jeudi 12 avril 2012

Do in, petit pouce par petit pouce

Avec une mère formée au Iokaï shiatsu je ne pouvais qu'être persuadée que la pratique de massages et d'étirements de shiatsu apporte un bien-être. Et encore plus qu'un bien-être, j'y crois en prévention de maux plus importants ou en calmants de la douleur. Je n'arrive toujours pas à en faire une hygiène de vie mais mes makkho-ho sont tout de même bien fréquents... moui, enfin après avoir remis en place le dos!
Le point positif aussi est que les livres maternels ont la chance de séjourner, plus ou moins longtemps, dans ma bibliothèque.

Le premier, "Zen shiatsu, Comment équilibrer le yin et le yang pour une meilleure santé" de Shizuto MASUNAGA, est un livre de shiatsu familial. La majeure partie apporte les massages à effectuer sur un élément de la famille. Ce sont ceux-là que ma mère me faisait et c'est avec émotion que je retrouve les notes inter-texte maternelles.

La seconde partie apporte des techniques d'auto-shiatsu assis, allongé,

et de toutes les parties du corps.


Le second, plus un livret, "Do-in 1, sa tradition ancestrale, votre Esprit et votre Corps nourris et soignés par le massage de vos mains" de Jacques DE LANGRE apporte aussi des gestes simples pour se masser quotidiennement, pressions mais aussi flexions et mouvements d'étirement. J'aime particulièrement cette idée de frictions des mains et des poignets avec flexions et pression...

Ma mère nous indiquait de passer quelques bonnes minutes sur le "massage des mains":
- de frictions
- de pression du pouce sur toutes les zones de l'intérieur de chaque main (ou de l'extérieur de chaque main) en accentuant par pression plus appuyée là où cela faisait mal: appuyer pendant l'expiration, soulever pendant l'inspiration et ce pendant 3 respirations ou en appuyant en rond sur le point douloureux.
- de flexions des doigts, des poignets
- en pincement et picotement des des parties chair et des doigts

"Se tordre les mains soulage bien plus que la douleur:
Intuitivement, poussé par le chagrin ou navré de douleur, nous tordons les mains. Passant aux poignets, le pouls affecte l'esprit et la conscience de la même façon qu'il régit la santé de chacun. De ce fait, l'exercice détaillé ici améliore le rythme du pouls ainsi que les hauts et bas de l'énergie de l'organisme humain."

Je n'arrive pas encore à me faire un programme mais je compte bien arriver à trouver des exercices simples à renouveler facilement: par exemple les mains, les pieds, le ventre. Ce sera ainsi des mises en place d'auto-valorisation en même temps qu'une prise en compte de ma santé.
Avant de bien faire mon choix et de le mettre au clair, je pioche ici et là.

- une définition du do-in, des exercices types et surtout une image des zones réflexes (par exemple: creux du coude pour les états fébriles, plexus solaire pour les difficultés digestives, face interne de la cuisse pour les problèmes de règles ou de vessie)
- les 12 exercices à pratiquer au lever et au coucher de Do-in et aussi des massages de Qi Gong
- des exercices de do-in saisonniers, du ventre
- juste une indication des 50 mouvements de Misogi (auto-shiatsu) proposés par Sensei Nakazono (voir ici pour un tout début d'approche de do-in, de qi-gong, de zen shiatsu selon MASUNAGA)
- l'exercice des mains

*source méridiens de la main

- encore plus sur les méridiens
- aussi un do-in spécial femme (attention aux femmes enceintes)

2 commentaires:

Shiatsu-Passion-Nantes a dit…

Bonjour,
J'adore ces livres anciens sur le do-in et le shiatsu. On y retrouve les racines de ces pratiques ancestrales.
Vraiment merci aussi pour le lien vers mon blog.
Au plaisir de se rencontrer
Françoise Couteron à nantes

Vanessa a dit…

Shiatsu Passion Nantes: bienvenue entre mes billets.
C'est vrai que j'ai de la chance de pouvoir les consulter. Et puis de rien pour le lien, vos billets sont très intéressants.