mercredi 1 juillet 2015

Etat caniculaire

La fin d'année est proche, tout se bouscule pour nous. Pas moyen de se poser... et puis le soleil est au rendez-vous... et la température.
Nous avons profiter de l'ombre des jardins... un mercredi au Jardin d'acclimatation du Bois de Boulogne avec les brumisateurs et le mur d'escalade... un dimanche à profiter du jazz dans les oreilles et de l'accrobranche au Parc floral de Vincennes (notre chauve-souris - écureuil a adoré!).
Mais aujourd'hui pas moyen de faire semblant: non je suis une limace, un phoque, une laitue de mer (non, non, au moins elle, elle est dans l'eau), un paresseux. Nous avons grugé, nous sommes allé dans un centre commercial... une petite heure de remise à température chaude mais appropriée du corps (en évitant les clims trop agressives), un bubble tea au matcha et nous voilà de retour.


Le lutin voulait une glace! Non, non et non, par temps si chaud, il faut des boissons à température ambiante ou du thé... chaud! Il a fait une drôle de tête. Mais si, mais si, à Marrakech par exemple (lui qui revoit le Marrakech du rire en replay pour la énième fois), ils servent du thé à la menthe et se "rafraichissent" avec un éventail.
Alors nous sommes revenus avec un éventail parfumé à la fleur d'oranger (et un plateau Snoopy, parce que oui, j'aime, j'ai relu et j'ai même vu des images 3D picasso de Snoopy, mais chut ce sera pour plus tard).
Le chenapan est au Maroc par procuration, moi je pars en Chine avec un An Ji Bai Cha TV125 de Thé de Chine. Le petit d'homme va en profiter aussi et.... quel concours de circonstance, je lis l'interview du directeur de la boutique Thés de Chine, Vivien MESSAVANT dans le nouveau numéro "L'éléphant n°11".
Je bois, j’éteins l'ordinateur, je n'ouvre toujours pas les volets ni les vitres et je cours me doucher avec une douche... chaude (mais oui sinon on en ressort et on a chaud de suite).

samedi 27 juin 2015

Presque prête...


Quoi, je fais collection? Oui un peu: il m'en manque 5 d'ailleurs (et un sur la photo, je sais j'ai dû les noter pour justement savoir où j'en étais).
J'adore!! Fane, fane, fane. A chaque fois, il s'agit d'une description intelligente des états d'âme et questions existentielles.

Je les relis pour me préparer... je vous en dirais plus par ici.

lundi 22 juin 2015

La fin de l'année scolaire ?

L'homme me dit que je peux arrêter de faire du "en plus scolaire" pour le lutin. C'est la fin de l'année tout de même. Bon, cela fait depuis le début du mois de juin qu'il me le dit, en sachant qu'il me dit courant septembre, c'est le début de l'année scolaire tout de même!


Mais non. Bon les dessins font leur retour tonitruants tous les soirs. Appel en force de la couleur d'ailleurs.


 
- issus de "Râ et Cie" de Matthieu RODA dont je parle là et qui donne lieux à des théâtralisations comiques fabuleuses de la part du petit d'homme!
des détails de plus en plus poussés et un doute sur les couleurs (daltonisme oblige!)...




- issus de "Dessiner des animaux supermignons en couleur" de Ai AKIKUSA. Une première aux crayons de couleur... Le rose à la place du gris est revenu, elles se confondent pour le petit daltonien: ça n'existe pas les éléphants rose, mais si, mais si...


Mais non l'année scolaire n'est pas finie, nous terminons le programme de la Méthode de Singapour... me voici en pleine préparation intense!


Allez ce qu'il voulait depuis si longtemps, les fractions! Équivalentes mon cher!

vendredi 19 juin 2015

La grande ourse

Nous profitons d'une lecture (que nous poursuivrons cet été en vacances en la mettant en pratique), "Constellations, une livre phosphorescent à lire sous les étoiles" d'Anne JANKELIOWITCH et illustré par Sarah ANDREACCHIO, pour nous arrêter sur l'une des constellations les plus apparentes à l’œil nu, même à Paris. La grande ourse.


*source La grande ourse, carte de nomenclature du Jardin de Kiran (matériel qui sera imprimé et plastifié pour cet été)

Le lutin est perplexe: une ourse?! mais c'est une casserole! Oui nous avons beau dire ce n'est pas flagrant de voir un plantigrade dans cette forme là.
Mais la constellation de la grande ourse n'est pas constituée que de ces 7 étoiles principales mais bien d'environ 210 étoiles. En en rajoutant certaines, la forme est un peu plus apparente.




Et quelle est donc cette ourse dont on parle. Non pas celle qui envoie des lettres à son ami l'oiseau. Pas vraiment celle qui dort dans la galette. Mais c'est bien elle qui descend sur terre dans l'histoire de Carl NORAC illustré par Kitty CROWTHER.


Mais en fait, l'ourse est la victime des jeux des dieux grecs. Cette constellation doit son nom aux premiers observateurs du ciel, des astronomes de l'Antiquité et s'inspire d'un mythe. L'ourse était une nymphe, Callisto, dont s'éprend Zeus. Celle-ci est au service d'Artémis, déesse de la chasse. Alors est-ce par vengeance de la part de sa patronne ou pour la sauvegarder du courroux de la femme légitime de Zeus, elle fut transformée en ourse sur terre et tuée par la flèche de son fils (conçu avec Zeus). Par pitié, Zeus les enverra tous les deux après leur mort dans le ciel, la Grande Ourse et la Petite Ourse à côté.

Nous nous sommes arrêtés aussi sur une maquette étrange que nous avions eu à la Cité des sciences. La constellation de la grande ourse déstructurée. Ou plutôt la réelle disposition des étoiles principales...

*source

Notre vision des constellations est une illusion, presque une anamorphose: en fait les étoiles qui les composent ne sont pas à la même distance de la terre et n'étant pas sur une surface plane, elles forment une figure en 3D.

lundi 15 juin 2015

Presque... oui presque... et un oolong

Une longue parenthèse avec de multiples choses à préparer, à vérifier, à remettre en route. Il y a bien des choses que je ne voulais plus connaître, je ne voulais plus ne plus maitriser, subir. Nous y sommes presque.
Je reculais, encore et encore, par une trouille vrillée au corps, la trouille de tout perdre, la trouille de me considérer comme incompétente dans la vie. Une angoisse d'être la colonne vertébrale d'autre chose que de moi-même. Il a fallu prendre sur moi à l'arrivée du lutin, puis prendre sur moi quant aux angoisses communes du couple. Ne pas être portée par quelqu'un d'autre. Je le savais pourtant. Je savais que le chemin se faisait souvent en solitaire, même si à deux.


C'est dur, long... mais enthousiasmant aussi. Parce que tout avance, maladroitement, avec... comme par hasard, de nombreux gravillons sur ma route... je chute un peu, frotte mon genou qui pique et je me relève et le ciel est beau, bleu avec ce doux vent... cela va être beau là-bas, doux et chaud, protecteur mais d'une autre manière. Je ne suis plus une enfant, peut-être n'ai-je jamais eu ce privilège d'ailleurs... un peu trop grave, un peu trop sauvage, pas trop policée ou trop percutée peut-être.


Des mots doux arrivent et me réconfortent. Des mots des proches, des encouragements, des rixes constructifs aussi, cela va de soi. Et puis des mots d'inconnus, de presque connue. Des encouragements, des attentions gratuites, sans attente... C'est doux, c'est bon, merci!!!

Et puis je continue à lire et à écrire, à billetter les livres jeunesse . Je dessine des perspectives architecturales et vertes en attendant de dessiner des architectures intérieures ou des herbiers à but alimentaire. Et je continue à boire du thé dont ce magnifique Si Ji Chun. Ce oolong de Taïwan est sublime, il a gardé sa puissance et son gout floral.

jeudi 4 juin 2015

Les contenances selon la Méthode de Singapour

Il y a effectivement des différences entre l'apprentissage scolaire du lutin et la Méthode de Singapour clef en main dont je vous présentais les détails de CE2 ici.
Nous ne sommes que très rarement en train de voir les mêmes compétences mais pour finir le "guide" (et l'année), nous suivons cette fois-ci le programme de la maitresse: les contenances.


Une petite idée de base: un cube de 1 cm de côté, oui, oui celui fait avec tes billes aimantées, peut contenir 1mL de liquide.
 
Et là encore les apprentissages de la Méthode de Singapour diffèrent. Nous ne voyons pas les litres (L) et les centilitres (cL) mais les litres et les millilitres (mL). Pourtant les compétences demandées fin CE2 sont bien les cL et les L.

Cela représente très bien la méthodologie de cette alternative: choisir le plus simple pour aider les enfants à appréhender ces nouvelles unités de mesure.
1L = 1 000mL comme 1kg = 1 000g comme 1m = 1 000mm
ainsi le loupiot arrive avec énormément de rapidité à convertir les premières unités de contenance. Ainsi 2 520mL = 2l 520mL , le résultat est visible.


Il va bientôt les additionner et les soustraire. Pour après se préparer à plus compliqué.

mercredi 3 juin 2015

Ronronthérapie


Mince alors! Pas de service après-vente! Mais qu'est-ce donc que ce chat qui n'en est pas un? Oui, oui elle a leurs yeux, leur museau, leur féline souplesse... bon il y a bien quelques détails qui choquent déjà. Mais justement, là, en ce moment, j'aurais adoré une ronronthérapie.


Vous savez, ce chat qui se love sur vous. Au début, il malaxe, patoune, pétrit, pianote le gras de mon bidon puis s'installe et offre un chant de gosier bien appuyé, permettant une vibration interne bien réconfortante après le massage pas trop dosé.
Bon, elle ronronne bien la lynxounette, dès que nous passons à portée de ses pattes larges et bien poilues, dès que le peigne est en vue, dès que la porte de la salle de bain s'ouvre, dès qu'elle passe sous mon pantalon retroussé aux toilettes, dès que je prends la pelle de ses croquettes, dès que nous ouvrons la porte... enfin il y a de multiples occasions.

Mais elle ne me fait pas le massage vibrant, kit patounage/ronronage! Mais j'en ai besoin en ce moment. Moins de choses à faire mais une tension plus grande, les jours se suivent et il faut faire vite, prévoir des jours de 50 heures pour que chaque intervenant puisse travailler et nous renvoyer notre petite part à faire, pour que le traitement des données soit effectif...

Je veux, j'exige mon patounage/ronronnage!
Pas moyen de faire passer mes tensions... et la méditation ne fonctionne pas beaucoup en ce moment. 


Et nous n'avons pas réussit à le fêter, lui, l'homme. Oui un très bon restaurant chinois, un bouquet offert par le loupiot... oui mais les jours passent sans pouvoir s'arrêter, sans fêter ses années "compte rond", sans pouvoir lui rappeler que je l'aime.


Pourvu que l'angoisse passe.... (en attendant je ferais de longs billets de blog pour me changer les idées...)

mardi 2 juin 2015

La carte heuristique et la mythologie

La carte heuristique (carte mentale ou mind map) est une représentation visuelle de données, elle permet de les ordonner, de les voir clairement, de les interpréter, digérer et mémoriser. En regardant sur le net, elles apparaissent dans les apprentissages des enfants dys.
En continuant les merveilleux feuilletons mythologiques de Murielle SZAC avec ces cartes, je comptais offrir au lutin moins de complexité (et donc moins de temps investi) pour une lecture offerte. J'espérais qu'elles permettraient aussi de mettre en avant l'important. Euh, le loupiot n'a pas réduit son temps "d'activité"... ni la complexité.


Après plus de 10 épisodes, voici un premier retour et comment nous les préparons:
- le lutin dessine au centre-bas de la page une illustration très détaillée ou beaucoup moins, avec ou sans modèle

- puis à deux nous tentons de préparer 4 grandes branches (4 parties), il s'agit souvent des personnages parce que les feuilletons sont effectivement des chapitres très découpés d'une même histoire la plupart du temps. Cela peut aussi être le lieu s'il est bien particulier.
- les branchettes secondaires reprennent ce que nous apprenons d'eux (personnalité), ce qu'ils font

Cela demande une belle discussion car nous déterminons les personnages et validons ensemble les nouveautés mais aussi les points importants repris ici car ils ont une conséquence sur l'histoire présentée dans ce chapitre. Nous validons les mots et bouts de phrase.
Et la difficulté continue car il faut trouver les éléments à mettre au même niveau. Entre branche principale et la secondaire, pas trop de souci, c'est plus compliqué quand il y a 3 secondaires.


Et encore plus compliqué quand d'une secondaire découle une tertiaire. Sur mon ardoise, je mets ainsi des chiffres pour indiquer le nombres de secondaires et des flèches pour indiquer une tertiaire en découlant.

Au fur et à mesure des épisodes, le chenapan trouve de plus en plus d'informations et de branches secondaires. Je pense qu'après 50 épisodes, cela lui semblera facile.

Je ne regarde pas l'orthographe, je le laisse aussi recopier. Mon intérêt est encore dans cette capacité de décomposer et de réorganiser.
Il utilise une couleur par branche principale et commence aussi à faire des liens entre eux (les Moires ici transforment une dame d'accompagnement en belette, comme une petite mort).


Nous voyons ensemble des manière de mettre des symboles ou des modélisations parlantes. Ici une première approche d'arbre généalogique.


Il n'empêche. Nous intégrons bien les différents éléments de la colère d'Héra contre Héraklès (avant sa naissance, lors de son enfance, une fois adulte) et les différentes ruses trouvées par les dieux ou les amis pour aider le héros.

***
Nous irons sans doute plus loin au fil des épisodes.

Par exemple dans ce document, vous trouverez des applications faites en fin de maternelle et en primaire.
Sur ce support sont aussi décrit les éléments importants d'une carte heuristique:
- mise en exergue: des images, des couleurs, prise de l'espace
- association: des flèches, des couleurs, des codes, des symboles
- clarté: mots clefs, forme des mots, longueur et épaisseur des lignes
Le professeur aide aussi les enfants en pliant la feuille en 9 et leur demandant beaucoup plus de dessin que d'écrit. Par exemple, une carte aide la mémorisation d'une poésie en CP: dessin de strophe par strophe et attention particulière portée sur les connecteurs (quand, où etc...)
Et il indique les éléments importants (nous ne pouvons pas forcément suivre cette proposition avec les feuilletons mythologiques):
- étapes et personnages de l'histoire
- ce que nous pouvons dire grâce à la carte (faits), ce que nous imaginons à partir de la carte (interprétations), les questions que nous nous posons

Une deuxième référence donnent des pistes pour les enfants de fin de primaire et début de collège. Elle nous rappelle les 5 idées-force: cadre spatio-temporel, personnages, situations initiale et finale, étapes intermédiaires.
Elle parle aussi du schéma quinaire:
- situation initiale (décor, lieu et personnage)
- complication (ce qui vient perturber et créer l'histoire)
- action (moyens pour résoudre perturbation)
- résolution (conséquence)
- situation final

Et j'oubliais, de très beaux exemples ici, rhho ce dernier très illustré, magique!

La mesure du temps

Le loupiot a repris les heures, les minutes, les secondes, puis les années, les mois, les semaines. Il a converti les uns en autres.
Puis avec la Méthode de Singapour, il a rajouté les opérations de base, les additions, les soustractions. Et aussi une modélisation qu'il ne voulait pas faire: - Mais maman, je sais faire! et qui pourtant a été salvatrice.


Il lui fallait déterminer le début d'une période en connaissant l'heure de fin et la durée, ou l'heure de fin connaissant l'heure de début et la durée, ou la durée connaissant l'heure de début et l'heure de fin.

Sa difficulté résidait dans les dernières minutes restantes à ajouter qu'il confondait avec les minutes de l'heure de référence:
par exemple: l'heure de début est 9h40min avec une durée de 3h40minutes, au début il arrêtait sa démarche à 9:40 - 10:40 - 11:40 (et confondait les 40 minutes présentes avec celles à rajouter encore).

lundi 1 juin 2015

La méthode de Singapour - Math CE2

La fin d'année approche et je vais pouvoir vous présenter tous les chapitres proposés dans les livres clefs en main que je me procure depuis le début du primaire. Et dire qu'il existait aussi un livre fin de maternelle!

Pourquoi donc continuer à vous parler de la Méthode de Singapour (dont je parlais déjà ici et dont vous pouvez suivre nos progressions )? Bah parce que je l'adore et qu'elle est efficace pour le chenapan. Je rappelle que je n'ai aucun lien avec eux et que je ne gagne rien à vous en parler (ou presque).
Le lutin suit une scolarité normale (école) et je lui propose en plus le programme de Singapour. Oui, il travaille le soir, cela semble beaucoup et pourtant ces séances se substituent complètement à des exercices que je pourrais rajouter en entrainement. Cela revient à faire des mathématiques guidées entre 5 et 20 minutes 3 à 5 fois par semaine.
J'aime cette méthode car elle permet par petites étapes toute simples de constituer une logique et de déjouer les difficultés. Chaque notion est envisagée plusieurs fois, par différents chemins. Ainsi si le petit d'homme n'a pas forcément digéré un des processus, ce dernier revient légèrement différent et encore et encore... à force, la modélisation du problème (ou des problèmes) devient plus claire.
Puis il y a ce rapport très important à la modélisation que vous pouvez voir dans certains de mes exemples, encore plus importante qu'en CP et en CE1, années fortes en manipulation. Tout cela permet une gestion des erreurs bien plus pérenne et compréhensible par l'enfant.


***
J'achète chaque année les 4 livrets:
- le guide pédagogique permet un échéancier des aperçus,


de comprendre quelles sont les compétences requises, le matériel employé, le processus entre notions à apercevoir,


exercices pratiques, entrainements et révisions; il offre aussi clef en main la séance de travail avec ce que dit le "maître", ce qu'il attends, les exemples et les différentes manipulations. C'est mon indispensable!


- le manuel de cours permet à l'enfant de comprendre la notion guidée et de préparer quelques exercices le plus souvent accompagnés par le référent professoral


- les 2 cahiers d'exercices avec les exercices individuels


Chaque année je découvre que la Méthode de Singapour va beaucoup plus loin que le cours que le loupiot voit en classe. Bien-sûr il y a les compétences CM1 et CM2 bien définies mais aussi beaucoup d'exercices qui semblent bien plus complexes mais qui ne sont que le résultat d'une modélisation obligatoire.

Voici le sommaire résumé du "Guide pédagogique de la Méthode de Singapour CE2", chaque tiret correspond à une séance.

Chapitre 1: les nombres jusqu'à 10 000
- milliers, centaines, dizaines et unités (décomposer les nombres, distinguer le chiffre selon sa position dans le nombre, comparer et ordonner)
- comparer les nombres (compter de 1 en 1, de 10 en 10 etc...)
Chapitre 2: l'addition et la soustraction
- la somme et la différence (dessiner schémas comparatifs pour représenter des opérations mathématiques, opérations sur des nombres à 3 chiffres, modèles en barre pour problème mathématique à 1 étape ou à 2 étapes)
- additionner des unités, des dizaines, des centaines ou des milliers
- soustraire des unités, des dizaines, des centaines ou des milliers (exemple ici)
- problèmes à deux étapes
Chapitre 3: la multiplication et la division
- révision du concept, des tables de 2, 3, 4, 5 et 10
- problèmes mathématiques (modèles en barre des "parties dans le tout", combien de fois plus, modèles en barre de comparaison)
- multipliez les unités, les dizaines et les centaines (comprendre le produit, poser en colonne, multiplier un nombre à 2 chiffres, un nombre à 3 chiffres) (exemple ici)
- quotient et reste (la division, les concepts et la pose en colonne, diviser un nombre à  2 chiffres par 2, pairs et impairs)
- diviser des centaines, des dizaines et des unités (diviser un nombre à 3 chiffres par 2, à 2 chiffres par 2, 3, 4 ou 5) (exemple là)
Chapitre 4: les tables de multiplication de 6, 7, 8 et 9
- révision (les tables de multiplication et de division par 2, 3, 4, 5 et 10, doubler mentalement, calculer mentalement des sommes, des différences et des produits)
- multiplier et diviser par 6 (déduire la table de 6 des autres connues, apprendre la table, relier la division à la multiplication, multiplier des nombres inférieurs à 1 000, diviser des nombres inférieurs à 1 000)
- multiplier et diviser par 7 (idem 6)
- multiplier et diviser par 8 (idem 6) (exemple ici)
- multiplier et diviser par 9 (idem 6)
Chapitre 5: la monnaie
- euros et centimes ( reconnaitre, convertir, écrire, rendre la monnaie sur 1 euro, sur 10, 20, 50 et 100 euros)
- l'addition (mentalement des sommes inférieures à 10 euros, pose en colonne, calculs posés addition, soustraction et multiplication, problèmes)
- la soustraction (mentalement des sommes inférieures à 10 euros, pose en colonne, calculs posés addition, soustraction et multiplication, problèmes) (exemple de CE1 ici)
Chapitre 6: calcul mental
- l'addition (de tête, des nombres à 2 chiffres en commençant par les dizaines, en formant des dizaines)
- la soustraction (de tête, des nombres à 2 chiffres en commençant par les dizaines, en retirant une dizaine)
- la multiplication (des dizaines ou centaines par 1 chiffre)
- la division (des dizaines, centaines, milliers en retirant ou en ajoutant les 0)
- entrainement
Chapitre 7: la longueur
 - les mètres et les centimes (réviser les unités de longueur, convertir, faire 1m, additionner et soustraire)
- les kilomètres ( comprendre l'unité de longueur, convertir, faire 1km, additionner et soustraire)
Chapitre 8: la masse
- les kilogrammes et les grammes (réviser, lire les graduations sur les balances, convertir, additionner et soustraire)
- nouveaux problèmes (modèles en barre tout et parties, et de comparaison)
Chapitre 9: les contenances
- les litres et les millilitres (réviser les litres, terme de contenance, comprendre, estimer et mesurer, convertir, additionner et soustraire, problèmes) (exemple ici)
Chapitre 10: les graphiques
- les graphiques en barre (faire le lien entre image et barre, lire l'échelle, lire et interpréter)
Chapitre 11: les fractions
- les parts d'un entier (reconnaitre et nommer les parts, former un entier, compétences CM1 comme nommer fractions simples et décimales, comprendre termes numérateur et dénominateur, comparer et ordonner)
- les fractions équivalentes (reconnaitre et nommer, trouver par barres de fractions,  par multiplication, par division, réduire une fraction, comparer et ordonner)
Chapitre 12: le temps
- les heures et les minutes (entre minuit et midi, entre midi et minuit, notions d'heure, de minute, cadran solaire, convertir, trouver une heure de fin, une heure de début ou une durée, additionner et soustraire, problèmes) (exemple ici)
- autres unités de temps ( comprendre la seconde, mesurer en secondes, convertir, comprendre un calendrier, apprendre les mois, convertir les mois en années et les années en mois, apprendre les jours, convertir en semaines et résoudre des problèmes)
Chapitre 13: la géométrie
- les angles (repérer les angles, associer au degré d'ouverture, estimer et vérifier à l'équerre angle droit, aigu et obtus)
- les angles droits (reconnaitre et distinguer angles inférieur ou supérieur)
Chapitre 14: l'aire et le périmètre
- l'aire (calculer à l'aide de carrés, comparer, compétences CM1 mesurer et estimer, classer et ranger, mesurer et comparer, comprendre centimètres carrés et mètres carrés, compétences CM2 connaitre et utiliser les unités de mesures usuelles) (exemple de CE1 ici)
- le périmètre (mesurer, comparer l'aire et le périmètre, calculer à partir des longueurs)
- l'aire d'un rectangle (calculer à partir des longueurs, compétences CM2 avec la formule et problèmes)

Et à chaque fois, le guide propose aussi des entrainements en groupe, des jeux adaptables à peu de participants. Par exemple ici.

Là où je vois un réel impact est aussi dans les notions difficiles (masse, longueur, temps), elles sont ici réutilisées, converties mais aussi soustraites, ajoutées... C'est un perpétuel apprentissage.
J'aime aussi toutes les méthodologies pour calculer, l'important n'est pas tant le résultat que la manière d'y arriver... le crapouillot tourne autour d'une opération plusieurs fois.
Les fractions ont été aussi très faciles à aborder ainsi que l'aire. Par contre je ne trouve pas la Méthode de Singapour si pertinente pour la géométrie (il faut bien un point faible!).

Commande CM1 déjà effectuée!

 

Rhoo c'est beau...

... un soir, le papa est arrivé avec un découpage à faire. Et avec une pyramide, le voici qui nous offre un magnifique spectacle surprise, trop court, trop court (et mais si on voit bien le lutin!):

video


... un hologramme pyramide (tuto à suivre ici)

Le tuto de la semaine : fabriquer un hologramme... par hitekfr

vendredi 29 mai 2015

Dessins éphémères

Peu de temps laissé à la divagation, plus de procastrination, il a fallu faire vite. Alors nous avons fait vite. Maintenant le rythme va devenir moins dense, jusqu'aux vacances....
Peu de temps attribué aux alternatives.
Peu de temps offert à la réflexion.
Alors je ne propose qu'un billet d'instant, encore.
***
Il grandit, se forge un caractère, bien trempé, et continue à créer... en ce moment, beaucoup de graffitis sur la peau, idéogrammes asiatiques inspirés de ceux du dogo, air, feu, énergie, terre ou je ne sais plus, autres idéogrammes plus égyptiens dans l'idée.
Bleu, noir ou rouge, avec des variantes quelque fois.


Et puis il s'inspire autrement et fournit des dessins plus sophistiqués...


toujours des créatures légendaires, des dragons,

mais aussi des héros particuliers, ceux de Bertrand SANTINI en ce moment, pas le Yark mais Jonas, le requin mécanique...

qui deviennent, eux aussi, une seconde peau.


Tatouages éphémères...

samedi 23 mai 2015

Prendre soin de tous


... ils se regardent souvent, se chicanent aussi... l'une empêchant l'autre de travailler, l'autre empêchant l'une de se reposer tranquillement.


... ranger, faire visiter, se faire du bien, cela ne nous empêche pas de penser aux autres, à As. si loin de moi, dont j'ai tellement besoin, à An. qui me manque aussi parce que j'aime qu'elle soit dans mon quotidien... et puis:


Allez petit frère, notre champion!

jeudi 21 mai 2015

Revoir un ami

Jour après jour, préparer au mieux, réparer au mieux, faire du vide avec du trop plein, s'enthousiasmer puis revenir à un état latent.


Pas à pas, je fais, tout de même un peu. Je sais pourtant que d'un coup l'adrénaline viendra et me suffoquera presque car ce ne sera pas forcément l'excitation voulue. Préparer au mieux ce lieu de trop plein.

En ce moment, je prépare, je me prépare et j'attends des bulles d'air. Alors revoir L. après quelques années sans une bonne discussion de visu, c'est à prendre, à déguster jusqu'à la lie. Car je sais son amitié entière, il ne prend pas de pincettes, il remets à flots avec des paroles, déstabilise juste ce qu'il faut. Lui qui me parlait de Camus bien avant que je le lise avec plaisir (mauvais souvenir de la peste), lui qui débattait du premier homme, de Jonas et de Sisyphe. Nous nous retrouvons à côté du dernier.

La vie a besoin de ces moments où l'on remet carte sur table et où l'on découvre que, non, la pierre ne tombera pas de l'autre côté et qu'il y a des paliers pour se reposer, jusqu'à attendre ce projet de vie.