mercredi 1 décembre 2010

Un début d'avent... des lumières, Hanouka et sevivon

Les années précédentes je n'ai pas pu, pas réussi à offrir une magie (ou si peu). Les choses et le mental évoluent, doucement mais sûrement. Cette année, le 1er décembre coïncide avec le début de la semaine de Hanouka.

Un goûter aux lumières avec la bougie de l'avent allumée.... le 1 doit disparaitre...

... puis de la décoration de vitres influencée par une tradition à suivre de M comme maman. Je ne fais pas souvent mes vitres, cela tombe bien.
Alors pendant que le lutin finissait son éclair au chocolat ou son lait (parce que d'ailleurs je crois qu'il n'en a fait que 2 bouchées du premier !), j'ai fait les contours au feutre en m'inspirant d'un dessin (papier découpé) de Stéphanie MIGUET... puis j'ai fait les contours à la peinture et lui a fait le reste...

une oreille, un œil, des traits sur le cadeau et un contour du visage de la main maternelle... et c'est tout. Le résultat est loin d'être exceptionnel mais du haut de ses 4 ans et pour une première, j'aime...

... j'ai aimé utilisé les pinceaux, la couleur, les tâches sur les habits (pour en faire des plus grandes encore), l'eau, les doigts, la chambre en désordre et, entre coups de pinceaux, des pauses/câlins

et voici ce que cela donne le lendemain au lever avec la neige derrière.

Le soir, ce fut le début de Hanouka (Hanouccah)... deux bougies et une prière. Pas encore de toupie de Hanouka (sevivon, dreydel, trenderlé) mais j'aime cette idée, de parler d'un Dieu à travers un jeu.
Je ne suis pas croyante, j'aimerais pourtant parlé de cette existence potentielle d'un Dieu, comme une hypothèse de vie. J'aime aussi ces astuces pour outrepasser une censure : être libre d'y croire (en Dieu ou en la vie), n'hésitez pas aller lire ce billet sur les similitudes entre la capoeira née au Brésil parmi les esclaves noirs et ce jeu israélien qui pourrait paraître enfantin.

En attendant, la chanson du sevivon:

"Toupie tourne tourne tourne
Hanouccah est une belle fête
Hanouccah est une belle fête
Toupie tourne tourne tourne

C'est une joyeuse fête pour le peuple
Un grand miracle est arrivé là-bas
Un grand miracle est arrivé là-bas"
C'est une joyeuse fête pour le peuple"

J'aime beaucoup aussi ces hanoukia illuminées dans la rue, Hanoukka fête des lumières!!
*source

4 commentaires:

Michel a dit…

C'est le côté sympa de la religion juive, son sens de la fête !
c'est déjà ça ! non

Vanessa a dit…

Michel: oui ;) c'est déjà ça...

Lapetiteecoledelina a dit…

Je lis que tu dis, que tu parles de judaïté sur le menu à droite. C'est m'interpelle :) j'ai écrit un bouquin sur l'identité juive (Les paradoxes de la judéité dans l'oeuvre romanesque d'Albert Memmi). Les réflexions autour de la judéité au-delà de la judaïté peuvent t'intéresser. En tous cas j'aime tes billets qui parle de tout ça, aussi :)

Vanessa a dit…

Lapetiteecoledelina: oh oui cela m'intéresse bien, ce sentiment de judaïté de la part de ces jeunes juifs qui n'ont connu que la mémoire historique, cette judaïté comme sympathie, cette envie de transmission... on en reparle en privé très bientôt.