mercredi 6 novembre 2019

L'heure inoubliable

Un beau moment de classe à partager. Il me faut bien cela, les visites des tuteurs commencent et la tension monte. Même de conseils, ce sont, nous le savons bien, des visites d'évaluation. C'est dur, intense, j'en suis ressortie lessivée.
En gros: je me saborde moi-même. Une belle intention mais trop de flou pour que tous mes élèves en profitent complètement. Mais, pour ceux qui me suivent ce ne sera pas forcément une révélation: une énergie, un dynamisme, une communication et un bon contenu! Au moins ça, merci.

Revenons aux petits! Je leur ai proposé de reprendre les bases de la lecture de l'heure par le vécu d'une heure inoubliable. Pas vraiment une heure, j'ai raccourci la durée. Bien-sûr je n'ai rien inventé, je me suis servie du livre de Bernadette Gueritte-Hess "L'enfant et le temps". Ici j'ai simplifié sa démarche, je n'ai pas pris en compte la véritable durée d'une heure, nous l'avons commencée à 9h20 environ pour la finir 45 minutes plus tard, au rythme des cartes minutes posées et du temps nécessaire toutes les 5 minutes. Mais je ne peux que vous conseiller de la faire vivre à un groupe, mon fils cobaye n'avait pas pu en profiter (même si je voulais déjà la lui faire vivre) parce que tout seul. D'ailleurs je parle du livre en question sur d'autres problèmes impliquant la logique mathématique du temps et de la durée pour le dictionnaire ici ou sur la temporalité moi et les autres (cycle 1) la bande des âges là.



Après la déception de cette boite de bonbons vide de son contenu original, nous voici prêts à vivre les plus nombreux possibles ce moment. (Il vous faut un kit bien prêt avec des règles cuisenaires et le reste fait maison)

Nous avons pris en compte le passage de 5 en 5 des minutes entre 9h et 10h.
- je donne le top: il est 9h
- un égreneur (pourquoi cette orthographe et pas "égraineur"!) de minutes démarre, 0, 1, 2, 3, 4, 5 et là tous s'activent (un adjoint minutes place un cube blanc sur chaque minute de l'horloge)
- l'horloge parlante annonce l'affichage du cadran numérique "zéro neuf - deux points - zéro cinq"
- le script note l'heure du cadran au tableau
- l'aiguille bleue est renseignée sur une horloge au tableau (direction le 1)
- une portion blanche de cercle (1/12ème) est placée sur le cercle bleu
- un adjoint 5 minutes coche la première case de 5 minutes effectuées
- un adjoint 5 minutes place une barre jaune à la place des 5 cubes blancs 
- un préposé au résumé indique: il est 9h05, 5 minutes sont passées depuis 9h, il reste 55 minutes avant 10h.
- les autres renseignent leur seconde horloge et leur second cadran (le premier à 9h). Ils en ont 13!

 Voici une photo de 9h15!


Et puis un moment j'interviens: "L'aiguille bleue est une menteuse, elle montre les minutes mais quand elle montre 3 (le cas de 9h15), ce ne sont pas 3 minutes d'écoulées mais 15!"

 
De quoi préparer les fractions (moitié, quart), revoir les multiplications de 5 et de mettre en tête cette représentation dessinée de l'heure où les minutes n'apparaissent pas!

***

Ah au final: oui, ils ont adoré!
Quand est-ce qu'une maîtresse peut prendre le thé tranquillement? Pendant les vacances, sûrement, même si cela n'a pas été très flagrant. Pendant ses longues périodes de préparation (oui, oui, longues, longues) oui!

J'ai fêté mes 44 ans pendant ces dernières vacances et de l'autre côté de l'Océan Atlantique des attentions me sont arrivées droit au coeur. Une bienveillance de tous les instants d'une de ses relations étranges que propose le net: le blog est un partage et souvent vous ne savez pas qui vous lit, qui vous suit. Moi je sais, K. est là, dès que je montre sur ce média un signe d'impuissance, de mal être, je reçois un mot de soutien accompagné de son bouquet de timbres colorés de la faune et de la flore (pile dans mes intérêts du moment). Et puis, cette cousine, cette amie de coeur, qui commande en France, paye aux USA et me fait livrer chocolats, fleurs ou... cette fois-ci thés.

Alors oui, la nouvelle maîtresse que je suis devenue bois du thé, moins souvent qu'avant, sans sortir ses petites théières de dégustation, mais avec autant de réconfort et de plaisir gustatif.


Bon, je dois l'avouer, il y a souvent un petit plus à manger aussi avec (et quelques copies à corriger, quelques manuels pédagogiques à décortiquer, quelques feuilles de préparation FDP à renseigner).

Voici les nouveaux arrivés dans les placards de thé: choix de oolongs de L'Autre thé
- TieGuanYin (parce qu'il faut toujours en avoir un chez soi!)
- Huang Jin
- Sticky Rice (oolong Jinxuan mélangé avec du Nuo Mi Xiang, plante locale aux arômes de riz gluant)
- Santhikiri

Allez, petit thé et je pars vers une préparation de cours.

dimanche 13 octobre 2019

Ou l'art d'être maîtresse

Non mais des fois!

*source Calvin et Hobbes de Bill Watterson

Un bon mois est passé, je suis une vieille maîtresse débutante. Mon enthousiasme a été mis à rude épreuve avec un concours de circonstances fâcheux (litote) pour mes débuts.
Après n'avoir dormi que 4 heures par semaine, puis 5, me voilà à 6 heures presque toutes les nuits. Et rien à voir avec le stress (aucun stress même mon premier jour d'école!) ou l'insomnie! La création d'une journée, d'une première leçon, d'un déroulé d’apprentissage m'ont pris beaucoup, beaucoup de temps. Parce que des conditions défavorables (re-litote!), parce qu'aucune expérience réelle (à part le cobaye fiston!), parce qu'une exigence des détails (matériel, dispositif, durée, autonomie de l'autre groupe, bah oui double niveau!), parce qu'une exigence personnelle d'explicitation et de diriger vers la compréhension.

Puis un micro-recul possible: trop de précipitation? des cours trop ardus? des explications encore plus complexes que la notion? oui, non, bah non!
La lecture serait trop difficile, un peu trop de vocabulaire... même s'il s'agit d'une lecture du patrimoine, le texte est frais. Que voulez-vous de plus, vous, pour harponner les élèves de 8/9 ans que l'expression maintes fois répétée, très particulière, douce en bouche, qu'est l'insatiable curiosité!
Oui, je ramène des livres de la maison. Oui, je ramène des kits de matériel de la maison. Oui je ramène mon enthousiasme, mes prises de risque (parait-il très nombreuses!).
Oui de l'oral toujours, des questionnements... oui ils sont super excités!
Allez au lit, j'espère dormir un peu plus de 6 heures cette nuit!

jeudi 15 août 2019

Le nom des mous

Comme chaque année, je ramène sur la table des coquillages. Ce fut longtemps pour leur beauté, puis pour les animaux qu'ils logeaient et que nous ne voyons pas.


J'ai peu marché cet été, peu de coquillages mais une pensée pour une vitrine collection nature où ils se retrouveraient, porte ouverte à d'autres découvertes. Avant cela, toujours eux avec un indice zoologique.


Mes dentales que j'aime chaque année, avec les pétoncles toujours bien présentes...


des turitelles et une gibbule, inspirantes pour leur colimaçon... une anomie toujours aussi nacrée et friable. Un pied de pélican si particulier et cette année une nouveauté...


non, non, pas le buccin mais les tunnels de calcaire au dessus: trace de l'ancienne présence d'un ver marin, ver annélidé tubicole serpulidae.

samedi 3 août 2019

Les cas/fonctions du latin

Juste quelques images d'une séance d'exercice sur les cas en latin que nous avions menée en cours d'année scolaire.


Reprise avec les cuisenaires et les flèches de grammaire Montessori.





Puis un exercice d'application.


dimanche 28 juillet 2019

Vers la découverte du Théorème de Pythagore

Ma reconversion professionnelle m'a amené à reprendre les notions de Maths du collège. J'ai fait exercices sur exercices (entre autres de géométrie, Théorèmes de Thalès, de Pythagore). J'ai aussi pu profiter d'un aperçu de la didactique et de la pédagogie mathématiques conventionnelles.
Je ne me suis pas encore penchée assez longtemps sur le sujet pour me faire une opinion objective. Pour mon cas, je ne fonctionne qu'à la compréhension, l'explicité. Avec les alternatives Montessori et Méthode de Singapour, j'arrive encore mieux: la manipulation et la schématisation m'aident. Mais apparemment, ces méthodologies n'apporteraient pas suffisamment de liberté pour la résolution des problèmes, ce ne serait que des astuces simplificatrices voire même stérilisantes et les schémas pourraient être aussi le résultat de la démarche sans en être une étape.
Avant de revenir sur la didactique mathématique du primaire ou du collège, je continue à proposer au troll des manipulations rapides. Ici de quoi visualiser le Théorème de Pythagore.

Juste utiliser les puzzles Montessori pour voir les équivalences, chaque modèle a ses pastilles auto-correctives derrière.
 

 Jusqu'à cinq modèles a,b et c (3, 4 et 5 puis 6, 8, 10 puis 9, 12, 16 puis 12, 16, 20 puis 15, 20 et 25)


Reprendre les puissances, reproduire les figures: deux carrés identiques formé chacun de 4 triangles égaux, puis de deux carrés (a² et b²) pour le premier et d'un seul (c²) pour le second.


puis retrouver la formule en enlevant les triangles identiques de chaque côté...


a² + b² = c²

Puis constater que ces carrés, en superposant le carré mobile c² au carré c² du support, les carrés a² et b² pouvaient former avec lui un triangle rectangle comme dans le premier puzzle.


Juste cela, pour l'instant.

vendredi 26 juillet 2019

Thés de l'été

Enfin de nouveaux thés, enfin le plaisir de laisser la tasse sur la table tout en profitant du breuvage, plus de migraine de travail, plus d'heures courbée sur mes manuels.
Les vacances sont studieuses mais le rythme mou.


J'avais laissé là avec mon petit kit de vacances, un zhong fendu et mon mini-plateau, un Pouchong impérial que j'ai fini si rapidement. Voici mes réserves pour le mois qui me reste.

- Butterfly of Taiwan parce que les hommes l'aiment tellement froid (souvent sous forme de canette Pokka)
- Thé du Hammam pour le grand à barbe
- Kabuki


...
et uniquement pour moi, oui, oui, je mords:
- Dong ding
- Rivière de Jade du Mont Halimun
puis
- des faux thés: hibiscus en infusion dans la boite rose de sablés au thé vert (partis pfiou en vitesse accélérée), des épices pour un Chai doux de Beendhi (auquel je rajoute l'eau bouillante et une lichette de lait d'amandes)


Et l'homme sans barbe voulait vraiment repartir avec un matcha... la prochaine fois.


Ici un Dong Ding renouvelé pendant 5 heures devant le petit frère...

Parce qu'un état des lieux de ma boisson préférée est toujours une bonne chose -

mercredi 24 juillet 2019

Un temps de pluie, un temps de canicule... jouons

Chouette, nous allons passés du temps à l'abri.


Je n'ai pas encore réussi à nous mettre dans des jeux de plateau de coopération ou de stratégie longue. Nos conseillers passent pourtant beaucoup de temps à nous les présenter mais nous ressortons encore avec des jeux plus simples... A plus tard Mystérium (pourtant dans nos placards).
Voici nos nouveaux jeux de cet été.


Tout d'abord "Imagine" de Cocktail Games: assembler, superposer, combiner, animer et deviner bien-sûr grâce à des cartes transparentes.


Restent à trouver une énigme, un objet, un film, un second rôle, un mythe, un lieu etc...


Ou quand le chat s'en mêle.

Puis l'original de notre si plébiscité par les copains/copines de l'ado, "Ta bouche", le bien nommé "Taggle" du Droit de perdre, seul gros mot autorisé bien-sûr (ta gueul.). Quoique.
Dans cette version pour adulte, le ton est encore plus familier alors non, vous aurez des gros mots, des répliques cinglantes, quelques fois acerbes ou "piquantes". Vous aurez aussi des insinuations un peu plus hots. Vous êtes prévenus!


Il n'empêche, selon vos choix, selon les amis que vous avez invités autour de la table, de votre capacité à laisser (quelque fois) la langue de Molière de côté, ce sont des fous rires garantis.


Un autre du Droit de perdre est arrivé par chez nous "Crazy theory". Il s'agit d'une version de la bande dessinée "Zaï Zaï Zaï" de Fabcaro. Je ne l'ai pas lue et je dois dire que je me suis intéressée à ce jeu pour une envie pédagogique: savoir désarticuler des fakes news ou des complots.





Bon, passez votre chemin si c'est ce que vous attendiez car là ce ne sont que des jeux de mots, d'idées et pas forcément de fond. Si je trouve un prolongement, je vous en parlerai.



Ici un complot, un coupable possible parmi deux (votre choix doit être le bon, celui du Grand architecte, pour être un bon influenceur) et des étapes obligatoires. A vous d'être le moins tiré par les cheveux, tout en l'étant!!

mardi 23 juillet 2019

Tourisme sentimental

Pêle-mêle de balades... La Turballe et les fritures de sardines. Pen Bron et son centre, plus désert des âmes mais désert des êtres. Le Pouliguen et ses douceurs. Kervinet et ses chaumes. Batz et son blockhaus. Les garçons.








jeudi 11 juillet 2019

Reprise du latin

J'ai encore si peu de temps à accorder aux soutiens scolaires du crapouillot. Cela me demande plus de concentration pour savoir, anticiper et créer de toutes pièces des séances quand je ne le suis plus au jour le jour.
Ce fut plus simple pour cette matière, suivie pour la première fois en scolaire et peu fournie. Beaucoup de séance de culture et très très peu d'apprentissage de cette langue, morte oui mais tout de même. Alors devant le peu de leçons en latin, l'attente du lutin après les deux manuels "Minimus" de Barbara Bell (latin et traduction en anglais), nous continuons doucement d'investir une autre méthode, celle de Hans.H.Orberg, tout en latin sans autre langue, "Familia Romana".
C'est même un travail de vacances demandé par le chenapan!


Nous avions déjà démarré dans l'année scolaire mais trop peu pour en faire un billet.
A chaque leçon, trois parties:
- une concerne l'histoire, grammaticalement très simple tournant autour d'une situation (comme avec Minimus) pour bien présenter une notion, elle est coupée en 3 parties
- une autre dans la marge, faite d'illustration, de schémas, d'indices grammaticaux, de vocabulaire (sans jamais faire intervenir une autre langue)


- la dernière, la leçon de grammaire et 3 types d'exercices: une reprise de la notion de grammaire, des phrases courtes à compléter et d'autres phrases où il s'agit de répondre.


Tout est appréhendable sans trop d'effort et avec une certaine gymnastique cela est assez rapide.
Pour la partie leçon, je rajoute, comme à chaque cas de leçon grammaticale, que ce soit en français ou dans une langue étrangère, les formes Montessori pour bien comprendre la construction.

dimanche 30 juin 2019

Une sorte d'ASMR ou de méditation... ou presque

Quelque fois je me sens unique, originale. J'ai toujours voulu cela: ne pas rentrer dans le moule, d’ailleurs ce n'est peut-être que la résultante d'une enfance passée en dehors, à côté, pas là, pas avec tout le monde, à part, ailleurs... dans la lune et dans l'analyse entomologiste de cette jungle humaine autour de moi.

*source Saga Mariah's Flora & Fungi

Alors oui, encore originale. Bah non. Les vidéos ASMR sont à la mode, bah je suis pile tombée dedans. ASMR "Autonomous Sensory Meridian Response", vous savez ces vidéos de bruitages, chuchotements, tapotements.

Bon des fois, mon elfe suédoise parle, chante, rit aussi... des fois elle joue de l'appeau comme d'une flûte... et puis des fois, elle laisse des chansons scandinaves suivre son pas.
Et dans son monde de forêts, de lacs, elle suit le rayon de soleil à travers les branches, tapote sur les champignons, écoute la pluie tomber, marche doucement, doucement pour que ses pieds (souvent nus) nous montrent la densité de la mousse, de la vase, de ce champ de pâquerettes.

Des fois, elle se prépare un café, avec un nuage de lait d'avoine (je crois), une douceur de saison, des copeaux de fruits séchés sur une table en bois brut.

Ce fut mes moments de méditation pendant ce CRPE...
Et puis, en plus, elle dessine merveilleusement bien, c'est son métier.... cela ne gâche rien.

****
Ou mes bonheurs d'instagram, clic ici pour la suivre.

samedi 29 juin 2019

Dossier de situation professionnelle CRPE: l'histoire

Dans tous les possibles, j'avais choisi histoire. Moi qui ne retiens pas forcément les dates par coeur (enfin tous les "par-coeurs"!). Parce que le défi me plaisait, que je voyais beaucoup de possibilités autres que des leçons toutes trouvées dans les livres ou les manuels. J'ai été inventive et passionnée, cela a payé!


Voici les manuels avec lesquels j'ai travaillé:


- "L'épreuve orale Histoire" Ellipses: j'ai aimé l'historiographie en général et bien poussée pour chaque thème avec une transposition didactique et un séquençage possible. Par contre, je ne l'ai pas trouvé très proche des nouveaux programmes quand il date pourtant de 2018.



- "Histoire oral/admission" de Dunod: j'ai aimé les concepts bien explicités. Les thèmes sont très complets avec des focus, des illustrations (Ellipses n'en a aucune) et, oh bonheur, des frises chronologiques... bien pour se repérer sur les autres thèmes (au cas où pour les questions du jury)


- "Histoire et histoire des arts" collection Magellan enseigner, Hatier concernant le cycle qui m'intéressait. Là tout est clef en main: les savoirs nécessaires au professeur des écoles puis la séquence déroulée en séances avec liens des supports (dans le manuel des élèves), trace écrite (souvent leçon du maitre et frise), les évaluations possibles et les interdisciplinarités éventuelles. Cela donne une idée mais je l'ai trouvé trop "scolaire"... en terme pédagogique trop transmissif!


- "Enseigner l'histoire à l'école" de Benoit Falaize. Un état des lieux historiographiques et des didactiques possibles, l'auteur préconise aussi un retour au récit nouvellement établi.

***
Mon thème était "Avant la France: les héritages des Celtes, Gaulois, Romains et Grecs" pour des CM1. Voici donc mes livres (et bande dessinée ouais chouette!) de chevet sur cette année scolaire auxquels s'ajoutent des articles de didactique:
- Jean-Louis Brunaux, "Nos ancêtres les Gaulois"
- Jean-Louis Brunaux " Les Gaulois expliqués à ma fille"
- Jean-Louis Brunaux et illustré par Nicobi "L'enquête gauloise"


Vous l'aurez remarqué, ici, un seul historien, j'ai dû défendre ma position. Le premier livre a le mérite d'être une histoire critique des Gaulois avec tous les débats évoqués au fil des pages.