mercredi 7 juillet 2010

A l'intérieur des fruits à coque

Le lutin m'a offert mon petit-déjeuner de ce matin: des amandes fraiches, un pêché mignon.

Il a ainsi découvert un autre casse-fruits à coques moins spécifique que le casse-noix.

L'attention, la concentration pour limiter le danger de se blesser les doigts, ont été présentes, longtemps.
Sous la peau verte, veloutée, épaisse et tendre, la coque encore souple avec touts ses petits trous et enfin le noyau, l'amande. Il a fallu, après, retirer la peau souple pour manger les amandons si blancs avec ce début de germe...
*source d'une amande ouverte

De quoi déguster des amandons frais et secs. Mais la coque des amandes n'était pas assez verte et charnue pour proposer une croque au sel!
De quoi aussi distinguer les amandes, noix et noisettes (et manger les graines ou amandes des noix et des noisettes appelées par métonymie par le nom du fruit entier) et savoir que ces fruits à écales, à coques, peuvent, aussi, se déguster frais à la saison des récoltes.

*source d'une noix dans sa coque (d'une drupe ouverte sur le brou et le noyau)

De quoi faire la différence tactile entre doux et duveteux, lisse avec irrégularité et lisse sans irrégularité...

2 commentaires:

Féepoussière a dit…

Ah je commençais à m'ennuyer! :)))
Je ne savais pas pour "la graine de noix"!!
Bises.

Vanessa a dit…

Féepoussière: ;))
je manque de concentration pour noter tous mes "débordements"