mardi 22 avril 2014

En Angleterre...

Nous partons.
"Nous allons prendre le train. Passer dans un tunnel sous la Manche: attention à l'odeur de la victoire (avis au spectateur du film "Mr Peabody et Sherman") ! Puis nous irons jusqu'au bord de la Tamise."

*source Royaume-uni

Le chenapan a repris le puzzle de l'Europe. Puis nous nous sommes intéressés au Royaume-Uni (constitué de l’Écosse, l'Angleterre, l'Irlande du nord et le Pays de Galles). J'ai sorti pour utilisation ultérieur les documents mis à disposition par Bonheur en famille dont cette carte d'identité, l'image dessous est extraite du livre dont je parle juste après, ici une impression issue d'une photographie en version anglaise.


Nous avons repris le magnifique livre "Cartes, voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde" d'Aleksandra MIZIELINSKA et Daniel MIZIELINSKI dont je parle là.


Le drapeau, la langue, les animaux, les mets culinaires mais aussi les personnages: la Alice de Lewis Carroll, le Peter Pan de James M.Barrie, le Robin des Bois et le Roi Arthur... et Chaplin. Puis nous nous sommes arrêtés sur les monuments de Londres.


Big Ben a repris sa place parmi le Palais de Westminster grâce au livre "Inventaire des merveilles du monde" de Virginie ALADJIDI et illustré par Emmanuel TCHOUKRIEL (j'en parle là).

Puis le petit d'homme a repris la carte de Londres.


Positionner sur la carte (renseignée) les monuments simplifiés de Muji: Big Ben, Royal Albert hall puis London eye et Gerkin building (non indiqués ici) et sûrement Trafalgar square.


 Au dessus, la Tour du Gerkin building nous était encore inconnue. Ce sera une belle proposition de jeu de piste, trouvé ici.


Puis encore quelques activités autour de Big Ben avec "Mes monuments du Monde en papertoys"

ou de film d'horreur...

video

Ha, ha...

Des débuts méditatifs

Ce n'est pas tant pour répondre à une démarche spirituelle (ou religieuse) que je me suis mise à la méditation. J'y cherchais un moyen de mettre un terme à la "fabrique à pensées" et une manière pour être moins phagocytée par ses émotions.
C'est peut-être le seul chemin sur lequel je voudrais que le lutin me suive. Tellement impétueuse quelque fois, si longtemps en réaction aux émotions très fortes d'un passé, je souhaite qu'il découvre cette hygiène émotionnelle dès le début, avant que les colères et les frustrations ne lui indiquent une attitude biaisée de survie émotionnelle. Nous avions déjà vu la grammaire émotionnelle: il connait en gros les émotions et sait les exprimer mais nous n'avions pas été très loin dans le dialogue et le respect des besoins selon la Communication Non Violente par exemple.


J'étais impatiente de maîtriser le flux des pensées. Je souhaitais pouvoir même l'arrêter quelques instants. Tout cela est une utopie bien-sûr, les pensées sont naturelles, me restait seulement à les laisser filer.
J'ai lu sur le sujet, des témoignages ou même des pratiques, et pourtant je restais incapable de tenir assise pendant même 5 minutes sans être assiégée d'émotions, j'étais même angoissée. J'en rêvais sans pratiquer réellement. Je n'arrivais pas à être attentive à toutes les méditations présentées (par écrit ou même à l'oral sur les CD, j'aurais peut-être trouvé une solution avec un maître de méditation et en groupe mais...).
Pendant longtemps ce fut juste une attention à la respiration... en comptant. Je comptais juste les inspirations jusqu'à 50, puis juste les expirations jusqu'à 50. Au début je tenais jusqu'à 20 et encore, je voulais être encore plus consciente du flux de pensées, soit dès que j'oubliais à quel numéro j'étais, je reprenais le comptage du début. A force, j'arrive maintenant à tenir ce temps de méditation et à faire revenir mon attention à la respiration sans perdre le fil du comptage. Mais ce n'étais pas suffisant.
C'est en pratiquant sporadiquement des méditations autour de la nourriture que je me suis sentie plus réactive aux recommandations orales. Je suis passée à une autre étape. J'écoute maintenant les méditations guidées par Christophe ANDRE dans "Méditer jour après jour", soit les 5 de base de 15 minutes chacune au grand maximum: suivre sa respiration, prendre conscience de son corps, accueillir les sons, se détacher de ses pensées et s'ouvrir à l'expérience de l'instant présent.

C'est en intégrant le crapouillot que je peux dire que je pratique maintenant régulièrement, soit 3 à 4 fois par semaine et ce pendant 20 à 30 minutes. Des méditations guidées par les CD et même par celui prévu pour les enfants.
"Calme et attentif comme une grenouille" d'Eline SNEL est un merveilleux livre à exploiter au maximum. Je ne peux pas dire qu'il soit extraordinaire à la lecture, entre témoignages et explications quelques fois allant de soi. Mais les pratiques sont simples d'apparence et pourtant très efficaces. Les étapes, respiration, attention, sensations corporelles, émotions, ruminations, attitude positive et confiance (en soi mais pas que), apportent des chemins de réflexion mais aussi de ressentis réels. Les méditations guidées par Sara GIRAUDEAU (CD inclus) sont une très bonne base pour le début. A cela, nous pouvons rajouter pas à pas quelques "trucs pour la maison".

Nous pratiquons ainsi, à deux, 2 à 3 fois par semaine, une à deux méditations à chaque fois. Nous démarrons juste, alors ce sont pour l'instant les méditations de base pour tous les enfants ou à partir de 5 ans. J'avais, en effet, commencé avec le loupiot dès l'achat du livre l'année dernière mais le chenapan ne tenait pas en place, se tortillait et était fort incommodé à l’exercice. J'avais patienté en proposant juste des relaxations animales de "Comptines de relaxation" de Gilles DIEDERICHS, illustré par Nathalie CHOUX et interprété par Noémie BROSSET, Philippe WERCKER et Olivia HURTEBIZE.
Et je me prends à mettre le CD de la grenouille en entier quand je suis toute seule. Pas de méditation silencieuse encore mais tout de même un lâcher prise des pensées.

*source avec une explication

Mais voilà, méditer demande du temps. Nous pouvons prendre du temps au temps mais il en faut un de qualité: pas fatigué, sans distraction extérieure (celles intérieures sont suffisantes).
Alors quand je n'ai pas de moyen de m'isoler, je comble tout de même ce besoin de pause par une respiration particulière, la cohérence cardiaque.
En gros, le coeur bat à un rythme conforme à nos émotions, du stress et il accélère, de la sérénité et il ralentit. Une méthode de contrôle de la respiration permet l'effet Vaschillo (soit un entrainement du circuit émotionnelle du coeur, du cerveau, des centre nerveux, sympathique et parasympathique). Pour avoir plus d'informations, n'hésitez pas à lire ici.
Cela permet en 5 minutes de retrouver un équilibre avec un effet sur plusieurs heures. La pratique sur plusieurs semaines, à raison de 3 fois par jour sur quelques semaines, nous transmettrait le réflexe d'une harmonie cérébrale et émotionnelle.

J'ai modifié l'exercice de cohérence cardiaque pour le lutin, le rythme respiratoire n'est pas le même avant la puberté et, l'enfant étant facilement plus dissipé, l'exercice est plus difficile.
Dans un premier temps, au lieu de 6 cycles de respiration (inspiration/expiration) par minute, je lui en ai proposé beaucoup plus. Avec un temps de 3 minutes, je comptais :"Inspire ...1, ...2, ....3, ....4; retiens ta respiration, puis expire ...1, ...2, ...3, ...4; bloques ta respiration, puis inspire..." Cela permettait de proposer environ 10 cycles de respirations par minute.
Puis nous sommes passés à 7 cycles respiratoires par minute et ce pendant 3 minutes seulement. Nous pouvons ainsi profité d'un guide visuel et pratiquer ensemble. Voici par exemple l'application que j'utilise, RespiRelax, et qui permet de régler de 4 à 7 cycles respiratoires pour 3 à 9 minutes.


Pour vous exercer, voici un guide visuel plus facile à suivre par sa courbe sinusoïdale.

Guide Respiratoire Visuel from Dr David O'HARE on Vimeo.



dimanche 20 avril 2014

La poule et le Matcha eiju

Une sortie de chocolats, de poule et de poussins, d’œufs en tous genre.
La poule et les poussins, fondants de sucre, m'ont fait penser aux petites confiseries japonaises, les Hidashi. Ces petits sucres secs à croquer qui permettent après une gorgée de verdure de contrebalancer l'amertume du matcha.


J'ai sorti mon chawan pour un matcha à partager. Mais en regardant de plus près, plus de matcha au réfrigérateur (il va me falloir faire une commande auprès de Tamayura!). Alors si, il en restait un, une poudre de luxe, un luxe que j'ai tout de même osé prendre même si je me sens pas encore prête à le savourer comme il se doit: celui contenu dans la fameuse boite à capsule, un Matcha eiju.
Et oui, je ne suis pas encore au point... la preuve par les photos.


Alors un matcha fabriqué avec les feuilles de théiers. Sûrement des théiers ombragés, sûrement pas âgés de plus de 30 ans mais tout de même de grands jardins car il est beaucoup plus cher que les autres. Un matcha servant à préparer une liqueur beaucoup plus concentrée et épaisse, un Koïcha.

Bien-sûr, j'ai préparé mon chawan: rempli d'eau chaude, le chasen trempé. Puis la poudre mise en quantité beaucoup plus importante. Et je l'ai fouetté...


Quelle magnifique mousse, quel goût onctueux, liqueur épaisse comme un lait entier et très doux. Bien-sûr le végétal est très présent mais il n'y a presque pas d'amertume. Le matcha semble sucré. Et là pas besoin d'Hidashi ou de petite poule sucrée, à réserver pour les autres matcha plus amers.


La dégustation a été partagée avec la même liqueur dans le même chawan. Les hommes en ont réclamé un seconde fois. Et me voilà repartie dans la préparation...

Et puis une découverte. Oui j'ai bien augmenté le grammage de poudre mais il semble que je mets trop d'eau (avec ma manie de le faire un peu au jugé comme les autres matcha). J'ai repris avec 3 à 4 cuillerées dans 40ml d'eau à 65°C/70°C et je ne me rappelais plus qu'il ne fallait pas le fouetter, le battre (Usucha) mais le "malaxer" (Koicha). La belle mousse n'avait pas lieu d'être, il fallait juste bien mélanger.
Quelle cruche je fais!


Une troisième dégustation s'imposait, une faite selon les directives. Je n'avais qu'à lire les explications. Une liqueur beaucoup plus sombre, plus dense et texturée. Oui les dents peuvent ressortir vertes. Là un soupçon d'amertume mais toujours une grande douceur.

Alors pour ne pas rester dans l'ignorance, j'ai aussi participé virtuellement à l'ouverture d'une jarre de tencha (servant à préparer le matcha), une cérémonie d'ouverture de la bouche, bien-sûr virtuelle mais magnifique, non!?
Et puis maintenant je saurais comment malaxer mon Matcha eiju (ou meiju?), avec des mouvements souples, lents et tournant du chasen... avec une seconde infusion pour profiter des "traces".


Cruche ou poule je suis... bah la poule n'a pas fait long feu non plus, ne restaient plus que les poussins. Et puis la prochaine fois, je sortirai mon natsu-chawan, chawan d'été.

samedi 19 avril 2014

Le robot dans ce qu'il a de plus aérien

... que j'aime les robots de Theo JANSEN

*source

La conférence au Ted 2007 est bien-^sur visible avec les sous-titres en français.
Theo Jansen from Salazar on Vimeo.





N'hésitez pas à regarder aussi .

jeudi 17 avril 2014

Le placard aux huiles essentielles

C'est toujours pareil. Je me dis que je m'en passerais, je me dis que sur internet il y a tout. Et puis un petit mal ou un gros bobo récurrent et j'y pense pendant des heures. Alors j'ai craqué même si le prix est toujours énorme pour la bible aromathérapie.

J'ai été élevée sans voir de médecin. Alors oui j'ai eu les tympans percés, la varicelle et d'autres troubles mais comme par hasard c'était souvent en vacances chez les grands-parents paternels, adeptes de l'allopathie. Mais sinon jamais. Ma mère nous fourrait dans la bouche une cuillerée de miel avec une goutte d'huile essentielle. Je me suis beaucoup fâchée avec elle car il n'y avait pas de rigueur dans les dosages, ni la précision du choix et un flou dans la posologie pour enfants. Je ne supporte pas de jouer à l'apprentie sorcière. Quoique si! Mais toujours avec des données bien précises en ma possession.
Oui j'utilise depuis des années les huiles essentielles d'eucalyptus, de thym, de lavande vraie et quelques autres pour mes frictions lion du cuir chevelu. Mais les autres n'étaient pas souvent de sorties. Et puis il y a eu beaucoup d'utilisation culinaire, souvent sans les hommes (le petiot plus sensible aux huiles essentielles et le grand allergique aux pollens pour lequel je garde les huiles essentielles pour une utilité thérapeutique mais pas comme "dilettante").


Alors après avoir acheté le livre pour les utiliser auprès du chenapan depuis ses 6 ans (voir ici entre autre), j'ai enfin acquis la version adulte, "Ma bible des huiles essentielles, guide complet d'aromathérapie" de Danièle FESTY.
Alors quoi de neuf dans ce volume. Toujours les premières explications de ce qu'est l'aromathérapie, une huile essentielle (He), une huile végétale (Hv), un hydrolat (Ha) et les préconisations importantes pour l'utilisation de ces bombes de puissance thérapeutique. Ici pas seulement les 25 huiles essentielles non interdites aux enfants (et pour certaines recommandées) mais les 79 huiles essentielles les plus efficaces. Et là aussi le gros du livre (350 pages) est réservé à des préparations en fonction des maux rencontrés.
En dehors de ces programmes très complets (avec les différentes posologies, en massage, inhalation, voie orale, en bain, en masque, en compresse, en suppositoire etc...), de très bons petits plus: le réflexe soit une huile essentielle dans son "ange" ou support (attention les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles) à prendre comme cela (voir exemple sur le mal de gorge plus loin), puis des trousses de secours d'aromathérapie (enfants, adolescents, femme enceinte, famille, maux d'été, maux d'hiver, voyage, bureau et sportifs).


Achat parfait pour prendre à temps un mal de gorge débutant, et ceci pour adulte: un peu de miel et 2 gouttes d'huile essentielle de Tea Tree (arbre à thé), melaleuca alternifolia, à faire 3 à 5 fois par jour.


J'ai aussi dû mettre au point une liste car j'utilise les huiles essentielles à plusieurs niveaux: en cuisine, en thérapie adulte et en thérapie enfant. Alors la voici: ET (thérapie enfant possible), INTERDIT (pour les enfants), O (oui en cuisine) et N (non en cuisine). Cela m'aide aussi à les retrouver, une partie au réfrigérateur car voie orale possible (même si certaines se figent à basse température) et l'autre dans une boite fermée et loin des médicaments (attention à la porosité des conditionnements de l'allopathie).


mercredi 9 avril 2014

Je me mêle de tout, même des films maintenant...

Je confirme mon éclectisme en démarrant une participation sporadique au site communautaire Cinébuzz sur les films sortis en salle, de toutes sortes, même des nanars. Peu à peu je mettrais dans ce billet mes participations, si vous êtes tenté par mes avis... films pour enfants, films d'animation mais aussi autres genres.



- "Rio 2" de Carlos Saldanha
- "Khumba" de Anthony Silverston

à suivre - billet mis à jour le 12/04/2014

lundi 7 avril 2014

Hermès encore

Le chenapan aime la mythologie grecque. Et je l'ai bien soutenu dans cette appréciation: tant qu'à faire! des super-héros avec des monstres! Nous avons débuté "Le feuilleton d'Hermès" de Murielle SZAC de manière un peu plus poussée. Beaucoup de lectures du soir reprennent ce thème mais ici nous nous y arrêtons comme un "devoir". Je vous en parlais ici, la lecture est offerte et après quelques questions de compréhension suivent avec de petites questions de français.

*source La naissance de Vénus (Aphrodite), par Alexandre CABANEL

Alors pourquoi donc lui en rajouter quand je ne fais même pas l'école à la maison? Parce qu'un professeur du cycle 3 offre de très belles ouvertures. Bruce  DEMAUGE-BOST propose des fiches sur les deux livres de Murielle SZAC (Hermès et Thésée). En suivant Charlotte MASON, je réponds aussi à une volonté de faire appel à des "livres vivants", à inclure une touche de narration accompagnée (bien ciblée sur un thème de prédilection du loupiot et très courte pour le moment) et de pousser à quelques lignes d'écriture.


De notre côté, le lutin prend ce "travail" pour de la récréation car nous répondons ensemble (hors programme scolaire du CE1). Les questions ne sont pas nombreuses, elles permettent une découverte de la langue française, les réponses étant toujours dans un paragraphe du chapitre en cours (trouver des mots de la même famille, des homonymes, des synonymes, des mots avec tel préfixe, des antonymes). Les questions de compréhension sont toutes simples et ne répondent pas à une démarche d'évaluation mais plus de suivi de l'histoire (des arbres généalogiques, le symbole de ce dieu, une phrase pour expliquer l'action la plus importante du chapitre ou l'écriture d'une définition prise dans le dictionnaire). Et puis, encore à chaque fiche, une grande part attribuée au dessin.


Nous n'avançons pas rapidement car le travail scolaire demande du temps mais une ou deux fiches sont faites par semaine. Le lutin lit le résumé de l'épisode précédent, je lis avec théâtralité une première fois, je relis paragraphe par paragraphe en fonction des questions et je l'aide à la rédaction de ses phrases de compréhension, privilégiant sa (bonne) volonté à en faire une que le résultat.


J'ai encore limité le temps consacré et je compte en faire plus pendant les vacances. Le livre est grand mais une enseignante nous offre ses lectures sur internet, donc au pire plus besoin de l'emmener partout. Là vous trouverez des peintures pour illustrer chaque chapitre. Vous trouverez là des approfondissement en compréhension.

Au fur et à mesure, le petit d'homme est de plus en plus réceptif aux nuances de la langue française, s'amuse d'un bon mot et comprend plus rapidement. Ce qu'il aime par-dessus tout est le dessin. Il adore illustrer le chapitre. Point de couleur, sauf exception de choix, point d'application à outrance mais une vraie liberté qu'il utilise.


Une joie non dissimulée à dessiner les Érinyes (aux larmes de sang) ou les Grées. Une pointe d'envie à découvrir Aphrodite qui s'offre aux regards.

*source Persée et les Grées par Edward BURNE-JONES

Et bien-sûr, j'ai rajouté deux lignes de blasons possibles pour l'effort fourni à chaque chapitre.

mercredi 2 avril 2014

Mon petit frère de la lune

Jour de l'autisme... bah, j'en ai toujours pas entendu parler dans les médias. Mais le sujet est toujours fort, émouvant. Et parce que l'enfant autiste n'est pas un enfant mal élevé, parce qu'il se comporte différemment, il est aussi important d'aider les enfants (les autres aussi) à comprendre.

Voici le petit film de Frédéric PHILIBERT...


et le jeu associé, "Mon petit frère de la lune, ouvrons nous à l'autisme":


quel dommage qu'il ne soit pas passé par toutes les écoles (comme d'autres mallettes pédagogies sur les handicaps explicités aux enfants) 



Et n'hésitez pas à lire, chez la maman de Clémence, un avis sur le dernier livre d'Hilde DE CLERCQ...

Une première approche du coeur et de la circulation sanguine

Quand le lutin a été pour la première fois loin de nous, il avait eu envie de montrer son amour par de nombreux petits mots... avec des cœurs partout. Des cœurs brisés parce que le sien contenait trop d'amour pour nous! En dehors de cette expression des sentiments, il s'interrogeait sur la qualité de ses dessins de cœurs. Et je lui avais indiqué qu'il y en avait de nombreux, au style différent et même un biologique! Qu'est-ce que je n'avais pas dit là: ce fut une recherche effrénée de schémas de coeur!

*superbe illustration de Rachel IGNOTOFSKY

Alors bien-sûr nous y sommes revenus. Nous nous sommes aidés du cahier d'autocollants "Le corps humain" d'Usborne, en reprenant les systèmes.


Le cœur est aussi gros qu'un poing pour un adulte, donc pour lui aussi gros qu'une balle de tennis (?!). Une machine qui distribue le sang à tout le corps avec dedans les éléments nécessaires, et qui pompe le sang pour le nettoyer.


Pour montrer que le sang va au plus profond des organes nous avons testé avec un pochon de glace et de l'eau colorée.

*source veines de la main

Les vaisseaux sanguins sont différents et n'ont pas la même tâche: les artères sont en profondeur et les veines en surface. Le sang apporte nutriments et oxygène aux organes et permet d'éliminer les déchets. Nous avons suivi le schéma du livret d'autocollants pour le trajet - poumons - coeur - organes pour donner et - organes - coeur - poumons pour retirer les déchets.

*source schéma de la circulation sanguine

Pour activer le coeur, cela revient à appuyer sur la balle de tennis, pomper et expulser. Le coeur est un muscle très puissant composé de deux grandes parties: la gauche et la droite, et pour chacune, l'oreillette qui pompe (aspire) et le ventricule qui expulse (souffle). Nous avons aspiré et expulsé avec des jouets de bain.


La quantité de sang dans notre corps est de 5 litres au minimum pour un adulte. Et les globules rouges qui transportent le sang font le tour du corps en 5 secondes.

Vous trouverez d'autres activités en suivant ces liens: ici, , ou .

mercredi 26 mars 2014

De la planète entière à l'Europe

Il n'y a pas à dire: pas bricoleuse pour un sou et sans scie à chantourner, je peine beaucoup avec mes envies de géographie sensitive pour le petit ami de tout au monde. Ma carte de France est un fiasco. J'ai dû patienter pour trouver d'autres manières de faire... pour au final acheter un puzzle tout fait, voir ici mes envies, dommage qu'il n’existe que pour l'Angleterre et l'Europe (marque Bigjigs Toys, intéressante parce que les pièces ont la forme des pays et que même s'il n'y a pas de poignée de préhension les pièces sont surélevées, à un prix défiant toute concurrence même avec les frais d'expédition). Je me suis servie aussi des superbes cartes proposées par Participassions, les continents et les pays d'Europe (et l'année de leur rentrée dans l'Union).


Nous avons ainsi repris le globe, vu à quel point ce n'est pas facile de voir tous les continents d'un coup. Puis le loupiot a adoré retrouver son ancien puzzle des continents Montessori avec la déformation selon l'angle du globe.

Nous avons revu l’intérêt de la planisphère (proposition plate) par rapport à la déformation puzzle des continents. Nous avons regardé les continents vus du ciel et le démarquage en couleurs.


Puis il a indiqué un à un les continents sur le globe. Il fallait les distinguer des pays.

Nous nous sommes arrêté à l'Europe, il a détouré la forme du puzzle pour bien considérer la déformation.
Puis ce fut le tour du puzzle de l'Europe. Pas si simple... sans aide, avec l'aide de la France, des cartes ou de la botte italienne déjà vue ailleurs... peu à peu.


Et un à un nous avons sortis les pays de l'Europe.



A suivre


mardi 25 mars 2014

L'histoire de la formation de la Terre et temps géologique... vers la naissance de la vie

Nous avons déjà abordé la 1ère grande leçon Montessori, la naissance de la Terre. Mais avant de découvrir la vie sur Terre, j'avais envie de lui rappeler les évènements. Nous visionnons ainsi des documentaires pour expliciter au mieux ce qui s'est passé, entre autre celui-ci, magnifique!


"Aux frontières de la science: La naissance de la Terre" de National geographic :

La naissance de la terre (1) par Brownsugar18

La naissance de la terre (2) par Brownsugar18

La naissance de la terre (3) par Brownsugar18

Ce documentaire présente les plus récentes découvertes (en 2005 par exemple) et fait appel aux scientifiques actuels, aux instruments de recherche et à quelques expériences de base pour nous conter l'histoire de la formation de la Terre.
En plus, de la création de la planète à partir d'un nuage moléculaire, vous découvrirez à quoi l'on doit les aurores boréales et australes ou la naissance de la lune. A différents states de développement de la Terre, l'hypothèse de vie humaine est explicité mais aussi l'arrivée de l'eau sur terre, de l'oxygène. Les stromatolites et les roches faites de la première rouille en Australie deviennent ainsi fabuleux.


Et puis, pour vraiment se remettre le temps géologique en tête avant l'arrivée de la vie, voici une frise interactive de la naissance de la Terre et de la vie sur Terre. C'est édifiant et les premières bactéries, les premiers microbes et les organismes unicellulaires sont les bienvenus après autant d'attente: que ce précambrien est long!!!
De quoi faire tout de même très forte impression sans fabriquer la frise papier... plus tard.

A quoi peut bien ressembler ma journée de femme à la maison ?

J'ai bien dit femme à la maison et non femme au foyer... parce que je ne suis pas une fée du logis et que mes priorités ne sont pas la tenue de la maison mais bien d'autres choses.
A part un début de matinée comme tous les parents du monde avant l'école, c'est un retour à la maison avec un énorme détour d'une heure de marche dans cette chère capitale.
A part la préparation des repas. A part les deux ou trois tâches ménagères dont je ne peux tout de même pas me passer.
A part les lectures "loisir" de romans et de livres jeunesse.

Mon temps est pris pour une magnifique occupation: créer de l'apprentissage, partager des découvertes, initier des réflexions, infuser des curiosités. Et non, je ne le fais pas que pour le ouistiti. Passer ce temps-là, chronophage il va sans dire, est un superbe cheminement et très loin d'être un sacrifice, même si quelques moments de blues rappellent la perte sèche de revenus et la socialisation devenue exsangue.


Des boissons chaudes, thés ou menthe au sucre de dattes comme ici.

Des livres ouverts, en cours, sur des sujets d'apprentissage pour le lutin.
Des manuels pour préparer les devoirs "scolaires" (français et mathématiques).
D'autres livres pour appréhender les découvertes. En ce moment, je me repenche sur les grandes leçons Montessori avant de les lui proposer: visionnage de documentaires pour valider leur intérêt avant l'autre fait ensemble, lecture de livres sur le sujet (ici la naissance de la vie sur Terre), dernier round de fabrication du matériel (cartes de la faune et de la flore préhistorique, recherches sur le net, construction sur ordinateur, impression, plastifieuse, découpage et rangement, approximatif cela va de soi avec moi...).
Des livres pour les billetter sur le blog (les lieux chargés culturellement et historiquement) pour bien les digérer avant de mener des réflexions avec le chenapan.
D'autres matériels préparés pour appréhender la géographie demain.
Des pages d'écriture sur papiers. Des billets écrits sur les blogs.


Et le soir, du temps pour les devoirs, ceux "imposés" par le système et ceux "orchestrés" (en fonction de la demande, de l'attention, de la fatigue et de la curiosité du crapouillot).

Et après certains osent me demander encore si je m'ennuie et pourquoi je passe pas l'aspirateur tous les jours... non mais!

samedi 22 mars 2014

"Je devais, j'imagine..."




Ceci n'est pas un billet moralisateur, je ne prêche rien. Je voulais juste poster la vidéo, pour ce qu'elle a à dire... parce qu'une Christine était aussi parmi nous. A chaque fois, elle regardait ma mère et lui parlait de son mari.
- Tu es la femme de D? Hein ma petite A! - Oui, tantine.
Parce que des années après, mon père était toujours aussi vivant à ses yeux et que si je l'avais mieux écoutée, j'aurais pu le voir dans son discours comme s'il perdurait. Parce que, j'espère, elle a eu une belle vie. Parce que souvent c'est plutôt une autre forme de rapport que l'on entretient avec eux:

"Je devais, j'imagine, la détester comme certaines personnes détestent les serpents, les chenilles, les souris ou les limaces"


Chère futur maman, un spot pour la journée... par breakingnewsworld

lundi 17 mars 2014

La grammaire Montessori et méthode La Librairie des écoles, nature encore et début de fonction

Pendant les dernières vacances, le lutin a réclamé des phrases pour identifier la nature des mots. Pas préparée à la demande, je me suis servie de nos supports écrits du moment pour trouver des phrases. Elles sont ainsi bien plus complexes que celles optimisées pour l'apprentissage. Mais il était enthousiaste.

Enthousiaste de manipuler les formes géométriques Montessori! Ainsi il a retrouvé les verbes, les noms, les adjectifs et les pronoms personnels (et depuis peu les déterminants)

- Quel est le mot qui m'indique de quoi on parle? De qui on parle? (le nom désigné par une pyramide noire charbon)
Le chenapan a trouvé facilement les personnes, lieux, animaux et objets mais d'autres noms plus abstraits ou inanimés sont beaucoup plus difficiles à appréhender: la curiosité, le vent, la lumière etc...)
- Quel est le mot qui m'indique s'il y en a un ou plusieurs? (le déterminant désigné par une petite pyramide bleue clair, il ne l'avait pas encore vu au moment des photos)
- Quel est le mot qui m'indique comment il est ? (l'adjectif qualificatif désigné par une pyramide de la même taille que le nom mais bleue foncé)
- Que se passe-t-il? Que fait-on? (le verbe désigné par la boule rouge)


Pour m'aider à bien le préparer en français, je suis le "Guide de la langue CE1" de La Librairie des école. Nous présentons ainsi les mots un à un avec de multiples exemples et interactions. J'en reparlerais.
La fonction sujet est aussi abordée:
- Qui est-ce qui fait? Qu'est-ce qui fait?
et aussi son remplaçant, le pronom personnel sujet:
- Quel est le mot qui remplace le sujet? (le pronom personnel désigné par la pyramide étroite violette)