jeudi 26 juin 2014

Cul par-dessus tête

Pas moyen de canaliser mon énergie sur un thème plus d'une heure. Et pourtant tellement de choses intéressantes à lire, à découvrir, à préparer, à construire, à écrire, à dessiner, à faire sien...


Je trouve des astuces pour reprendre souffle... des tous petits 1/4 d'heure à part. Juste de quoi vous présenter ma "Black noiraude", ma petite théière de Londres, revenue dans les bagages d'une autre, d'une chérie. L'accompagner d'une tasse ressortie, fêlée, mais tellement britannique. Petit ours jardinier sur belle porcelaine blanche pour un thé quotidien mais bu comme en dillétante.


Un livre ouvert pour son fabuleux contenu, "Alpha... " de Jens HARDER, que je grignote au trait peu à peu.


Juste passer sur les lignes, juste s'en servir comme d'une relaxation, pas en rond méditatif comme un mandala mais en fluidité si possible.


Reprendre un coup de main en même temps.


Se dessiner un végétal stylisé sur la main, tatouage éphémère.


Dès que le regard s'y pose: "Yououou", faire une pause.
Le dos droit, le haut du crâne tiré comme par un fil vers le soleil, marionnettiste de mon ombre, les jambes détendues, les pieds bien à plat sur le plancher.
Prendre conscience des points d'appui du corps, des zones de contact.
Reprendre la respiration sans la changer: inspiration, expiration, inspiration, expiration.
Et reprendre le quotidien où je l'ai laissé.
Soit 1 à 2 minutes pris au temps d'une journée et ce 4 ou 5 fois.

Et puis vous offrir le cul par-dessus tête!

3 commentaires:

Francine a dit…

J'aime ton humour very british...

All Sylphs a dit…

C'est abscons et un délice des yeux ces jeux que l'on s'invente à partir de 'vrais'. J'en ai des tonnes de mon côté.... :-)

Vanessa V a dit…

Francine: ;))

All Sylphs: oui un petit plaisir tout simple