samedi 28 novembre 2009

Entre Halloween et Samhain, lectures, angoisses, musiques

Quelques grosses frayeurs sont venues par chez nous et quelques beaux cadeaux aussi. Mes lectures continuent, sur un rythme bien lent, et les beaux textes se suivent ici et là. Encore un peu des mois d’octobre et novembre


J’ai commencé la série des « Blue Cerises » en démarrant par « Zik, l’ange des toits » de Maryvonne RIPPERT… et ce avec délectation. Si vous voulez une idée, tout de suite maintenant de ce que c’est, je vous conseille le billet de la saison 1 fait par Lily (bah oui c’est ma prescriptrice de livres attitrée en ce moment). Cette gamine, Zik, côtoie un homme très inspiré par la nuit de Samhain
et j’aime ce cheminement. J’avais lu le billet de Mirontaine sur cette fête, sa façon de la transmettre à son fils et d’y trouver une forme de lien spirituel en fait assez éloigné de l’halloween commercial.
En plus, en ce moment le CD de Sting « If on a winter’s night » coule dans mes oreilles avec saveur… une musique d’hiver, loin des joyeux chants de Noel, avec sa dose de berceuses entre profane et religieux mais un peu moins mièvre que certaines autres versions que nous entendons en ce moments. De quoi accompagner mes écoutes de Sufjan STEVENS. Alors oui, j’écoute « A Soalin’ » soit le Soul cake, gâteau d’âmes. Je l’écoute parce que j’aime et puis il faut bien exorciser quelques angoisses…

Et le gâteau, lui, ce gâteau d’âmes ou d’esprits : gâteaux sacrifices, offerts contre des prières pour que les âmes des morts puissent partir là où il faut, ciel religieux ou… Je serais presque tentée de le faire moi-même ce petit gâteau aux épices (muscade, cannelle, gingembre, piment) et aux raisins, une recette trouvée ici.

Ingrédients
3/4 tasse de beurre fondu
3/4 tasse de sucre en poudre
4 tasses de farine tamisée
3 jaunes d'œuf
1 cuillère à café d'épices mélangées (cannelle)
1 cuillère à café de piment de la Jamaïque
3 cuillères à soupe de raisins de Corinthe
un peu de lait

Préparation
- Mélanger le beurre et le sucre jusqu'à obtenir une couleur pâle et une texture mousseuse.
- Battre les jaunes d'œuf.
- Incorporer la farine tamisée et les épices.
- Ajouter les raisins de Corinthe.
- Ajouter suffisamment de lait pour faire une pâte molle.
- Former des galettes plates et marquer le dessus d'une croix.
- Cuire sur une plaque à pâtisserie bien huilée dans un four chaud jusqu'à ce que les gâteaux soient dorés.

Une autre recette vous attend et si c’est de la citrouille qu’il vous faut, quelques recettes par ici, entre autre le milla à la citrouille

Allez un petit morceau de Soul cake.

6 commentaires:

lily a dit…

J'ai acheté le disque :))
Sting et moi, c'est une longue histoire ;)

mirontaine a dit…

J'écoute cet album de Sting aussi et je suis toute émue par ce billet...

Vanessa a dit…

Lily: et bien encore un point commun

Mirontaine: encore aussi un point commun et merci de ta lecture entre les lignes

Zik alors a dit…

et moi j'ai découvert Sufjan STEVENS!
merci.
je mets le lien de cet article sur la page FB des blue cerises ;-)

Vanessa a dit…

Zik alors: bienvenue entre mes billets jeune héroïne! J'ai hâte de suivre ton blog, de découvrir la version des autres et de lire au-dessus de ton épaule tes mots de la saison 2.

Anonyme a dit…

LA REVOLUTION BARBARA CASSIN -


PIERROT ROCHETTE, VAGABOND DE L'IMPOSSIBLE

LE RÊVE DE PIERROT VAGABOND..... L'IMPOSSIBLE:))))

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com


-------

BARBARA CASSIN VERSUS MARGARET SANGER


BARBARA CASSIN
REPRÉSENTE

POUR L'ESPRIT DES FEMMES DE LA PLANÈTE DU 21EME SIÈCLE

UNE RÉVOLUTION DU MÊME CALIBRE
QUE CELLE DE

MARGARET SANGER


POUR LE CORPS DES FEMMES DE LA PLANÈTE
DU 20ÈME SIÈCLE..

-----------

Margaret Sanger (1879-1966) avait un rêve impossible:))).

Cette jeune infirmière de 5 pieds 3 pouces rêvait un contraceptif sûr pour les femmes, que l'on devrait simplement avaler comme un comprimé d'aspirine. Durant plus de 30 ans, elle fit des conférences dans les mouvements féministes, pour parler de son rêve, même si elle n'avait pas un sous pour le réaliser.

Un jour, une veuve milliardaire américaine, Katherine Mac Cormick, assista à une de ses conférences et lui dit: J'aime ton rêve... comment ça coûte? Elles contactèrent un nommé Pincus qui, pour éviter la censure, leur dit qu'il fallait déguiser sa recherche de pilule anti-conceptionnelle pour les femmes, en la nommant recherche sur la fertilité des lapins.

Quelques millions plus tard, Pincus leur dit qu'il a trouvé une pilule anticonceptionnelle pour les hommes. Elles répondirent en choeur. On n'en veut pas. On veut que les femmes soient maîtresses de leur corps.

Quelques millions plus tard Pincus leur dit: j'ai trouvé une pilule pour les femmes mais il n'y aura plus de menstruations... Impossible... l'Eglise catholique va tout bloquer...

Quelques millions plus tard... la pilule était née... Elle fut lancée comme un médicament régularisant les règles menstruelles douloureuses et irrégulières.

C'était la naissance de la pilule anti-bébés, celle qui donne la liberté individuelle de choisir aux femmes qui de tout temps, furant asservies par les lois religieuses dictées par des hommes..

Il y a 50 ans, les premiers médicaments arrivèrent sur le marché allemand. Aujourd'hui, des millions de femmes dans le monde prennent la pilule contraceptive.

-----

Barbara Cassin est de cette lignée de grandes rêveuses impossibles de l'humanité en répandant l'idée que le langage crée le sacré et non le sacré crée le langage et en rendant possible par sa démarche philosophique de toute une vie la création ( lors de la commission Vérité, réconciliation, réparation), des deux mots qui ont changé l'Afrique du sud de Nelson Mandela ... PAYS ARC-EN-CIEL.

-------
DANS LA BEAUTE DU MONDE

dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai

deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent

dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai

suis devenu

un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines

un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines

une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine

le bout d’ses pieds
dans la rivière

dejà fini
l’été d’hier

reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté

sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant

je me prépare pour l’hiver
tel un enfant

car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou

comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan

comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban

je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent

Pierrot
vagabond céleste