vendredi 25 mai 2007

Ton anniversaire *** demain

Toi, un parmi les autres et pourtant comme le premier et comme le dernier…(Tu en veux l’illustration alors passons chez Envol de Papillons visionner à quoi ça sert l'amour). Toi qui sais lire mes humeurs, mes envies, avant même qu’elles passent la porte de mes lèvres. Toi qui me vois écrire, sur ce blog et pour les autres, et qui te contentes d’une carte de-ci-delà dans notre parcours commun.

Joyeux anniversaire !!!


*source image : Degas prise ici

J’ai l’impression de te mener la vie dure : le quotidien, ma lassitude, le manque d’espace et de rangement dans notre logis et moi qui crise souvent…oui, bien trop souvent. Alors là je prends le temps de te dire trois ou quatre petites choses (l’essentiel te sera murmuré au creux de l’oreille plus tard !).


J’aime ma vie avec toi. J’ai découvert, entrainée par ton enthousiasme et par la pression de ta main, toujours dans la mienne, une tranche de spontanéité et d’évasion.
Nos week-ends où nous avons profité à pied de l’air et de la vie des quartiers : un lâcher prise constant, de l’exotisme européen,
de la gourmandise à tous les coins de rue,

Des caricoles (escargots/bulots) vendus dans des barquettes à frites à Bruxelles

*source photo : la marchande de sholles (1935)

ou des broodje au hareng à Amsterdam, pour les plus exotiques...

des anecdotes convenues du guide des routards (eh oui je me rappellerais toujours le V des cygnes de Bruges, expliqué quelques secondes avant même qu’une maman reprennent mot pour mot la petite histoire pour son tout jeune fils),
des impressions colorées et sensuelles partout…
quelques musées, pour toi principalement, et pour partager ensemble une passion commune : l’étincelle de la création.

Tes sorties, toute nouvelles pour moi jusqu’alors, restaurants de caractères (petits, pas trop connus), concerts (oh oui ce son, trop fort dans mes oreilles, qu’est-ce que je l’aime quand à côté tu me regardes pour connaître mon plaisir à être là !), séance cinéma pour aller voir le dernier film coréen ou israélien, festivals de cinéma avant qu’ils ne soient désuets…
la quinzaine des réalisateurs me manque: j’ai envie de ces films dont aucune critique n’a encore pu être émise et où certaines fois, j’ai eu envie de sortir de la salle, rappelle toi « Gozu » de Takashi MIIKE.


Nos repas télé/ciné (vu le nombre de DVD) où ta jambe se retrouve (comme par enchantement) toujours sur ma jambe.

Ta manie de te blottir contre moi la nuit en t’enroulant dans la couette comme une chenille dans son cocon…moi, corps moite là où tu es, ton haleine dans le cou, frigorifiée sans un drap, obligée de me mettre de profil pour ne pas tomber du lit…

J’aime ta façon d’être intimidé par une belle personne : une Marilyn MONROE par exemple…


de ne pas savoir si tu dois écouter comme un petit garçon ou comme un homme cette voix, en la regardant dans les yeux :





J’aime tes encouragements à me dépasser, tes envies, tes désirs, tes impulsions. J’aime ta retenue (une certaine fuite) à être créatif…est-ce le poids de ton éducation ? Je te sais l’âme d’un photographe alors faites que les pétales de roses se déposent encore une fois…

J'aime ta bonne humeur, ton tempéramment optimiste et jovial, ta manière d'être en intimité et en public

j'aime être dans tes bras tout simplement...j'aime te dire je t'aime...aussi.

11 commentaires:

coumarine a dit…

merveilleuse lettre d'amour à l'homme aimé...
c'est beau!

mamzelle yaya a dit…

oui tes belle lettre d' amoour
j' aime bien le clip et la musique peut tu me dire qui chante ?

Vanessa a dit…

Merci,

Mamzelle Yaya: il s'agit d'Helena Noguerra...la sublime soeur de Lio et compagne de Philippe Kathrine.

Katell Bouali a dit…

Waouh, il va être content: quelle belle déclaration d'amour. Toute en poésie, images et musique!

Lamousmé a dit…

heu......juste comme ça par hasard...il a pas un frère???? mouhahhahahha

caroline_8 a dit…

C'est trop! Très belle lettre à un homme qui a l'air pas mal du tout; ainsi tu lui mènes la vie dure... mais tu as tellement de talent au bout des doigts et tellement de beaux sentiments dans le coeur, que cet homme ne peut que t'aimer tout simplement...
Superbe photo de Marylin!

zoéchiffon a dit…

moi ,j'aime bien les histoires d'amour !!!!!

BelleSahi a dit…

Je n'ai pas tout lu...c'est pour celui que tu aimes alors, je n'ai pas tout lu.

entr2rives_bloggerworld a dit…

Alors voilà, c'est l'histoire d'une rencontre en altitude, randonnées crevantes et dépassement de soi, l'air pur nous a exalté, t'a exalté et de tout ton être tu as aimé mon Ami, ses qualités, ses défauts et Yael est né. Fruit de votre amour, je savais qu'ED devait être père pour commencer à s'affirmer réellement, à s'exposer, à se réaliser et s'épanouir. Merci de l'aimer comme tu le fais.
Il s'appelle Edouard, doux rêveur et romantique, bordélique et cinéphage.
Je me souviens d'un séjour à Cannes où nous avons dévalisé chaque jour Macdo et où Theo Angelópoulos nous a profondément endormi……
De la Norvège et de l'UCPA, des moments inéfables et des ronflements qui raisonnent envore, là-bas ;o)



Je vous souhaite une éternité d'amour, encore des bébés, de vous revoir bientôt - très bientôt...

Happy Birthday Mister Ed

Vanessa a dit…

Merci,

Katell: il le mérite bien pour une fois que c'est pour lui (et encore j'ai été retreinte par le temps!)

Lamousmé: non, une soeur...mais des tonnes de cousins (moins bien!!)...

Caroline: c'est trop...mais je crois qu'il est heureux malgré tout. Oui je l'ai trouvée originale et très peu connue.

Zoechiffon: bienvenue entre mes billets...oui une histoire d'amour qui ne "peut" pas finir mal.

Bellesahi: très douce attention mais tout peut être lu, l'essentiel (intime) est entre les lignes ou dans des métaphores que lui seul peut comprendre.

Entr2rives©: oh oui que de souvenirs, de sueur et de bruits (lors d'une nuit en gite de montagne!! UCPA n'est pas mixte à ce point là). Quelques belles aventures amicales et amoureuses qui débutent lors de cette période et après 2 bébés une relation entre les deux couples qui se peaufine..merci d'être là.

Holly Golightly a dit…

Je suis toujours sensible aux belles lettres d'amour. Jolie demoiselle, tu dois être un bonheur à vivre.