vendredi 11 mai 2012

Un Keemun Dian Peï presque sous la pluie

Prendre le temps de se reconstituer. Écouter son corps.
Pfiou....  quelle difficulté. Le corps et l'esprit ne sont pas raccordés... l'esprit va, le corps suit et se rappelle à moi avec fulgurance. Écouter son corps, m'allonger, le laisser reprendre le métabolisme des organes sans lui demander encore plus d'effort.

Il pleut ce matin, de cette pluie que j'aime après une chaleur lourde. Une pluie drue sur les feuilles, une pluie bruyante et odorante. Une pluie qui ne laisse passer qu'une lumière assombrie, dense et pourtant de journée.
Allez, prendre le temps de se lever juste pour préparer le thé. Un thé chinois, noir cette fois, un Keemun Dian Peï (un des Qi Hong ou Qimen). Un thé pas difficile, accessible, où la saveur est préservée même si l'infusion n'est pas optimale.

Je reste à chaque fois étonnée par ces feuilles toutes petites, pressées, fermentées, toutes noires... j'ai tellement l'habitude des feuilles entières aux couleurs changeantes. Là elles sont coupées, calibrées, et courbées.
Les feuilles sèches on une superbe odeur d'étable, de foin nouvellement stocké mais sucré avec comme une odeur de fumée.
L'infusion est très colorée, brun cuivré, avec une odeur de tourbe, d’humus humide... parfait avec cette odeur de pluie torrentielle. Le goût est ample, boisé... et oui avec comme un très léger goût de caroube ou de cacao (à ne pas confondre avec le chocolat lacté).

J'ai ouvert les fenêtres en grand et je reste debout à regarder la pluie, ces traits visibles sur les arbres, les mésanges à l'abri, ma tasse à la main. J'aime la pluie, j'aime la regarder, j'aime être dessous... avec un énorme parapluie... comme dans ce Japon rural au bord de la route avec Totoro à mes côtés (un moment intense, où à l'abri, il peut se passer des rencontres précieuses)... ou sans, à me mouiller, à être trempée et courir jusqu'à la maison pour plonger dans un bain.

*source "Mon voisin Totoro" de MIAZAKI

Aujourd'hui le corps est épuisé, je resterais debout devant la pluie en repensant à cette dernière semaine de vacances de Pâques où je revenais de l'école de cirque du lutin à pied... sous la pluie, slalomant entre les glycines et les lilas... La pluie et les odeurs... hum
Bon je vais me rallonger.

Mon voisin Totoro - Extrait par Hugo-S

2 commentaires:

Alma a dit…

Je pensais à toi hier. J'avais une matinée pour moi alors je suis allée boire un thé dans une petite boutique qui vient d'ouvrir. "Montagne verte". La dame m'a dit qu'elle allait donner des cours de thé à la rentrée. Je suis ravie.
Merci pour tes gentils commentaires.
Bises!

Vanessa a dit…

Alma: une belle idée en effet.
De rien