mercredi 21 mai 2008

Intertextualité remerciée

J’ai pris le parti, il y a environ un an, d’être « partenaire » avec un vendeur culturel sur internet. J’y voyais un moyen visuel d’en savoir plus sur un objet culturel dont je parle (quelles sont les autres œuvres de l’auteur ? des commentaires de lecteurs etc…) Et puis, cela permettait d’avoir une photo de la pochette, choix d’édition qui marque le début d’une lecture. Je ne voulais pas les photographier mais vous choisir mon image liée à mon ressenti, clin d’œil, le plus souvent, d’après lecture.

Alors qu’est-ce que cela m’apporte de faire de la publicité : et bien un petit avantage. Il faut tout d'abord bien remarquer que je ne souhaite que cette publicité là: je suis tellement désapointée par les images pop-up qui traversent la lecture de mon média. Les adresses et autres noms donnés ici sont, eux, des choix sans aucune contrepartie, sauf de partager de bons plans (de qualité). Mais revenons à mon partenariat. D'une part, j'aime imaginer certains passagers de mes humeurs aller plus avant et suivre mon intertextualité (superbe terme qui me vient de cette chère Holly Golightly, si perspicace et si entière). J’ai l’impression d’un partage plus poussé, sans pousser (justement) à la consommation, quoique. Et puis, comme une cerise sur le gâteau, que j'imagine être une contrepartie à un billet bien argumenté et alléchant, ceux qui achètent par ce biais là me permettent de récupérer 5% de leurs prix d’achat en avenant chez mon vendeur culturel par internet.
Ainsi ceux qui ont commandé depuis l’année dernière en cliquant par chez moi m’ont offert deux livres et je voulais les en remercier :
« Le maître de la laque » d’Ariane BUISSET recommandé par Arlette avec qui des partages forts intéressants, spirituels, littéraires, éducatifs et artistiques, se tissent. Série de contes énigmatiques qui nous amènent à sortir de nos coquilles caractérielles, comme un pendant ludique (et zen) à l’initiation de Fabienne VERDIER dont je vous parlais . Pour vous faire une idée avant mon ressenti, le site d'Ariane Buisset


« Poser des limites à son enfant, et les respecter » de Catherine DUMONTEIL-KREMER. Parce que ce n’est pas évidant, parce que nous, parents, sommes en proie à la réaction spontanée et non à la réponse appropriée. Parce que l’intuition nous fait défaut quelque fois et que nous cherchons à trouver les ressources propres à chaque âge de l’enfant. Et parce que cette femme est spécialiste en techniques de communication interpersonnelles et éducatrice Montessori, n'hésitez pas à aller sur son blog.

7 commentaires:

Arlette a dit…

Ainsi , tu as reçu Le Maître de la Laque ,tu pourras ainsi pénétrer au coeur d'une belle vérité .

Emmyne a dit…

Cela a du bon l'intertextualité, mais j'hésite encore, malgré la belle - pour l'une - et intéressante - pour l'autre - lectures qui viennent d'arriver chez toi.

Vanessa a dit…

Arlette: je vais apprécier j'en suis sûr!

Emmyne: le choix est toujours à celui qui en a la liberté. Ce n'était que pour vous remercier, tout ceux qui ont cliquer sur A...zon

marie a dit…

Bon, ce message est bien vieux mais ca tombe bien je voulais te demander comment tu faisais pour avoir ce genre d'espace Amazon.... parce que je trouve ca interessant pas besoin d rentrer dans les details puisque c'est pour les memes raisons que toi !

et puis je depense tellement d'argent chez eux, et de temps sur mon (mes) blogs que... je vais y reflechir serieusement !!

cool, merci !

Vanessa a dit…

Marie: je t'en prie. En fait il te suffit d'aller sur le site d'Amazon et de t'inscrire en haut à droite sur le club partenaires amazon. Il faut faire attention cependant car ils te payent en avenant et qu'il faut pouvoir commander sans avoir des frais de port énormes. En France tu peux aussi recevoir un chèque au montant moindre mais je ne suis pas sûr que ce mode de paiement fonctionne pour tous les pays.

Flo Makanai a dit…

Voilà qui est parfaitement expliqué, et je trouve extra que tu mentionnes les livres que les gains t'ont permis d'acquérir à ton tour.
J'ai aussi longuement hésité avant de mettre lesdits liens, mais accepté récemment pour les mêmes raisons que toi. Le lecteur clique ou ne clique pas, puis achète ou n'achète pas, il est totalement libre, donc pourquoi pas? Et un auteur de blog ou autre ne vit pas que d'air pur...
Le seul point noir est qu'apparemment ledit site, que j'apprécie énormément par ailleurs, est un producteur de Co2 terrible avec tous ses ordis ultra puissants...
Mais comme je n'ai aucune librairie digne de ce nom à portée de pieds/vélo et presque voiture...

Vanessa a dit…

Flo Makanai: et dire qu'autour de nous à Paris il y a plein de belles librairies, indépendantes ou non, autres que les grands groupes.
Merci, j'avais voulu en effet être assez claire mais c'est dommage d'ailleurs que je n'ai pas compléter mes "acquisitions" via les lecteurs... parce que j'en ai quand même reçu quelques uns grâce à eux.
Je referais un billet, tiens. Et oui, j'ai vu tes liens Amazon, je suis sûr qu'ils t'apporteront une contribution comme une reconnaissance.