lundi 2 novembre 2009

Tandem Jeunesse.... suis en retard


Je suis en retard sans y être. Je participe au Tandem Jeunesse, projet 7 de Ricochet. Le but étant de confectionner en binôme (auteur/illustrateur) un livre jeunesse. Je me suis inscrite en tant qu’auteur, sous le prétexte que l’année dernière, deux d’entre eux m’ont poussé à le faire.

J’ai cru en être capable. Mais entre vouloir écrire des livres, juste lus à ses enfants et un livre potentiellement entre les mains d’autres, il y a une marge incroyable. Là me reviennent en mémoire les talents des auteurs que j’aime lire au lutin. Des textes forts, de l’inspiration, une dose d’imaginaire mais aussi de belles petites réflexions. Mince alors ! Je suis restée plus d’une semaine à ne pas oser m’affronter à l’exigence que j’avais de mon texte. Donc je n’ai rien écrit. Et puis une idée. Le thème aurait pu aider « Cuisine et gourmandises » et pourtant pas tant que cela.
Et puis il y a eu le petit d’homme en vacances et malade, les nuits courtes, le papa demandeur de présence. J’ai du 31 octobre matin au 6 novembre au soir pour délimiter mon texte, en reprendre les bases et le peaufiner.
Voilà, en retard, je vous disais. Je suis en train d’écrire mon histoire et non la peaufiner, la rendre lisible, la rendre propre, la rendre attrayante.

Je pensais qu’il fallait murir son histoire. Oui, j’en suis sûr ! Maintenant j’aurais aimé la considérer, la sous-estimée, la reprendre, la jeter, en choisir une autre pour au final y revenir par un autre biais, plus fin, plus malicieux aussi. Je devrais me contenter de mon premier défi, laborieux et faillible : donner envie à un illustrateur de travailler avec moi…. Mais quel défi !

6 commentaires:

Béatrix a dit…

coucou Vanessa, c'est vrai que ce n'est pas si facile d'écrire une belle histoire a un enfant...mais c'est une belle expérience, il faut du temps. Il y a tant de choses qui intéressent les enfants même en dehors des sentiers battus; la avec un thème imposé c'est plus difficile, bon courage à toi j'attends de te lire.

Emmyne a dit…

Je te comprends Vanessa, on n'en termine jamais avec l'écriture...

lily a dit…

C'est vrai qu'un thème imposé n'aide pas (même s'il est intéressant par ailleurs), c'est une contrainte...
Mais je suis sûre que tu vas très bien t'en sortir.
Je croise les doigts et je pense à toi !

Vanessa a dit…

Béatrix: merci de m'avoir poussée, je sens que je serais déçue de mon texte mais je l'aurais fait. Je ferais un prochain billet pour reprendre les participations antérieures pour montrer la difficulté ;))) J'attends de te lire aussi (dès que mes mots de passe sur le forum marcheront)

Emmyne: et je m'y suis mise avec tellement de retard. Merci

Lily: le défi est entier mais il vaut le coup de s'y arrêter. Même pour un résultat plus faible que mes attentes, là je parle de ma participation et non de celle de l'illustrateur ;))

rose a dit…

Bon courage ! Même si tu trouves le texte un peu "décevant" par rapport à tes attentes, c'est déjà (je trouve) une belle chose de braver la feuille blanche, l'angoisse de l'imperfection... chaque texte fait progresser, ce n'est qu'un début !

Vanessa a dit…

Rose: je l'ai écrit, avec des imperfections bien sûr, très loin de mes attentes, toujours, mais je m'y reconnais. Il a été mis en pâture aux illustrateurs... qui n'en veulent pas!
Je ne sais pas, trop long, trop "compliqué", trop.... j'ai aimé l'écrire mais ne pas avoir inspiré un illustrateur me déçoit... en fait... beaucoup.