lundi 15 septembre 2014

Le poteau méditatif: la respiration

La rentrée m'est boudeuse et bourrue. Le moral est pourtant bof, chez moi et pourtant bof, des moments de partage (et puis là, pas bof tout de même).


Un je ne sais quoi d'insatisfaction permanente, un pointe de frustration. Je sais maintenant ce qui m'a manqué. Les zones de confort intellectuel que m'offre la méditation. Mais avant, je passe encore par l'intellect... pfiou encore une fois. Oui mais c'est pour la bonne cause: le troisième livre sur la méditation avec les enfants qui arrive dans notre bibliothèque.
Après "Calme et attentif comme une grenouille" d'Eline SNEL dont je vous parlais un peu là, "Tout est là, juste là" de Jeanne SIAUD-FACCHIN dont je n'ai pas encore parlé mais qui est le plus complet des trois à bien d'un titre, voici le petit dernier "Un cœur tranquille et sage, La méditation, un art de vivre pour les enfants" de Susan KAISER GREENLAND.

Prendre le temps du respiration, une pause.
Reprendre goût aux petits riens...


 une patine sur une théière,


un chardon carder.


Une respiration encore, reprendre la méditation par elle:

"On peut comparer l'esprit non entrainé à un éléphant sauvage qui chasse à travers la forêt et détruit tout sur son passage. Un éléphant sauvage possède un énorme potentiel pour faire le bien, mais le défi consiste à le discipliner. L'image classique, quand il s'agit de discipliner un éléphant, est de l'attacher à un poteau. Au début, l'éléphant tire et tente de se libérer, mais la corde le retient. Finalement, il comprend que l'effort est vain et il attend patiemment. Lorsqu'il découvre la pleine conscience de la respiration, l'esprit non entrainé vagabonde d'une pensée à l'autre, d'un récit à l'autre, tout comme l'éléphant sauvage tente de s'éloigner du poteau. Dans la pratique de la conscience de la respiration, le poteau est l'acte physique de respirer et la corde est la pleine conscience, qui ramène doucement notre attention à la respiration. Comme un éléphant attaché à un poteau, notre esprit et notre corps s'installent paisiblement quand nous pratiquons la respiration consciente, si nous sommes patients et si nous accordons le temps et l'esprit nécessaires à ce calme."
(extrait de "Un cœur tranquille et sage, La méditation, un art de vivre pour les enfants" de Susan KAISER GREENLAND)

2 commentaires:

Mirontaine a dit…

Je cherchais justement un avis sur ce livre publié par une spécialiste de la précocité. Je vais me le procurer si tu dis qu'il est la somme des deux autres. Pierric pratique de plus en plus, une sangha chaque mardi soir. Mon amie, élève de Thay en parle dans L'Enfant et la vie de ce mois-ci.

Vanessa V a dit…

Mirontaine: j'ai effectivement trouvé le livre de Jeanne SIAUD-FACCHIN très, très bien fait et très complet pour aider les enfants très jeunes jusqu'aux adolescents. L'auteur reprend les intérêts de la méditation et propose après des séances clef en main.