lundi 20 juillet 2009

D'une activité à l'autre

Pendant les vacances les dispositions changent, les activités aussi. Nous avons eu la possibilité de gravir des « montagnes » de sable, de faire des fouilles dans cette matière molle laissée par la mer pour y trouver des coquillages et préparer des boulets de canon explosés juste au sol. Nous nous sommes mêlés aux méduses et aux algues déracinées, avons construits des châteaux très éphémères (aussitôt finis, aussitôt détruits). Certains sont montés sur des bateaux ou se sont faits ensevelir…
Le sel et le sable se sont collés à la peau, aux cheveux, aux habits (surtout quand le lutin, le dernier jour, s’est précipité dans l’eau et assis dans les vagues… tout habillé).
Il n’était plus question d’activités ludo-éducatives aussi précises mais bien uniquement de balade aux heures les moins ensoleillées, de baignade au moins ½ heure après le goûter et de jeux d’extérieur…

j’avais laissé de côté les tris de trésors (marrons, fruits de platane, pommes de pins),

les versés de haricots secs,

les enfilages, l'emboitement des pinces à linge façon tous petits ou les jeux de quilles (avec une très grosse balle qui meugle, coasse, cancane, miaule ?!)… toutes ces activités de type Montessori à visée de centrage sur un apprentissage (à la fois) de la vie quotidienne.
Bien entendu, n’ayant pas suivi la formation Montessori, je m’inspire seulement de la pédagogie et du matériel. La répétition n’est pas aussi possible que cela, la disponibilité du matériel non plus. Je ne peux pas non plus, encore, le proposer dans des termes plus adéquates qui influenceraient encore plus notre petit d’homme sur sa concentration et son auto-discipline mais bon en attendant cela me convient. Pour voir la différence, Montessori chez les petits pois parle des versés de manière beaucoup plus impliquée ici.

2 commentaires:

Francine a dit…

J'aime particulièrement l'emboîtement des pinces ... à seau! Qu'aurait-il trouvé s'il avait dû les faire tenir sur une corde pour maintenir son drap de bain par exemple?

Vanessa a dit…

Francine: oh je ne sais pas... mais il a de la chance, c'est encore sa maman qui porte le drap de bain.