lundi 15 février 2010

Année du tigre, chinois, coréen, à sourcils blancs

Le tigre comme animal mythique de la Corée prend ses quartiers en Chine pour une année. Joyeux nouvel an du tigre 2010. Pour vous faire une idée en Astrologie c'est ici (vous retrouverez d’ailleurs le tigre aux sourcils blancs).

Le tigre est un animal mythique très important en Chine, il protège, maintient la justice et exorcise le mal. Sa représentation est extrêmement réaliste et certains villages se sont fait fort de devenir les artisans de son image.

*source Tigre de Minquan (ou plus spécialement du village de Wanggongzhuang)

J’ai toujours eu un faible pourtant pour le tigre coréen, dessiné de manière hallucinatoire dans les Minhwa, presque comme des masques chamaniques. Un très bon lien vous emmène les voir ici.

*source

Pour rendre hommage à ses tigres asiatiques, voici un petit livre jeunesse mettant en scène l’esprit de la montagne : « Le tigre aux sourcils blancs » de Lee JIN-SUK et illustré par Baik DAE-SEONG.

© Lee JIN-SUK et Baik DAE-SEONG/Chan-Ok

J’ai tout de suite adoré la couverture. Ce tigre aux yeux globuleux, aux sourcils théâtraux et ces barbes et sourcils si sages espiègles.
Il s’agit de maitre Tigre, esprit de la montagne, âgé de quelques mille ans. Il a le don de se transformer et aussi de lire dans les âmes. D’ailleurs il croque les âmes impures jusqu’à la rencontre d’un cœur pur et alors sa façon de réagir aux dérives comportementaux des hommes devient tout autre.
© Lee JIN-SUK et Baik DAE-SEONG/Chan-Ok

J’étais interpellée, j’avais envie… et fut un peu déçue. J’aurais aimé un conte initiatique là où il n’y a qu’un début… aider les humains bons. Oui, oui, c’est facile à dire mais c’est simpliste et dans la philosophie et dans la pratique. Mais le lectorat cible demande peut-être ce simplissisme.

J’ai pourtant beaucoup d’affection pour ce livre, un conte coréen superbement mis en couleurs et illustrations (les fonds sont d’une pure beauté). J’ai aimé cette approche autoritaire du gentil tigre, esprit fort et entier, qui apprend encore la sagesse d’une enfant.
Et puis j’ai énormément aimé cette manière de visualiser les âmes impures : l’homme voleur devient un sanglier, sauvage comme lui, une femme trop rusée comme un renard etc. La comparaison entre le caractère dévalorisé de l’homme et un animal n’est pas nouvelle mais cet effet de langage permet de regarder les valeurs humaines, notre état animal/homme. Un cœur pur ne serait alors que lumière ( ?!)… un bon début pour réfléchir.

© Lee JIN-SUK et Baik DAE-SEONG/Chan-Ok

Cette dernière image me rappelle étrangement ce tableau que j’adore depuis l’enfance (la gravure était même arrivée jusque dans ma chambre) : une peinture que je croyais de De Chirico (un fauve dans le ciel où la peau et le ciel étaient intervertis).
© Lee JIN-SUK et Baik DAE-SEONG/Chan-Ok

3 commentaires:

Petiboutz a dit…

haha je comprends mieux pourquoi je suis obsédée par la savane et les fauves en général, depuis quelques temps. ...C'est donc que le petit bébé que je porte en moi sera un ptite tigresse!! ;-)

Merci, passionnant tout ça !!

rose a dit…

Le tigre coréen est effectivement impressionnant ! Bonne année du tigre, pleine de contes !

Vanessa a dit…

Petiboutz: une enfant avec beaucoup d'énergie... oui, oui! Belle nouvelle et bonne continuation.

Rose: merci à toi aussi!