lundi 22 janvier 2018

Et elle saute maintenant

Non, il ne s'agit pas d'une bonne résolution mais d'un cheminement qui continue. Après plus d'un an de routine plus sportive, contrecarrée par une santé très fragile pendant 4 mois, je redémarre tranquillement.
La marche nordique est redevenue une copine (mais plus sous la pluie: j'en ai marre il n'arrête pas de flotter ces derniers temps!)
Mes parcours d'exercices coachés sont, par contre, mis en réserve. J'y reviendrais, je le sais.
Il me fallait trouver un allié que je puisse faire par tous les temps, tous les jours, n'importe quand, même non motivée. Un plus aussi pour mon dos.

 *statue de Botero

Il aura fallu attendre un peu. Mais maintenant qu'une grande marque les propose à un prix convenable, je me suis laissée tenter. Non, non, ce n'est pas une lubie, ce n'est pas non plus une envie d'une belle détoxée fitnessée... juste un moyen supplémentaire de mettre de l'exercice physique dans mon quotidien et prévenir certaines maladies qui ciblent les modèles de Botero.

Voici que je me suis mise au trampoline de salon (ou de salle de bain, de chambre d'ami, de garage)... un trampoline un peu plus grand que celui permettant les rebonds au cours de gymnastique mais bien moins impressionnant que ceux des sportifs ou d'extérieur.

Mais en quoi ce jeu d'enfant peut nous aider? Il y a d'abord plusieurs niveaux de pratique. Pour les acharnés, l'activité fitness s'appelle jumping, ubound ou rebounding et correspond à une séance de 45 min à 1h de cardio intensif.
De mon côté, il s'agit de faire 1/4 d'heure par jour au début.

Que vous choisissiez l'un ou l'autre, les bienfaits sont réels:
- le système lymphatique est stimulé
- la densité osseuse est améliorée par les sauts et les faibles impacts à la surface "au sol", donc bon contre l'ostéoporose
- la posture et l'équilibre sont renforcés
- le gainage du pourtour de la colonne vertébrale prévient le mal de dos et même le soulage
Faire 10 min de trampoline correspond à 20 min de jogging ou de saut à la corde.

Cela fait un peu plus deux mois qu'il est installé et la pratique s'intensifie. Au début, ce fut juste 2 minutes: le vertige, le manque d'équilibre et le massage intestinale intensif ne me permettaient pas de faire plus. Puis 4 minutes, puis 6, puis 8. Et ce, une à 3 fois par jour. Après des rebonds minimalistes qui tétanisaient mes tendons et mes cuisses, me voici enchainant des exercices simples.
Outre le fait qu'une bonne suée arrive vite, j'ai déjà vu un élément important, la bouée au dessus du nombril disparait peu à peu, graisse abdominale et viscérale si préjudiciable même sans tenir compte de l'esthétisme.

Je vous déconseille le trampoline en cas de problème tendineux, de ligament ou de genoux. Sinon osez!
Au début, il faut penser juste à quelques petites choses: mettre les pieds bien à plat pour ne pas solliciter trop les mollets, être souple sur ses jambes (oui, ce fut dur!) et surtout gainer le ventre et le pas oublier le plancher pelvien (que ce soit pour les hommes ou les femmes).

Une séance au top:


Un peu plus ce que je fais:




Comment choisir votre trampoline:
- taille: pas trop petit pour pouvoir écarter les pieds mais tout de même d'intérieur
- structure: nombre de pieds pour la stabilité, le nombre et la taille des ressorts ou cordons pour la résistance et la qualité du rebond, ne pas le prendre pliable (trop fragile)
- charge maximale: pour les grands ou beaux gabarits, certains existent avec une charge de 130kg maxi.

Mon choix: le 900 pro de Decathlon, assez large (90cm de surface de saut), très stable, charge maxi 130kg.

3 commentaires:

Holly Golightly a dit…

Cela me fait très envie !!! Bravo pour tous tes efforts. Je suis admirative.

Vanessa V a dit…

Holly Golightly: je n'ai pas le courage de faire la diète, alors je "maîtrise" le reste comme je peux. Mais je dois dire qu'il y a pire. Merci

Holly Golightly a dit…

Je n'ai le courage de RIEN dans ce domaine et, pourtant, il le faut, car avec mon problème cardiaque, je mets ma vie en jeu.