jeudi 12 avril 2012

Encore un "puzzle" sensoriel pour se faire l'esprit aux mathématiques

C'est un des éléments qui me plait le plus dans la pédagogie Montessori: offrir de la manipulation sur des concepts abstraits. Sachant mes capacités (limitées) en mathématiques, j'ai d'autant plus d'enthousiasme à fabriquer, préparer, acheter ce matériel.
Ce que j'aime beaucoup aussi c'est cette approche sensorielle de la logique et des mathématiques dans les petites classes pour revoir ses formes et ses abstractions avec les formules plus tard. Ainsi les multiplications seront à l'ordre du jour bien plus tard, en attendant le repérage des formes, des carrés (produits des multiplications) en diagonal apportera tout son sens.

Ça y est, notre table de Pythagore (decanomial sensoriel) est prête. Je ne sais pas si elle tiendra longtemps mais elle est là avec les capacités techniques que j'ai. Parce que oui, j'aurais aimé la faire en bois... ou en carton dur, mais voilà, mes mains n'ont pas de rigueur et je n'arrive pas à être minutieuse. Alors je l'ai préparé en papier mousse comme plusieurs autres blogueuses.

Pour les informations techniques, je vous laisse suivre les instructions et les informations complémentaires du Jardin de Kiran ou ici pour les faire les découpes papier mousse couleur par couleur.

Alors le lutin a construit son grand carré table de Pythagore. Couleur par couleur en commençant par le carré en diagonal... le premier rouge, le carré vert (puis les autres verts), le carré jaune (puis les autres jaunes), le carré bleu clair etc...

Il a réussi dès la première fois, en s'y reprenant mais en fait sans trop de difficulté si ce n'est, en fait, les couleurs. Mais voilà, grâce aux modèles du Jardin de Kiran, il a bien avancé.
Les autres fois, le matériel a été repris puis la table refaite et les améliorations viennent de sa concentration, de sa sérénité plus présente aux pièces qui bougent de trop. Et c'est vrai que ce n'est pas simple avec un matériel trop léger comme celui que je lui ai fabriqué... j'aurais peut-être dû faire la table de Pythagore avec du carton mousse. Il manipule avec plus d'attention, fais bien le tour de la natte, soulève ses coudes...

Nous avons aussi compléter avec d'autres approches de la Table de Pythagore sensorielle, voir ici et là pour des idées.
Nous avons ajouté la tour rose... il pestait de voir ses petits éléments "coller" aux cubes roses mais pour une première il a admiré son travail.


Mettre les barrettes de perles fut plus compliqué. Mais il a compris tout de suite pour la diagonale... pas forcément en comprenant par ligne et colonne mais plus en diagonal en rajoutant une barrette à chaque fois. Mais l'envie est là et c'est suffisant.


Les prochaines fois, nous rajouterons cette construction de la pyramide des carrés de la Table de Pythagore... et pour mon compte, j'ai mieux rangé la boite aussi, du plus grand au plus petit par couleur et au sein même de la couleur...

3 commentaires:

Evelyne a dit…

C'est intéressant, mais c'est beaucoup trop éloigné de la pédagogie que je pratique.
Mais tu le fais avec amour et ton fils doit le ressentir.

Aline a dit…

Extra, c'est vraiment génial, bravo à toi. Un matériel que je dois fabriquer pour ma classe!

Vanessa a dit…

Evelyne: je pêche par non formation, je pêche par tendance éducatrice au lieu de maman. Mais c'est vrai que pour l'instant, il est réactif et en demande.
Oui il faut y voir de l'amour maternelle, merci

Aline: mais j'avais vu des parties colorées ramassées par le vent... ;))
Merci