mercredi 13 avril 2011

7 ou empreinte japonaise... odeur de mousse et matcha

J'aurais aimé que ce chiffre soit celui des superpositions de rue: un porte-bonheur! Mais il n'est que la confirmation d'une empreinte à vie... une empreinte japonaise. La première que je connais en étant consciente.

J'avais envie de parfums du Japon, d'atmosphères... il parait que les sakura sont en fleurs, nous aussi les cerisiers et lilas le sont. Je rêve de sentir les environnements aromatiques japonais (objets de préservation) que nous présentait si bien FuroshikiBlog ici et ... et je pense à cette mousse des forêts vierges, habitat des cerfs, des sangliers, un peu du parc naturel de Kinkasan (金華山 ou Kinkazan), île touchée par le séisme et si près de Fukushima...

*source Kinkasan photo de Satoh Junpei avec cartographie

Pour y penser sereinement, pour y penser avec chaleur et affection, j'ai fait un yuzu matcha dans mon chawan de printemps avec les images inspirées du livre "Empreinte japonaise" de Laure CHAPALAIN et Magalie LAMBERT. J'ai fouetté comme j'ai pu. Ce matcha est très doux et très peu végétal en fait. Le yuzu, cédrat japonais, apparait comme un léger arôme de kumquat sans acidité.

Et j'ai imaginé cette mousse, ce vert humide, à l'odeur prononcé, qui attiraient les cerfs ou les sangliers (est-ce l'un de ceux-là en filigrane sur ces photographies illustrées ?)

et finir en musique "naturelle": eau, oiseaux et xilophone aléatoire et/ou contrôlé, descendant dans cette forêt japonaise.

8 commentaires:

furoshiki a dit…

Merci Vanessa pour le xylophone géant dans la forêt de cryptomères géants, et en fond, le chant de la rivière... Tout ça pour un téléphone, eh oui : le syncrétisme culturel japonais dans ce qu'il a de plus touchant et désarmant, technophile et amoureux de la nature, en même temps.

Doudette a dit…

Je découvre tes blogs sur les conseils de CC (Chez Libouli). J'avoue que j'ai une préférence pour celui-ci. D'après elle, nous avons pas mal de choses en commun en particulier notre passion pour le Japon. En tout cas, ce blog-ci m'intéresse beaucoup, et je viendrai donc te rendre visite régulièrement, et déjà une visite plus approfondie la semaine prochaine quand je serai en vacances, et que j'aurai donc plus le temps.
A bientôt.

Bridget a dit…

Merci pour cet étonnant voyage dans la forêt japonaise!

Vanessa a dit…

Furoshiki: merci de m'avoir rappeler ces beaux paysages et cet aspect culturel japonais si étrangement incroyable.

Doudette: bienvenue entre mes billets. J'aime beaucoup le Japon mais je n'y connais en fait pas grand chose... je picore en espérant découvrir et approfondir encore plus. J'étais allée chez toi par le même biais Libouli... sans mettre cette fois-là de commentaires.
A bientôt

Bridget: de rien ;)

Framboise a dit…

MERCI, Vanessa.

Quand un xylophone mêle son chant à celui d'une rivière...
Même pour un téléphone, j'avoue que ces instants de musique étonnante m'ont touchée.
Je ne vais pas bien, mais j'ai quand même vécu un joli moment, grâce à toi. Merci pour l'apaisement.

Bravo à Furoshiki que je découvre ici. Nous avons le Japon en commun, toutes les trois (et d'autres certainement sont comme nous).

Vanessa a dit…

Framboise: je pense à toi, j'espérais que tu suives encore un peu mes pas bloggesques.
Je suis vraiment navrée de te savoir pas au mieux et je compatis pour vivre moi-aussi les 6 pires mois de santé depuis très très longtemps. Je ne me remets pas. J'espère que pour toi le temps, le repos et l'été te revigoreront.

Framboise a dit…

Oui Vanessa, je continue à te suivre dans tes aventures bloggesques (comme tu dis), ainsi que celles de Flo Makanaï...
Mais que t'arrive-t-il donc ?
Bien des choses, des pensées qui s'envolent vers toi et des encouragements pour remonter la pente et aller mieux.

Vanessa a dit…

Framboise: des infections rénales graves, des épuisements... mais je me repose ... un peu
merci