vendredi 16 septembre 2011

Construction, structuration spatiale et architecture Parisienne

Le lutin adore les duplo. Enfin presque. Il ne s'en sert jamais pour jouer, il ne sait pas quoi en faire (et ne se laisse pas aller) mais il adore construire des modèles....
Il a souvent repris cette activité de construction de duplo. Cet été, j'ai trouvé aussi d'autres ressources permettant de la présenter de manière plus aboutie (comme quoi c'est bien d'avoir les idées, mieux encore de trouver des experts les proposant!).

Cette compétence de structuration de l'espace est ici (dossier complet ) décomposée par des professeurs.
Elle permet de bien proposer une lecture de plans de construction très claire (et pas approximative comme moi à cause de ma manière de la représenter/dessiner). Il est alors possible de distinguer la grandeur, la couleur, le nombre utilisé de pièces. Mais aussi une approche de l'espace (face en 2D, surfaces planes, de la 3D avec la perspective).
J'ai pu proposer au loupiot de construire avec le plan qu'il voulait et constater ses faiblesses: plan en 2D vue de face, en 3D couleurs avec perspective, 3D noir et blanc avec perspective, vue éclatée en 3D.

L'éclaté l'a interpellé un instant, il ne voyait pas comment les pièces pouvaient tenir en l'air jusqu'à ce qu'il comprenne seul que ce n'était qu'une indication... et qu'il me dise: "mais je l'ai déjà fait là". Il n'a pas voulu faire selon les couleurs, me les indiquant au fur et à mesure mais voulant être plus original et faire "plus joli" (et au vu de ma focalisation sur les couleurs, je le laisse libre pour les autres activités où la couleur est annexe). Cela lui a permis de faire seul, de prendre son temps, de mener sa construction à son rythme et avec ses solutions,

compter les duplo, les marches d'escalier etc... L'activité est aussi très très bien faite avec cette feuille auto-corrective où la forme, silhouette en ombre grise, permet de valider la construction.

Il ne me reste plus qu'à continuer dans cette voie et de refaire des plans de construction.

Cette appropriation de l'espace a aussi été l'occasion de reprendre la structuration 2D et 3D dans la vraie vie. Nous avions (re)fait notre quartier et j'ai profité d'une visite de l'école au Petit Palais de Paris pour aller encore dans ce sens.
Quel est ce monument, comment est-il représenté ?

*source Petit Palais

Un plan de Paris avec juste l'indication du site et au mieux la forme au sol, en perspective en photo, vu de haut grâce à Google earth, vu de la rue (de face, en oblique) etc...

De quoi ouvrir un plan plus dessiné, comme "Paris guide voir" ou le fabuleux "Inventaire des merveilles du monde" de Virginie ALADJIDI et illustré par Emmanuel TCHOUKRIEL (j'en parle et conquise que je suis par leur inventaire des légumes).
L'idée était aussi l'appropriation de l'espace: par la vue mais aussi l'acte d'y entrer. A l'intérieur, il y a aussi un espace invisible de l'extérieur et des plans des intérieurs possibles.


*source Petit Palais

2 commentaires:

Anne a dit…

Très interessant ce billet ... je pense que je vais suivre l'idée. Merci ! Je trouve aussi que la structuration spatiale est vraiment importante (et tend à être délaissée dans l'apprentissage chez les petites filles) !

Vanessa a dit…

Anne: en tous cas, question lutin, j'ai intérêt à proposer encore et encore... nous sommes passés au lego modèle à construire, pas pour jouer mais juste pour la motricité de construction spatiale.
;)