "Système décimal junior" pouvant être présenté à des enfants de 5 ans.
Ce fut très plaisant à faire car les objets de manipulation se mangeaient aussi très bien. Il lui fallait suivre un système de mise en groupe par 3, de 1 en 1 (apéricubes) en renseigner un tableau (prévoir un très très long tableau pour arriver à 3 bols).
au bout de 3 apéricubes dans 1 verre
au bout de 3 verres dans 1 sachet
au bout de 3 sachets dans 1 bol

Une fois l'erreur faite, il avait saisi que 3 n'apparaissait jamais sauf dans la dernière case du tableau!


L'intérêt fut aussi de reprendre avec rigueur les 8 points de progression demandés dont: faire, renseigner un tableau mais aussi dire - combien d'apéricubes dans 1 sachet ? par exemple -, expliquer le film (le processus) - j'ai mis 3 apéricubes dans chaque verre et à 3 verres plein j'ai rempli le sachet - ou symboliser le processus.


***

Nous pouvions ainsi reprendre le système imposé, groupement par 10. C'est avec les pailles que nous avons vu le Système décimal entier. La question préconisée dans le livre cité plus haut est de "montrer 12,34 pailles". Je vous recommande chaudement de suivre leurs conseils. La petite Luciole vous propose les séances clef en main ici. Pour ma part, nous nous sommes arrêtés à une première approche, une séance approfondie sera pour la prochaine fois.


Le lutin a sorti ses douze pailles, puis 34 autres. - Mais je ne veux pas 46 pailles! J'en veux 12,34! 
Les yeux ronds - 12,34 pailles est-ce plus ou moins que 12 pailles ? Est-ce plus ou moins que 13 pailles?

- Nous groupons toujours par 10, alors en combien de partis faut-il coupé la paille? Combien de morceaux prendre?


Montrer 12,34 pailles fut alors un jeu d'enfant, comme 154,21 etc... et l'acte de couper, de créer des -ième aussi.

***
Et bien-sûr reprendre ce qu'est un dixième, un centième, un décimètre...

vendredi 24 octobre 2014

Diwali

C'était hier mais nous avions fêté mon petit neveu M et ma dernière année de trentenaire. Nous n'avons pas relu ensemble le Ramayana mais cette semaine a pourtant été bien indienne dans mes lectures. Voici un rappel de ce que nous avions fait pour fêter Diwali.

Voici de quoi revenir tout de même à ce magnifique mythe indien, un film d'animation de Nina PALEY, "Sita sings the blues" (vous trouverez les sous-titres en français en bas de la vidéo).
Le mélange cartoonesque, de découpages d'illustrations plus traditionnelles et d'ombres de marionnettes de style javanais est très réussi.




© Nina PALEY "Sita sings the blues"


jeudi 23 octobre 2014

Se faire une place dans la vie

Hier mon frère est devenu papa. Un magnifique petit loup bien-sûr. Aujourd'hui je rentre dans ma quarantième année.


Est-ce parce que les vacances sont là et que mon chenapan m'accompagne toute la journée, qu'il souhaite limiter les activités et se reposer? Est-ce parce que les autres ont eu besoin de moi récemment? Est-ce parce que je ne prends plus de temps à juste être présente à moi? Je suis floue! Je suis devenue une adulte sur une voie qui me plait et pourtant...

Je bois un thé avec plein de petites gourmandises réconfort: les balles seront pour les parents du premier (bah oui, vu son papa!) et le reste pour moi et le loupiot en vacances. Des calissons de Saint-Rémy (un peu moins sucrés que ceux d'Aix), des loukoums turcs aux pistaches (si minis-minis)...
Un bon petit kabusecha genmaicha pris dans une tasse coréenne. J'aime ce thé vert japonais, entre sencha et matcha avec un peu de riz soufflé. Le mélange est très doux, pas trop proche du matcha et le côté torréfié apparait très légèrement.

... je vais continuer à lire, je reprendrais goût au silence plus tard.

jeudi 16 octobre 2014

Continent indien et thé de Ceylan

Je m'octroie une petite pause avant de démarrer en cuisine. Ce soir, mon frère et sa femme enceinte de la dernière semaine viennent à la maison. Nous allons les inviter en voyage (enfin limité le voyage... un peu dans les papilles c'est tout!)


Je prépare très souvent du carné avec eux, la douce belle-sœur (et c'est vrai qu'elle est jolie!) aime particulièrement. Et comme je ne sais pas cuisiner la viande à la française (et surtout parce qu'elle si prends bien mieux que moi!), je bifurque toujours vers les cuisines du monde. Ce sera raïta de concombre, poulet khorma, son riz et halva de dattes. Je piocherais le raïta et le poulet dans le livre de Beena PARADIN.

En attendant, un temps pour moi, des livres ouverts toujours. Parce que oui, je les ouvre à chaque fois pour apercevoir avec le lutin où nous allons... L'Inde est à nouveau à l'honneur, nous l'avions abordée avec la fête de Diwali une autre année.
" Mon premier atlas à reconstituer" et son livre, "Mon premier Larousse du monde" nous aideront à revoir à nouveau cette portion de continent.
Le sous continent indien contient ainsi le Népal, le Bhoutan, le Pakistan, l'Inde, le Bangladesh, les îles Maldives, le Sri Lanka et... pour certains la Birmanie (appelé le Myanmar juste sur le focus de l'atlas à manipuler ?!).


J'en ai profité pour boire un thé noir du Sri Lanka, la petite île en bas à droite de l'Inde. Ce pays qui m'a tellement abasourdie quand j'y suis allée.
Un Sam Bodhi F.O.P. infusé dans ma black noiraude. L'odeur des feuilles sèches est sucrée et fruitée. La liqueur a une couleur ambrée acajou, elle est douce et ample en bouche avec un arôme bien boisé.


Nous nous rappellerons aussi rapidement de la légende de Ramayana, enfin juste la partie où Hanuman, le Singe blanc, apporta l'île de Sri Lanka, la montagne médicinale, à Rama avant de la replacer au sud de l'Inde. Nous relirons la légende complète, issue de "Ramayana, La divine ruse" de Sanjay PATEL, dont je parlais là, avec la fête de Diwali, le 23 octobre. Une autre légende indienne viendra l'accompagner. A suivre.

En attendant au boulot, cela prends du temps d'écrire un billet, en fait.

mercredi 8 octobre 2014

Un peu de sciences

Il nous arrive souvent de "patauger" dans les sciences. Moi avec très souvent des films documentaires, le lutin me suivant plus volontiers dans les livres documentaires (dont nous avons un beau panel, un aperçu là). Mais quand il s'agit d'expérimenter, c'est encore un enthousiasme plus vif. Le chenapan adore!!! Je suis obligée de restreindre par manque de matériel et d'idées.


Alors j'ai sauté sur l'occasion avec cette parution de "Je comprends les sciences avec Léonard" de Milan presse. Ce magazine est parfait. Sur un thème clair, il pose des questions et propose une dizaine d'expériences pour expliquer le réel. Peu de matériel est demandé et le reste est même fourni dans ce kit trimestriel (par exemple ce squelette avec le dernier numéro ou la fusée de la vidéo).

Une fiche par expérience,

une manipulation et des observations à noter,


video

une explication scientifique


et à chaque numéro un exposé encore plus clair.


Nous avons ainsi abordé la chimie, le corps humain, l'eau, l'espace, les couleurs et la vie. A chaque arrivée du kit, c'est une agitation sans retenue qui le tient!
Juste une retenue: aucun abonnement possible, il faut se tenir prêt avec le revendeur de presse.

jeudi 2 octobre 2014

Le retour d'un sachet de thé ?! Et oui mais pas n'importe lequel

La première fois, mon compagnon avait sonné à leur porte. Il me voyait depuis si longtemps scotchée devant leur vitrine... à chaque fois que nous passions dans cette rue. Je pensais plus y entrer avec Francine, ma si talentueuse passeuse de dégustations, lors d'une de ses pérégrinations parisiennes. Mais non, la première fois je suis entrée avec ma belle-maman, laissant le compagnon et le fiston à l'entrée.


Que dire devant tant de choix, d'envies... à côté d'une femme qui ne connait que le thé parfumé. J'avais tout de même décidé de prendre quelques propositions de Jugetsudo (voir actualisation de ma théothèque). Ma belle-maman regardait sans comprendre... surtout les prix.
La seconde fois, parce que plus de stock, nous y sommes rentrés avec le loupiot. Révérence à nouveau de notre hôtesse, puis dégustation d'un sablé au matcha (un délice - Mais c'est incroyable que cela soit si bon? dixit le petit d'homme). J'avais choisi le thé aux magnifiques guimauves de Gérard Mulot juste à côté.

Cet été, nous avons été trois à boire leurs thés verts. Leur matcha, sencha et mecha. Et justement c'est ce Yuki mecha qui revient en force, en sachet. Ce mélange de 80% de jeunes pousses, sencha et matchas est une merveille. Je l'avais acheté au départ car il pouvait être bu froid et le compagnon se met de plus en plus aux thés (oolongs parfumés, Top fancy ou Oriental beauty). Mais ce fut un plaisir à trois. Le chenapan commençant à boire clairement une tasse entière maintenant.
Ce thé japonais a donc été de toutes les tasses. Avec la rentrée, je suis maintenant plus solitaire dans mon plaisir. Une infusion à 100°C pour la première tasse, puis une nouvelle infusion avec l'eau de la bouilloire qui reste et ainsi de suite jusqu'à bien 5 ou 6 infusions.
Ce mecha est un thé vert extrêmement doux. A chaque infusion, d'un magnifique vert presque fluo, vient se poser au fond un dépot de matcha si délicat.


De quoi reprendre pied, offrir tout mon courage en partage pour l'expatriation de la gazelle, penser à la première lettre d'amour de notre grand de presque 8 ans '(avec une maman encore confidente), soutenir la vie difficile et vicelarde de A, imaginer des doses d'amour à perfusionnner au compagnon, préparer les devoirs, jouer avec le papier et le stylo grâce à elle et continuer à lire encore et encore...