mardi 26 février 2008

Thé vert et offrande de wagashi

Flo nous racontait là comment elle était arrivée à aimer le thé. J’aime beaucoup ces dévoilements par un objet, une affection, une addiction. Habituée depuis toute petite aux tisanes de grands-mères (aux effets plus ou moins pertinents), et arrivée sur la voie du thé, avec une inexpertise totale, j’ai pris plaisir aux thés « nature », non parfumés. Le thé vert est un des thés les plus importants de ma théotèque (merci au Mini Swap Thé de Flo : les théothèques de chacun sont réactualisées !).
Bien sûr à chaque voyage, je ramenais un thé noir de « terroir », sri-lankais ou kényan…et avec beaucoup de plaisir je me remémorais mes escapades exotiques. Mais le thé vert a sur moi une certaine magie. C’est avec lui que je peins (devrais-je dire peignais !) ou que je corresponds (de ces correspondances sur feuilles blanches écrites à la plume et à l’encre en bouteille). C’est vrai aussi qu’il me libère l’esprit, oui, oui, j’ai l’impression qu’une certaine sagesse asiatique, zen, passe par ce breuvage. J’ai du mal à manger avec par exemple…sauf des wagashi ! (mais ça c’est normal non ?!).
En cherchant des références pour marquer de petites pierres blanches ma voie du thé, en allant passer la tête sur les blogs des amateurs, je remarque que le chemin va être long. J’aime une certaine ethnologie du thé et les cérémonies ont un réel pouvoir d’attraction sur moi. Alors oui, 2008 sera une année de dégustation. Pourquoi ne pas commencer par le thé vert, reste à savoir vers lequel se diriger en fonction de mes attentes.

En suivant certaines indications trouvées ici et là, surtout sur Admirable Tea, voici un début de parcours à travers les nomspour tous (en vert), pour amateurs et connaisseurs (en bleu) ou uniquement pour les connaisseurs (en orange):

Et si c’était un thé vert de Chine :
Un Pi Lo Chun (Bi Luo Chun)… « spirale de jade du printemps »…


Un Lung Chin (Long Jing) … « puits du dragon »



Un Gunpowder … « poudre à canon »


Un Chun Mee … « sourcil de vieil homme » (attention si de mauvaise qualité, goût de cendres)



Un Taiping Houkui
Un Feng Hseng
Un Cui Jian (avec initiation mais mon amer)
Un Green monkey
Un White Hair (pour réconcilier les débutants avec le thé vert)
Un Yunnan vert
Un Tuo Cha vert uniquement les débutants
Un Long Tseng

Un Huangshan Maofeng
Un Lu Shan Yun Wu
Un Anji Bai Cha
Un Lu’An Gua Pian
Un Ding Gu Da Fang
Un Tian Mu Qing Ding
Un Kai Hua Long Ding

Ou un thé vert japonais :
Un Sencha basic


Un Shincha (« nouveau thé »)
Un Bancha Sencha (attention facilement amer si mal préparé)
Un Gyokuro (à réserver aux initiés du thé vert)



Un Tencha
Un Bancha Hojicha Sencha
Un Genmaicha

Un Tamaryokucha


Un Matcha




Un Kukicha (Bocha, Karigane, Konacha, Kokeicha, Micron-cha)




Un Ariake Sencha
Un Fukujyu Sencha
Un Makinohara Sencha


Un Gabalong
Un Yonkon (à vraiment proposer pour s’initier)
Un Hojicha




Ou d’ailleurs
De Corée
Un Darjeeling vert
Un Assam vert


J’ai commencé, simplement, naïvement, avec un Gunpowder. Comme j’ai envie d’illustrer de la sorte mes dégustations, ici, je l’ai ai prises du site Saveurs et Harmonie …ou d’y mettre une touche d’authenticité….

Poème de DU Xiao Shang
"
Par une nuit d'hiver
Un ami arriva
Nous bûmes non pas du vin mais du thé
La bouilloire siffla
Le charbon de bois rougeoya
Une lune éclatante brilla au-dehors
La lune elle-même
N'avait rien de spécial
Mais — ah ! les fleurs du prunier ! "

J’ai rajouté une touche de cérémonie, d’offrande, en m’offrant un wagashi (pâtisserie japonaise)....mon goût, mon toucher, mon ouïe, mon odorat et ma vue n’ont pas été en reste…à quelques jours d’intervalle, avec cette effluve claire, chaude, j’ai imaginé un paysage d’hiver…avec une once d’azuki (haricots rouge ou blanc japonais) et un brin de Yuzu (cédrat japonais)…comme une flaveur de souvenir, un moment intense, l’arrivée de notre loupiot…

un Yuka (gelée d’azukis blancs aux zestes de yuzu confit)


un Kusamochi (un mochi à base de riz glutineux à l'armoise et fourré de purée d'azukis rouges)

un Hanatsubomi (yuzu confit fourré à la purée d’azukis blancs)

Mes envies de pâtissière se limitent, pourtant les wagashi et les macarons sont dans mes irrésistibles. Si vous voulez faire vous-même le kusamochi, c'est ici... pour moi ce sera plus tard, tous mes essais, intuitifs, du week-end ont "mal" tourné... je continuerais à aller à cette superbe maison Minamoto Kitchoan, en attendant de découvrir autour d’un thé celle-là, Toraya …. Et de me faire la main avec quelques moules comme ceux-ci ….

11 commentaires:

Flo a dit…

Encore un beau billet !
Je passais te dire notamment que j'avais été absolument ravie de te rencontrer même si c'était bien trop court :)
Les thés que tu cites tu les as tous goûtés déjà ou si j'ai bien compris tu as listé ceux recommandé sur Admirable tea ?
Le Genmaïcha c'est spécial !
A bientôt :)

Marraine a dit…

Je n'avais jamas vu des moules à pâtisseries japonaises, mais des moules à beurre, très similaires, sculptés en bois aussi. Et c'est amusant je suis allée hier chez Toraya boire un gemai-cha et goûter un "chrysanthème de printemps"...

Vanessa a dit…

Flo: bien trop court mais un bon présage. J'étais ravie aussi...et c'est en revenant à pied tranquillement du resto que je suis passé dans cette pâtisserie japonaise pour m'acheter des Wagashi.
J'ai gôuté le genmaicha justement que j'ai beaucoup aimé, le matcha, le gunpowder, le long jing et beaucoup de kukichas...j'en parlerais mieux dans mes prochains billets.

Marraine: mais oui, je me disais bien que je semblais reconnaitre quelque chose! Quoi, tu t'es arrêtée au Toraya et a bu un genmaicha et dégusté un wagashi... pour les wagashi de Toraya, je n'ai pas encore osé, ils sont moins en présentoir que dans l'autre pâtisserie...et je souhaite absolument tenté en y étant installée.
Je suis sûr que nous nous retrouverons dans les parages (dès que mon petit-loup est en garde, je te fais signe, au cas où).

Bridget a dit…

Un billet à lire et relire pour les amateurs de thé; humm Marraine , tu me donnes des envies de Toraya, on loue la salle pour une blog's party???

Vanessa a dit…

Bridget: oui très bonne idée, de grandes discussions là-bas!

Delphine R2M a dit…

Quand tu veux pour aller boire un thé, Vanessa!

Flo a dit…

Ok ! J'avoue que le genmaicha m'a déstabilisée :S Je le retenterai en accompagnement d'un repas.

Vanessa a dit…

Delphine: bon, faut que je fasse garder le loupiot vite alors....

Flo: oui un peu destabilisant mais c'est ma première dégustation aux Mariages et frères de Paris, il y a 8/10 ans et j'en ai gardé un souvenir fabuleux (peut-être parce que c'était la première fois que je me trouvais dans une maison de thé pour débutant amateur!

Katell a dit…

Après le lecture d'un tel billet, on se sent tout petit...Quel talent Vanessa et en plus tu nous offre de nouvelles antres de perdition...c'est absolument honteux :-p

Vanessa a dit…

Katell: nous parlerons de talent quand j'aurais déguster de tout ;))) et je comprends ton désarroi, encore un lien magique, encore de belles choses à découvrir... mais nous avons toute notre vie!

Vanessa a dit…

le lien du moule http://pingmag.jp/2006/03/28/japanese-cake-mold/