dimanche 14 mars 2010

Une solution aux frayeurs nocturnes

©Anthony BROWNE/ L’école des loisirs

Je ne suis pas arrivée toute seule vers les écrits d’Anthony BROWNE. Ses illustrations ne me parlent pas. J’ai même eu du mal à ouvrir quelques pages pour regarder si le texte me plaisait. Mais il s’avère que ce livre « Billy se bile » de BROWNE donc est une très belle proposition.


Parents d’un loupiot de 3 ans ½, nous avons vu apparaître de nouvelles frayeurs du soir, le noir et les monstres. Pas vraiment de cauchemars mais bien une appréhension nouvelle. Dans cette logique, j’ai ouvert tout de même ce livre pour y découvrir une très belle manière d’entrevoir des solutions aux cauchemars, soucis et frayeurs d’enfants.

Billy est un garçon à l’imagination débordante : tout élément peut devenir agressif et venir lui faire peur au moment du coucher, chapeaux, nuages, oiseaux. Son papa et sa maman viennent le rassurer, c’est ton imagination, nous sommes là. Mais comment faire quand il lui faut dormir chez sa grand-mère ? En dehors du fait que même les adultes peuvent avoir peur des oiseaux d’Hitchcock et du tableau qui m’interpelle tant de cet homme sur la falaise : Moriarty face à Holmes ou Rouletabille ? (Caspard David Friedrich "Voyageur contemplant une mer de nuages", merci Evelyne !)

©Anthony BROWNE/ L’école des loisirs

La grand-mère va alors lui offrir des poupées-tracas pour lui permettre de se débarrasser d’un souci par poupée… cela va marcher jusqu’à…©Anthony BROWNE/ L’école des loisirs

J’aime beaucoup cette légende guatemaltaise : ces poupées de chiffon qui prennent à leur compte nos soucis, se déposent sous l’oreiller pour que les soucis n’encombrent plus notre tête pendant le sommeil. J’aime énormément aussi cette participation des enfants, qui les fabriquent pour leur propre utilisation. Bouts de bois, chiffons, tissus, et voilà de la créativité utilisée pour passer des étapes de l’enfance.

Participation spontanée au Challenge "Je lis aussi des albums (jeunesse)!" 3/24

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Je peux témoigner que ces "worry dolls" guatémaltèques ont servi et servent encore chaque soir à ma fille, maintenant dans la vingtaine. Trouvées, et rachetées lorsqu'usées, chez Dix mille villages.
Kris

Evelyne a dit…

Le peintre est Caspard David Friedrich "voyageur contemplant une mer de nuages".
J'ai aussi utilisé les petites poupées pour l'une de mes filles.
Bonne semaine.

Malice a dit…

Sympa ce livre et bien adapté au problème que tu rencontre avec ton petit lutin ;-)
Moi aussi je ne suis pas très fan d'Anthony Brown mais il faut reconnaître que les enfants aiment bien cet auteur/illustrateur dont le graphisme est très anglo-saxon.
À l'inverse de Tomi Ungerer dont le graphisme est très allemand.

Aline a dit…

Ah, moi Anthony Browne, je suis super fan...
Merci pour ton billet!

Aline a dit…

Et puis j'ai eu longtemps ces petites poupées pour moi sous mon oreiller :-)

Vanessa a dit…

Kris: merci pour ce témoignage, il va nous falloir aussi les nôtres...

Evelyne: merci pour cette référence, je l'ai cherché longtemps. Et puis je vois que ces petites poupées ont bien du pouvoir.

Malice: ah oui graphisme anglo-saxon... mais j'en aime d'autres pourtant et je ne suis pas trop UNGERER non plus. Il faut que je me soigne....

Aline: c'est drôle cela ne m'étonne pas tant que ça. Tu aimes des graphismes aussi très réalistes. Mais est-ce le texte ou l'illustration qui te plait le plus chez BROWN? Et puis mince, ces poupées sont partout!!! L'invasion va bientôt arriver chez nous.

Lyjazz a dit…

J'aime bien Anthony Browne. Jamais eu besoin des poupées, de toute façon trop fragiles pour mes garçons testeurs de matériaux.
Autres propositions : les albums de Marcel, avec des jeux de mots, l'amitié, des sentiments au plus près de ce que peuvent ressentir les enfants.
Il y a aussi les histoires à 4 voix.
Et un autre dont je ne me souviens pas le titre, où un garçon dépasse ses peurs pour sa soeur (une histoire de tunnel).

sylvie a dit…

j'ai adoré cet album aussi:)
Mais j'aime beaucoup tous les albums de ce monsieur...
http://sylvie-lectures.blogspot.com/2007/06/billy-se-bile-anthony-browne.html
http://sylvie-lectures.blogspot.com/2007/04/ma-maman-anthony-browne.html

Lily a dit…

Tiens c'est amusant, j'avais trouvé une sorte de gentil monstre en feutrine, avec l'étiquette "mange cauchemars" pour Matthieu, Thomas s'est fabriqué récemment avec un post it, une petite note, où il a dessiné un petit personnage, sous lequel il a écrit "Jules, le mange cauchemars", Jules n'étant autre que son meilleur ami... il l'a collé juste à côté de son lit visiblement ça marche :)

Vanessa a dit…

Lyjazz: "le tunnel" ! Bon à ce que je comprend, je dois ouvrir les albums et lire le texte alors. Merci en tous cas. Test à faire avec mon lutin question poupées, ou juste en bois.

Sylvie: mince alors je vais voir ce que tu en dis et mettrais le lien vers ton billet sur cet album au coeur du mien.

Lily: le mange cauchemars, chouette! Tu me montreras la prochaine fois?

Aline a dit…

Je crois que j'aime beaucoup ses illustrations... ses clins d'oeil à l'art, et sa vision de l'humanité via une représentation "singée", même si le texte d' "Histoire à 4 voix" me ravit!

Lyjazz a dit…

Ah, et puis pour les cauchemars nous avons un attrape rêve.
Il suffit de lui expliquer qu'on raconte le mauvais rêve, et qu'il reste accroché dans les filets.
Au matin le mauvais rêve disparait parce qu'il est détruit par le soleil.

Bridget a dit…

A aller voir aussi! Quelle belle illustration avec le Friedrich au dessus du lit qui sublime tout!

Vanessa a dit…

Aline: j'aime aussi ses références mais ..."histoire à 4 voix" sera tout de même ouvert, un jour.

Lyjazz: oui... en fait, un morceau de symbole matériel et beaucoup beaucoup d'écoute et d'attention ;)

Bridget: oui celle-là je l'aime beaucoup