jeudi 14 mai 2009

L'histoire réelle des animaux

Il se pourrait qu’enfant je sois partie très vite me réfugier dans un monde imaginaire. Il se pourrait aussi qu’il y ai des manques dans la construction de mon individu pratique. Est-ce pour ça que l’administratif me fait fuir, que prendre rendez-vous chez le docteur, aller à la banque, demander des vérifications (entre autres) est de l’ordre du surmontable mais tout juste ? (Et ceci est encore plus paradoxal en sachant qu’une partie de ma vie j’ai eu le titre, un peu fourre-tout et peu révélateur de mon poste, d’assistante administrative ! Mais avec le mode opératoire que je m’étais créé il n’y avait plus de problème).
J’ai trouvé ma première explication sur ce désordre pratique dans les thèses de Maria MONTESSORI. Enfant trop tourné vers le fictif pas assez aux prises avec le réel. Oui sûrement, mon réel était bien différent et quelquefois pas du tout adapté à une enfant (même à une adulte). Alors prise de risque, des fois, surmonter les très très grands obstacles, des fois (non ! Seulement ceux auxquels je suis confrontée au pied du mur !), la tête dans le vague ou un éclectisme trop butinant et pas assez centré, je confirme.
Pour palier à tous ces revers je cherche toujours à offrir à notre loupiot des lectures fictives que j’accompagne d’un détail, d’une remise en situation, d’une émotion surjouée. Il y a aussi les livres plus documentaires que je lui lis comme des histoires. Persuadée de la véracité des périodes sensibles de MONTESSORI, parce que seules ces « activités », ces « mises en situation » ont apporté la concentration des premiers instants, je cherche aussi tous les sujets proches de lui, autour de lui, qui ouvrent sur le monde et éveillent la curiosité. Le vivant le passionne. Alors les livres, les supports et les découvertes dehors sont nombreux.
Des figurines pour bien prendre en main des objets de curiosité : animaux ou insectes, les autres viendront je vous le confirme. Mais aussi les premiers documentaires de cycle de vie, les animaux et leurs bébés (et pas seulement des imagiers) et encore plus.

Alors pour la découverte de la faune et du vivant, nous lisons régulièrement les premières découvertes de Gallimard jeunesse :


« Les bébés animaux » propose quelques petits indices sur l’alimentation, le mode de vie ou le cycle de vie. Le point fort aussi est l’utilisation du vrai nom des animaux : chez la famille cochon, le verrat, la truie et le porcelet. Autre bonne idée, des animaux courants, plus sauvages d’ici et plus sauvages d’ailleurs.


« L'histoire de la vie: grandir » est vraiment une petite merveille, je suis en manque de plus de pages. De grandes différences sont approchés : les mammifères (sans les nommer) et l’allaitement,

les œufs, les prédigestions, l’accompagnement des parents dans les premiers mois ou l’abandon et les métamorphoses avec plusieurs stades (œufs, larve, chrysalide…).

Avec toujours ces transparents permettant une interaction avec les plus petits.


A cela se rajoute « Les sciences naturelles de Mr Tatsu NAGATA ». Aujourd’hui nous n’en avons qu’un mais je compte bien les acquérir tous. Le graphisme est plus stylé, sur un ton humoristique aux lectures enfantines mais avec une possibilité d’y trouver son compte adulte. C’est une collection vraiment fabuleuse, elle offre des petits détails très révélateurs de la faune et de la flore en permettant de ne pas s’attarder tout en ouvrant le champ des possibles.
« Les sciences naturelles de Mr Tatsu NAGATA, la baleine » offre des indices clairs, précis, d’expertise, avec comme une confidence de cet auteur (qui se caricature toujours au début et en fin de livre) comme très proche de l’animal.

Le baleineau ne sait pas nager à la naissance, les baleines ont des dents (ou non) etc… Un régal. Les sites de Tatsu NAGATA pourront vous appâter c’est sûr : c’est ici et .

Après je lui lirais aussi les tomes de « La hulotte » sur la faune et la flore du nord de la France. L’humour et l’entrée dans le microcosme est décalé, très pointu scientifiquement et jouissif même en fictif (enquête, journal intime, duel au sommet etc…).

9 commentaires:

louanflob a dit…

Coucou,
je viens régulièrement sur ton blog que j'adore aussi je me suis permise de te décerner un " your blog is super" ( voir dernier billet de balthazar et cie)
A bientôt et continue, c'est génial !
Vanessa ( louaflob)

France a dit…

Kikou je découvre ton blog il est bien génial ces animaux que j'aime énormément, que du plaisir de venir chez toi

lily a dit…

Hello Vanessa, le Pic et Pik est bien arrivé, je vais le lire et le faire découvrir aux enfants :) Je me suis rendue compte que j'avais "Le ptit miam" dans la même collection (faire comprendre aux enfants l'utilité et le plaisir à bien se nourrir - tout un programme, Matthieu avait pris peur à certaines illustrations, les interprétant de travers, j'ai donc dû faire une pause :)
Pour en revenir à ton billet, ces petits livres de Gallimard sont de pures petites merveilles, nous les lisions encore il y a peu (les poissons, les insectes, la mer etc...). L'idée des transparents me plait bien et les enfants "schématisent" mieux ainsi...
J'avoue que moi aussi, j'étais beaucoup plus tournée vers les mondes imaginaires quand j'étais petite (et la lecture acharnée dès l'âge de 6 ans, n'a rien arrangé :) A mon époque, peu de livres "documentaires" de qualité, il me semble. Il n'en reste pas moins que le réel m'est parfois pénible, et les démarches administratives repoussantes à un point (et pourtant tout comme pour toi c'était mon boulot pendant 10 ans !!).
thomas a eu un petit cadeau pour son passage en CE2, qui aurait sans doute bien plus à Madame Montessori, un jeu éducatif sur les dinosaures (avec 10 figurines superbes de dinausores - quand on le place sur le plateau du jeu, toutes les infos (scientifiques) sur la bestiole sont énnoncées par le petit ordinateur... Il y a ensuite des quiz, des jeux pour tester ses connaissances. Très bien, je regrette juste de ne pas avoir pris le petit livre (publié par le même éditeur me semble-t-il) sous forme d'évantail de fiches reprenant toutes les données mais cette fois par écrit sur ces dinos.. (c'est pas mal d'avoir un autre support.)
Toucher, voir, entendre...
Beau week end à toi :)

Charlie a dit…

Merci beaucoup pour ces recommandations en matière de livres sur les animaux. Je me renseignais pour trouver des ouvrages simples mais précis et bien documentés. Je crois que je vais opter pour ceux_là !!!

lasourceauxbois a dit…

Je me retrouve complètement dans tes deux premiers paragraphes. A tel point que cela est parfois très handicapant dans une vie d'adulte.

Baronette a dit…

Que dire? Ce blog est super, très documenté et tellement intelligent et créatif. Je découvre ce blog par hasard et je suis en admiration!
Merci pour tout ça.

fortunato a dit…

& http://www.benoitjacques.com/ tu connais ?

hs.sjt - non n'ai pas eu ton e-mail

Vanessa a dit…

Louanflob: bienvenue entre mes billets. Merci infiniment. Cela me touche beaucoup d'apparaître dans ta liste par mes petites excursions sans être une spécialiste Montessori (même si je lis et continues à suivre avant de me former). Merci de m'encourager à poursuivre en espérant que ceux qui suivent ce média s'y plaisent toujours autant.

France: merci de repasser par ici.

Lily: et si tu savais tous les autres Gallimard jeunesse (insecte, autour du chêne, les saisons, dans la journée etc...). Bon Pic et Pik est très bien chez toi, prends en tout ce que tu veux.
Oui j'aime cette approche très tactile, très nature et "scientifique"... il me faut poursuivre.

Charlie: bienvenue entre mes billets! Oui je te conseille ces petits documentaires très bien fait, je me suis encore fournie en début de semaine dans cette édition et c'est toujours un vrai régal!

Vanessa a dit…

Lasourceauxbois: oui je ressens ce handicap très souvent... mais tu as le créatif très poussé, un très bon point ;))

Baronette: bienvenue entre mes billets! Euh merci infiniment d'y trouver des partages possibles.

Fortunato: non je ne connaissais pas si ce n'est que j'ai failli en acheter deux (rien qu'en les regardant dans une vitrine)... Ne serait-ce pas de la littérature belge?
Je regarde plus avant, je crois que je vais aimer, merci.
Je te remail donc dès que je suis seule (pas avant mardi sûrement). J'avais essayé les deux mails, je retenterais.