mardi 22 janvier 2013

Prendre la parole, délier les langues... en groupe (enfants et adultes)

Je vous ai déjà parlé du jeu "Brin de jasette junior". Ce jeu revient très très souvent en ce moment, surtout que je l'ai maintenant en double. Oui effectivement, "Brin de jasette" n'est plus Gigamic mais est maintenant distribué par prima et a changé de format. Ainsi en voulant compléter nos thématiques, j'ai acheté "Brin de jasette famille" et le lutin de dire dès que je lui montre le nouveau: "Bah c'est la même illustration que le nôtre!". Et oui, c'est le même que le junior... quoique.
Les thèmes sont les mêmes: Bric-à-brac (démarrage facile), Méli-mélo (sur la personnalité), Patatrac (situations loufoques), Dans ma bulle (discussion en famille). Il y a maintenant encore plus de questions par thème et surtout un livret est maintenant inclus offrant de nombreuses voies de découverte, de partage et de communication.
Des pistes sont offertes pour faire de ce jeu un moment privilégié en famille, à certains moments choisis, comme relève d'une communication qui ne serait que liée aux problèmes, pour aider l'estime de soi à s'inscrire en l'enfant. Des pistes avec les grands-parents et dans la classe pour mettre un climat de partage, de confiance, d'appréciation... il paraitrait même que ce jeu aide à l'apprentissage d'une langue étrangère.


Le seul bémol de cette nouvelle version est la disparition des pierres semi-précieuses qui faisaient aussi partie des attirances. Ce qui fait que nous les reprenons...
Et puis une chose intéressante (et dire qu'il a fallu qu'un manuel indique cette solution): nous n'offrons plus une pierre à celui qui a une réponse la plus "envoutante, méritante, argumentée, joyeuse, mystérieuse, alambiquée", cela pouvait le frustrer de ne pas être choisi et ainsi biaiser ses paroles qui devenaient du "pour faire plaisir" (on ne sait jamais). L'astuce donc: jeter tous le dé après la prise de parole, le chiffre le plus grand gagne l'estime de la pierre semi-précieuse (ou dans la nouvelle version des étoiles).

***

Nous avons aussi démarré "Les cartes à parler inspirées du livre de lecture scolaire La belle histoire de Leuk-le-lièvre".
Ce sont de très grandes cartes dessinées par des artistes sénégalais, des peintures sous verre devenues une spécialité. Elles viennent illustrer des parties de contes. Les artistes sont Babacar LÔ, Moussa JOHNSON, Mor GUEYE, Alexis NGOM.


"La belle histoire de Leuk-le-lièvre" de Léopold S.SENGHOR et Abdoulaye SADJI est à la base un livre essentiellement pédagogique, visant à aider les petits africains à appréhender la langue française, à l'écrit et à l'oral sans perdre leur racine. Les histoires reprennent les contes ouest-africains et ainsi apporte plus qu'un manuel mais une part de leur imaginaire et de leur sagesse.
Pourtant pas besoin de connaître le livre. Le livret pédagogique apporte le nom des personnages, le nom wolof de l'animal suivi de sa traduction française. Derrière les cartes une partie du texte est écrit et l'objectif des activités proposées, d'observation, de dialogue, de créativité ou de production écrite, n'est pas de restituer les histoires mais d'en créer une. Ces cartes offrent l'oralité que le livre avait perdue.
- créer une histoire autour de l'image et des personnages
- reconnaître les personnages (eh oui, ce n'est pas toujours évident)
- en choisir quelques unes et leur trouver un ordre, un séquentiel.

2 commentaires:

Mirontaine a dit…

Merci pour toutes ces richesses un fois encore! Je ne connaissais pas du tout ces supports.
Bises Vanessa.

Vanessa a dit…

Mirontaine: je t'en prie