samedi 4 septembre 2010

"Je suis riche des biens dont je peux me passer"

Oui, oui, je confirme, je fonctionne encore comme une consumériste en matériel éducatif et en livres. J'ai des envies, beaucoup, comme une personne en éveil constant. Je rêve de pouvoir dire un jour la phrase du titre (dont je ne me rappelle plus l'auteur). J'aurais aimé me contenter de peu et surtout de conscience (ou d'une certaine forme de spiritualité) et de satisfaction des biens primaires, mais non... pas encore, peut-être jamais. J'avais alors ouvert un autre blog "Pour le plaisir dune mikka-bozzu" dans lequel je recenserais mes envies matérielles (ou du moins financières). J'ouvrais là des tiroirs pour combler cette simplicité que je n'ai pas encore, je vous en parlais là.

J'en reparle pour vous dire que mon tiroir Du parent au petit d'homme se remplit toujours. Il enregistre des idées de matériel...
- en histoire (chronologie de l'univers et de l'homme)
- en science (biologie avec le corps humain Montessori et autre, les organes et microbes en peluche, zoologie avec la dissection en tricot, les cellules, organes aussi ici)
- en langue avec d'autres apprentissages
- en français (avec la grammaire différente, Montessori ou autre, l'alphabet sensoriel)
- en mathématique ici
- influencé Montessori
- et bien d'autres petites envies de la vie de tous les jours ou d'ouverture sur le monde
(je complèterais ce billet au fur et à mesure)

*source "Globe-trotteurs : Petits d'homme et grands animaux" de Julia et Roland SEITRE

C'est aussi comme un constat d'échec, je le sais, j'aimerais offrir au petit d'homme de la pleine conscience en chaque instant, du partage, des émotions bienveillantes (ou moins constructives mais très éphémères), un tour du monde des sensations, des contacts... pour que ce soit lui qui découvre en vivant...

2 commentaires:

marie a dit…

je me reconnais bien dans ce que tu dis... je suis exactement pareil.

Et maintenant que j'ai découvert ça, je tiens particulièrement à mettre en place une vraie découverte du monde pour mes enfants, encore tout petits, à travers "les 5 grandes leçons" de Montessori.
A ma façon... C'est l"idée de base qui m"intéresse

(en parallèle évidemment avec les découvertes de tous les jours, ça ne doit pas être isolé du reste)

comment leur faire comprendre leur place dans ce monde, sans leur apprendre d'où on vient, où on vit, et comment nous nous sommes développés en société ?

Quel changement de vision et d'attitude lorsque l'on se "voit" faire partie d'un cycle, d'une si longue histoire.. (sans se rapprocher d'aucune religion, c'est mon avis mais j'y tiens)

Vanessa a dit…

Marie: que de travail ! Et oui, ces 5 grandes leçons, merci de me les rappeler...
je me remets le lien vers ton billet, tiens pour être sûr de le retrouver super facilement http://educationcreative.wordpress.com/2010/07/07/le-materiel-montessori-pour-la-cosmic-education/