mercredi 20 juin 2012

Préparer les couleurs pour un daltonien rentrant au CP

Alors voilà, les couleurs reviennent. Le lutin demandant à chaque activité si la couleur est bien celle-ci ou celle-là (des difficultés pour le rose, le gris, le violet, le marron par exemple), je continue à préparer des astuces logiques et visuelles autrement pour qu'il se repère au mieux en devançant les instructions colorées de l'école qu'il aura.


Il nous faut déjà reprendre les boites de couleurs Montessori. Nous les avions abordées mais il ne pouvait pas distinguer les couleurs et faire les nuanciers était hors de portée. D'ailleurs il n'y arrivera peut-être jamais: le daltonisme n'est pas guérissable et je en sais pas à quel point les adaptations qu'il se créera l'aideront.
J'ai repris les cartes en limitant leur nombre, il ne reste plus que:
- les primaires: bleu, rouge, jaune
- les secondaires: vert, orange, violet
- les autres pas forcément Montessori : marron, blanc, noir, gris, or et argent. Auxquelles il faut rajouter d'autres nuances, plus claires ou plus foncées. Je me suis basée sur le code du daltonien de NEIVA mais les termes ne sont sûrement pas les bons: plus claires (bleu clair, rose, jaune clair, vert clair, gris clair, kaki, orange clair, parme), plus foncées (bleu foncé, bordeaux, pourpre, jaune foncé, vert foncé, brique, gris foncé).
J'y ai rajouté les codes daltoniens.  Il peut ainsi "voir", "lire" que les couleurs ne correspondent pas du tout à la même gamme de couleurs.


Il peut aussi, par logique, retrouver les couleurs, le triangle en haut à gauche, celui en bas à droite, la ligne, le contour etc...


Il peut aussi, toujours par logique, retrouver les plus foncés (code dans un carré noir) et les plus clairs (sur fond blanc entouré par un cadre noir).

et même faire la roue Montessori des couleurs.


 Je vois ainsi que mes nuanciers Montessori étaient mal choisis: le noir sort de la gamme des violets foncés par exemple. Le résultat est clair et sans appel: il ne faut pas se tromper de couleur et faire dans les nuances, il faut aux daltoniens les couleurs précises et je comprends son malaise à la lecture du "Magicien des couleurs" ou "Monsieur le lièvre voulez-vous m'aider?".


Pour pouvoir travailler avec j'ai aussi imprimer les cartes de nomenclatures de couleur préparées par le Jardin de Kiran. En plus d'être toujours claires et belles, elles ont l'immense avantage de partir du même principe que le code daltonien NEIVA, mettre en avant les mélanges. J'y ai juste rajouté le code daltonien.


J'avais l'intention aussi de mettre dans la trousse de couleurs (feutres et crayons) du CP les astuces. Alors oui les crayons ColorADD sont commandés, les feutres sont munis de leurs codes découpés et scotchés, à défaut d'avoir des GOMMETTES CODE DALTONIEN dans le commerce (ce serait génial!!!).
J'ai aussi préparé le disque chromatique des mélanges en rajoutant le code. Il pourra ainsi en cours d'art visuel (nouveau terme pour les cours de dessin) suivre avec les autres sur les couleurs primaires, secondaires, tertiaires, chaudes (progressives), froides (fuyantes) mais aussi sur d'autres termes comme la teinte, la nuance, le ton, l'ombre, la dominante, l'intensité (chroma) ou la valeur. Malheureusement je n'ai encore aucun autre moyen logique à lui proposer que ce disque visuel pour les termes techniques, enfin pour l'instant.


Mais je voulais aussi proposer un éventail simplifié de couleurs qu'il aurait pu prendre dans sa trousse donc assez solide, logique et ludique : en associant deux lames colorées et transparentes munies de leur code daltonien, le mélange se construit permettant de visualiser le nouveau code daltonien.


Malheureusement, je n'ai fait que du bricolage: ma superposition de couleur par filtre n'est pas impeccable. Mes transparents n'ont pas la couleur totalement adéquate, le scotch ne permet pas de garder la transparence du code sur trois lamelles et le noir n'est pas si profond.


Je pense que je tenterais avec un éventail de plaque colorée transparente Betzold (celle qui me tentait au départ) et des gommettes code daltonien maison sans utilisation de scotch ou avec du papier vitrail comme celui-ci pour la maison (car fragile) ou avec du vinyle, en tout cas arriver plus à une transparence comme ici ou .

Et dire qu'il fut un temps je voulais aussi investir dans ces carrés colorés et transparents pouvant se coller sur les vitres... impossible de retrouver les références. Et bien-sûr nous ferons des mélanges avec peinture encore et encore... Et j'ai presque envie d'acheter la nouvelle version de "Balthazar avec les couleurs".

2 commentaires:

anh a dit…

une vision du monde différente, à défaut de nuances c'est tout un langage de signes...il va développer une sacrée logique ce petit bonhomme, et bravo à la maman pour l'accompagnement.

Vanessa a dit…

Anh: oui il va devoir se créer un univers avec d'autres harmonies... merci