jeudi 4 février 2016

Grèce 2/2

Le lutin présente son exposé cet après-midi (cf premier billet ici).


Il a passé beaucoup de temps à récolter des informations et à préparer ses affiches.
Les éléments imposés concernent la fiche d'identité (capitale, superficie, nombre d'habitants, drapeau, langue, monnaie, devisE, hymne, gouvernement), le relief, le climat.

Le petit d'homme a voulu rajouter un peu d'histoire et voici mon premier apport, lui indiquer qu'au nombre des éléments une frise chronologique permettrait peut-être de bien situer. Ne pas noter les dates, trop abstraites pour l'instant mais de longues périodes. Après discussion, il a remarqué que nos périodes historiques n'étaient pas les mêmes que celles de Grèce. Je lui ai donc créé une frise avec nos périodes puis succinctement celles de la Grèce, à lui de compléter. J'ai volontairement segmenté en siècle sans mettre de date et en ne me souciant que peu des limites d'une période à 100 ans près. L'intérêt était de faire simple! Si vous la souhaitez n'hésitez pas à me la demander par mail ou commentaire.

 (cliquez pour la voir en grand)

Ses mots écrits puis que j'ai tapés à l'ordinateur - sans faute - (seconde et dernière contribution). Pas de phrase toute faite juste un plan bien détaillé.


Il y parlait des 5 mers (ionienne, méditerranéenne, Égée, de Crète et de Thrace) symbolisées par les 5 barres bleues sur le drapeau, des 4 barres blanches rappelant les 400 plis de la fustanelle (jupette des soldats grecs, les "evzone"), de la croix orthodoxe.
Il avait noté les 9 régions: îles ioniennes, Crète, Macédoine, Thessalie, Péloponnèse, Attique, Thrace, Grèce centrale, Épire. Les nombreuses montagnes dont le mont Olympe et les Météores, pitons rocheux, sur le sommet desquels des monastères nichent, les 2 000 îles dont seulement 140 habitées.
Il a indiqué la civilisation mycénienne, venant de Mycènes, première civilisation organisée du monde, les hiéroglyphes crétois (et des exemples), première écriture d'Europe, la Guerre de Troie et Agamemnon, Alexandre le Grand réunificateur de la Grèce, la création des jeux olympiques et de la démocratie.
Il a parlé du petit-déjeuner des travailleurs d'Athènes (une soupe à base d'intestins de veau), de tartine au miel, de loukoums, de pieuvres qui sèchent sur le fil au soleil, de pigeons dévorés, d'aubergines ou de "kourabiédes" (pâtisseries à base de fleur d'oranger qu'il a ramené pour la dégustation).
Il voulait présenter Homère (il a même préparé une petite surprise avec un autre Omer), chanteur autant qu'écrivain de L'Iliade et l'Odyssée, Ésope dont Jean de La Fontaine s'était inspiré pour ses fables, Socrate (le premier qui ne voulait pas croire en leurs dieux grecs) et Platon. Puis il s'est restreint dans toutes ses envies de partage sur la mythologie tout en leur offrant le parcours des héros en carte puis des dessins (Homère/Omer, "rhyton", "komboloï", sirène à plumes...).


Il  s'exerce là à dessiner le rhyton: un vase destiné aux cérémonies en forme de tête de taureau. Taureau symbole de force virile en Crète (et indication pour le minotaure).

Un bon quart d'heure à l'oral, les bouches pleines, un petit bonus sur des mots français choisis venant d’étymologie grecque:
Dinosaure = deinos (terriblement grand, effrayant) et saura (lézard)
Pachyderme = paktus (épais et gras) et derma (peau)
Rhinocéros = rhinos (nez)
Sarcophage = sarkos (chair) et phagos (mangeur)
Squelette = skeletos (desséché)
Hippopotame = hippos (cheval) et potamos (fleuve)

Il a dû commencé son exposé par "kalimèra" - bonjour - et le finir par "anndio" - au revoir -.
Il n'a pas chômé!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

WOW! j'en ai plus appris sur la Grèce que depuis 30 ans que mon amie y habite.
Bravo, lutin et merci à ta fée-mère! K

Vanessa V a dit…

K: merci pour lui (et pour moi)