lundi 28 septembre 2015

J'y suis, j'y reste

Cela fait un mois que nous avons emménagé.


Alors tout ne va pas de soi mais le quartier se découvre, les livres prennent place (et les documentaires jeunesse reviennent en force dans la bibliothèque commune pour être encore plus dévorés, j'en reparle d'ici peu).


Les fleurs se font plus présentes. Oui le bouquet n'est plus aussi confiné dès l'offrande. Il peut revenir tranquillement sur le devant du salon.


 Mon premier pot de fleur a aussi fait son apparition: bienvenue odorante lavande... il n'y a pas à dire mais avec les pins derrière je me croirais presque dans un immense jardin...


2 commentaires:

colibri a dit…

Oui, rien ne va de soi quand on emménage dans un nouveau lieu, je me le dis tous les jours depuis avril dernier, où on a enfin choisi une maison pour un long moment, en Bretagne... Mais quel bonheur de se sentir bien quelque part, même au milieu des cartons et de s'arracher les cheveux chaque fois qu'on cherche un bouquin, "sans doute dans un carton". Je crois bien que, comme toi, tout ne prendra vraiment forme que lorsqu'on aura rempli, comme sur ta photo, les rayons de la biblio (les meubles sont en place, mais pas encore les bouquins !), et que j'aurai enfin le loisir de disposer ça et là quelques vases avec les fleurs de mon jardin, dont la vue me comble de sérénité tous les matins ! Bonne installation et apprivoise bien les lieux, ou plutôt laisse les t'apprivoiser !

Vic D a dit…

Vous allez être bien là!! plein de belles choses à venir!