samedi 10 janvier 2009

Thé rose d'Abyssinie, petit-déjeuner conté et hibiscus légume

Je voulais vous parler d’un petit-déjeuner rose. Hier j’avais pris, au lieu d’un thé, une infusion d’hibiscus et un yaourt à la confiture de fraise (pour les grands), offerte par N-Talo (entre autres petites merveilles dont je parlerais plus tard). Quel plaisir, très régressif… en effet, la confiture fut un nectar d’enfant chez mes grands-parents… et puis cette infusion, dont l’absorption était contrôlée par ma maman… trop tonique, excitant, pour une enfant ou une jeune fille ! (pas tout à fait : maman, il te faut lire la suite !).


Ce fut d’ailleurs un petit-déjeuner très agréable en surprise : un petit goût, une note particulière dans la confiture de fraise… un je ne sais quoi de plus, très, très agréable… une « étoile » de badiane (entre autres épices)… et dire que mon hibiscus lui aussi est stocké avec la badiane dans mon étagère tisanes (même si ce n’est pas le meilleur en terme de conservation : deux ingrédients très forts en odeur !).

Et puis après la petite promenade du matin, retour vers la blogosphère et lecture d’un billet de N-Talo sur un petit-déjeuner à l’hibiscus… et un autre sur son organisation de SWAP « Si ton petit déjeuner m’était conté ».

Alors voilà, je rempile pour un SWAP ; mais quand je suis invitée de cette manière, je ne peux pas résister. Vous avez jusqu’au 20 janvier si vous êtes tentés et c’est ici ! Il ne me reste plus (ou presque) qu'à me présenter sur le blog dédié au SWAP.

Et puis cet hibiscus qui dans les petits-déjeuners de N-Talo devient une boisson africaine sucrée (avec recettes). A l’Ouest, un Bissap au Sénégal, un Coc’Afrique en Mauritanie, un Seille (ou Oseille rouge) en Guinée, un Roselle en Jamaïque ou un Dabléni (ou Dah) au Mali. A l’Est et au Moyen-Orient, un Karkadeh (karkadé, carcadet)… voir ici ou encore là pour d'autres noms.

En fait, sans le savoir, j’avais bu un « Thé rose d’Abyssinie ». Encore un thé "sans thé" pour commencer ma matinée, ce "Thé de santé" de l'Erythrée (région de l'Ethiopie anciennement appelée "Abyssinie") bu dans une tasse peinte par ma tante, quelques plumes. Rajout: Oui Fortunato , tu as raison, ce n'est pas du thé, juste une infusion, il fallait éliminer la confusion.


Comme quoi le thé me suit partout. Un thé rose au goût de groseille ! Cette boisson arrivée plus tôt en Italie (après le retour des soldats italiens d’Ethiopie en 1936) devrait prendre de plus en plus de place sur le marché européen.



*source cueillette d'hibiscus (lien à suivre avec plusieurs billets sur cette plante)

Moi, j’avais pris une simple infusion chaude, mais non bouillie 10 minutes, et sans sucre. Notre loupiot l’adore avec sucre. Oui, les enfants peuvent en boire, sans excès bien sûr. L’infusion est utilisée en cas de fatigue passagère, elle est un léger tonique mais aussi dépurative, facilitant la digestion (et même réputée brule-graisse)… et encore plus d’incroyables propriétés ayurvédiques. Mais les propriétés ne concernent pas uniquement les infusions.

Comme quoi un petit-déjeuner est aussi le temps pour apprendre la botanique et découvrir d’autres préparations. Des trésors sous une fleur.
De la transformation artisanale du Bissap en boissons, sirops, jus, marmelades, confitures, pâtes à tartiner, à d’autres variantes plus européennes dans un jardin portugais (avec un indice de maturité à la récolte manuelle et à notre portée).
Mais aussi des utilisations alimentaires, l’oseille de Guinée étant aussi un légume à explorer, plus connu sous le nom de bele, chou glissant, aibika, hibiscus manihot et hibiscus soleil couchant.

Attention cependant à ne pas confondre tous les hibiscus ! Maman, ne pique pas les fleurs d’hibiscus de Mam ce n’est pas la même espèce… l’hibiscus des infusions et de feuilles en légume est de la variété annuelle hibiscus sabdariffa. Si tu trouves un hibiscus syriacus, tu pourras manger les fleurs… lire ici pour les différents hibiscus « comestibles ». Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un hibiscus dans un des légumes que je consomme: le gombo est le fruit d’un hibiscus esculentus.

Comme quoi un petit-déjeuner peut nous emmener loin, en Afrique par exemple, dans des découvertes et des partages, botaniques, gourmands mais aussi « théophile »…et aussi proposer un plat de déjeuner… des gombos au tamarin.
Rajout: cela donne envie aussi de répondre à une question d'atelier créatif, relayée par Kris... Qu'est-ce que le thé nous inspire?

18 commentaires:

Katell a dit…

Aaaahhh les petits déjeuners....tout un monde, c'est vrai. je ne suis pas une fan d'hisbiscus, hélas, mais je suis friande de confiture de fraises faite maison (notamment mes blanches mimines, rires).
Le swap organsé par N-Talo semble bien alléchant, mais je passe cette année ;-)
Merci pour ce délicieux billet vanessa :-)

Francine a dit…

Tu me mets "l'eau" à la bouche. Pour moi, l'hibiscus est lié à l'Egypte, où j'en ai bu pour la première fois... Encore une fois merci pour ce billet alléchant! Je sais c'est facile mais aujourd'hui je ne suis pas capable de mieux, tu comprendras si tu vas lire mon billet!

Vanessa a dit…

Katell: oh oui ta confiture, extra (j'en reparlerais!!) avec scones... L'hibiscus a aussi ce caractère interdit, peut-être est-ce ce qui en fait son charme complet.

Francine: oh oui, j'aurais bien aimé boire ce carcadet au Moyen-Orient, en attendant je me contente de chez moi... devant un ordinateur et des fenêtres enneigées en Belgique ;))

Francine a dit…

Tu es la bienvenue quand tu le souhaites!

Loula a dit…

Moi non plus je ne suis vraiment pas fan d'hibiscus mais les petits déjeuners sont aussi un vrai festival chez moi, avec aussi ma fameuse tradition familiale du "soir du lait" (tout simplement un petit déjeuner les soir à la place du diner)!! Pour le swap je l'avais vu et failli être tentée, mais je n'aime pas trop le principe du blog où chacun se présente, même si c'est un peu paradoxal quand on tiens un blog sur internet, mais ce que j'ai envie de dire de moi est dessus et le reste me regarde... Mais je suivrais les billets de ce swap avec plaisir!

Loula a dit…

Ps : c'est marrant les vérifications de mots pour poster un commentaire chez blogger! Pour poster mon commentaire (le précédent donc) le mot à rentrer était "calms" , le calme qui allait tout à fait bien je trouve avec ton article et là le mot à renter est "pandue" même si on trouve une signification phonétique, il est quand même au féminin, ce qui fait frémir et hésiter à poster un commentaire!!

Lung Ta a dit…

Après le thé noir, vert, rouge, voici le rose, je ne connaissais pas ce nom pour l'hibiscus, merci
Moi c'est thé rouge (c'est la lutteuuu finaleuuuu ...) & fruit ou compote, riz au lait (parfois d'amande ou de riz) aux raisins secs et épices, gingembre confit, amandes, noisettes, noix de cajou, pistaches...

bonne journée !

Lung Ta a dit…

@ Loula
Le (pas la, mais qui sait ?) pEndu dans le Tarot est une lame qui amène à reconsidérer les affaires sous un autre angle... ;)

Loula a dit…

C'est plus rassurant sous cet angle...

willykean a dit…

J'ignorais qu'on pouvait utiliser les fleurs d'hibiscus comme thé. J'adore le Bissap, surtout avec une petite pointe de rhum en apéritif.

lily a dit…

J'ai beaucoup à apprendre sur toutes les sortes de thé, je reste immuablement "anglaise" et "épicée" dans mes choix et c'est regrettable...
Loula, moi aussi, j'adore les petits déjeuners à la place du dîner, c'est notre rituel du dimanche soir :))

fortunato a dit…

1000 excuses de tiquer sur un détail, mais les feuilles d'hibiscus ne sont pas du thé...

Le thé c'est la plante camelia sinensis, ensuite noir, vert, bleu-vert etc., c'est le mode de production...

Je pense que c'est important de le signaler, il me semble... Même si l'on peut penser le contraire...

C'est vrai qu'on utilise facilement le terme 'thé' pour qualifier une infusion d'herbes, de fleurs, tiges & autres écorces séchées sur lesquelles l'on verse de l'eau chaude...

Ceci étant ça n'empêche que ce billet est plein de douceur & c'est très agréable de te lire...

Fortunato

Vanessa a dit…

Francine: Merci!

Loula: le swap est un concept bien particulier... j'ai aussi du mal à participer mais tu vois des fois, je participe ;)) par contre je n'ai aucun mal à me dévoiler... peut-être un peu plus à rencontrer les personnes (de blogs) dans la vraie vie.

Lung Ta: hum... riz au lait épicé... encore plus au lait d'amande ou de riz!!! ...

Willykean: c'est de cette manière apparemment que les italiens l'ont considéré... mais avec une pointe de rhum cela doit être pas mal! A tester la prochaine fois que nous recevons! Au fait, toujours là pour les voyages des ingrédients ou des coutumes... j'en suis ravie!

Fortunato: oui, oui! Je suis tout à fait au courant... il s'agit là d'une touche de fantaisie, pour ceux qui suivent mes divagations de thé. Nous, occidentaux, avons appelée "Thé rose" l'hibiscus sans raison et je l'ai mis dans la catégorie pour une touche de sourire en plus (comme le thé Mu et le Yuja cha qui n'ont eux aussi rien à voir). Mais je te pardonnes ;-)) ... parce qu'en plus j'aurais pu le repréciser dans le billet: ce n'est pas du thé!!!! Et pour tes excuses ;), tu n'as pas du voir tous les billets qui précisent ma nouvelle approche de cette liqueur... en avançant vers de grands crus... et pour être plus précise, vers les oolongs (avec une préférence pour les petites fermentations), les verts surtout japonais (avec une préférence pour le gyokuro) et peut-être plus tard les pu'er... mais j'ai encore un peu de mal.

fortunato a dit…

Je ne mettais pas en doute tes connaissances, c'était + par rapport à certains commentaires qui parlaient de thé...

C'était trop dur de résister, ma passion est trop imposante...

Merci de me pardonner...

Perso le puehr j'ai jamais pu apprécier, j'aime trop les verts du Japon... Oui le Gyokuro est sublime, la région de Yame en est une des meilleures pour la production de ce thé particulièrement exigeant, surtout celui de Hoshino-Mura, mais bon, tu dois déjà le savoir, ayant fait 1 tour sur le blogg de Francine, j'ai vu que vous étiez chez Tamayura, tu as certainement goûté leur Gyokuro de Hoshino-Mura ?

As-tu déjà bu le Gyokuro en Shizuku-cha ?

Si tu ne connais pas, j'ai commencé 1 p'tit blog où je parlerai certainement de cela & de thé vert japonais de toutes manières.

Pour en finir avec mon long commentaire, par rapport au Gyokuro certains crus d'Uji ont toujours mes faveurs, ça doit être cette histoire de terroir & de cultivars & surtout le souvenir, car c'était ce que je buvais le + à Kyoto...

A bientôt,

Fortunato

Vanessa a dit…

Fortunato: c'était un sourire de plus! Je débute juste et suis très (très, très) loin de connaître les thés ou les céramiques comme toi... je viens de repenser avoir croiser quelques valeurs sûres sur d'autres blogs et aussi tes écrits (je n'avais pas fait le rapprochement jusqu'à ce billet sur le bleu-seigan)... je vais suivre avec grand plaisir ton nouveau blog... et relire tes commentaires sur les autres blogs d'objets de thé. Ton obligée (est-ce que tu vois la révérence?!)

Virginie Péan a dit…

Quel petit-déjeuner ! De quoi démarrer la journée de très bonne humeur...

Virginie Gervais-Marchal a dit…

Et bien!

Je me rends compte que je m'étais complètement fourvoyée sur l'origine du bissap...j'avais compris, lors des brèves explications de ma voisine qui en avait rapporté du Sénégal, que c'était préparé avec des fleurs des racines de baobab!

Vanessa a dit…

Virginie Péan: Petit-déjeuner changeant tout les jours... et repas qui suivent en essayant de choper des astuces chez toi Miss!

Virginie (l'autre): c'était peut-être un ajout mais non, c'est bien de l'hibiscus... et précisément les calices (cf lien dans le corps du texte au jardin portugais).