jeudi 24 septembre 2009

Apprendre à écrire

Le petit d’homme ne ressent pas encore le manque de communication et d’adaptation qu’implique son analphabétisme. Il ne sait pas lire et encore moins écrire et c’est normal pour son âge. Son élan vital ne le pousse pas encore à déchiffrer les lettres (ou si peu) et encore moins à vouloir les reproduire. Il utilise énormément sa communication verbale et son environnement ne lui montre pas encore qu’il lui faudra acquérir d’autres connaissances pour être libre.
C’est avec un peu de surprise que je l’ai vu tout de même très intéressé par cette histoire que son papa lui a offerte. Mais c’est vrai qu’en plus du thème, le reste est succulent. « L’histoire du lion qui ne savait pas écrire » de Martin BALTSCHEIT et illustré par Marc BOUTAVANT.



Un lion heureux dans sa jungle, où il est le roi et fait sa loi, découvre un beau jour que savoir écrire lui offrirait des merveilles, une lionne qui lit : « Une lionne qui lit, c’est une dame. Et à une dame, on écrit des lettres. Avant de l’embrasser. ». Il décide donc d’ordonner à ses esclaves animaux l’écriture de la chère lettre. Mais là catastrophe, chaque animal a des conditions de vie différentes et faire du charme pour un bousier, un hippopotame ou autre, est à distinguer d’une belle proposition faite par un lion : parfumer de bouse, manger des algues etc… Le lion se rend compte aussi que même les animaux plus proches de son chainon alimentaire n’offre pas la lettre dont il a envie. Il a envie de dire des choses tendres, que seul lui peut exprimer.


Ce livre est une belle manière d’expliquer ce handicap majeur qu’est l’analphabétisation à l’âge adulte (ou l’illettrisme, apprentissage effectué mais perte de ses compétences pour des raisons quelques fois psychologiques ou sociales). Il montre aussi que même des personnes aux pensées similaires ne proposeront pas forcément la même communication, la même action. Je dois dire tout de même que ce livre parle de la chaine alimentaire des animaux : le crocodile mange la girafe (et un bout reste sur la page) et le vautour parle de cadavres à dévorer avec passion. Si vous ne voulez pas installer cette discussion, attendez encore un peu que votre enfant grandisse !
Cet album est aussi fabuleux pour ces illustrations. Marc BOUTAVANT propose des aplats de couleurs, des passages où la pénombre (et les personnages juste en ombre) est pertinente. Les attitudes des animaux de la jungle dépendent du lion : la fuite, se cacher, être interpellé…

et j’aime beaucoup le visage du lion, qui devient expressif au fur et à mesure, de stupéfaction, de colère, de tristesse. A l’inverse des photos que je vous propose là, les illustrations sont très colorées : du rouge et du rose très souvent, du noir aussi…

9 commentaires:

claudia a dit…

Ce livre semble très intéressant, ma petite Léa l'aimerait sûrement aussi..Merci pour toutes ces belles suggestions de bouquins dont tu nous fait part, toujours plus intéressant les uns que les autres =D

Vanessa a dit…

Claudia: avec grand plaisir. Depuis peu je suis en pleine émulation pour parler littérature jeunesse. Je pense que les billets vont être prolifiques ;)

lily a dit…

Que c'est important de bien savoir écrire, soupir...(en a parte, j'ai trouvé un livre pas mal sur la dysorthographie chez Mot à Mot, avec plein d'exercices pratiques, j'ai hâte de le recevoir :)
Ce livre m'a l'air en effet très riche, tout plein d'interprétations et de discussions possibles et le lion est très chouette, c'est vrai !

Arlette a dit…

Autre livre dans la même veine " Léo " de Robert Kraus sur les apprentissages ! Un très beau livre !

Bises

Vanessa a dit…

Lily: oui j'apprécie beaucoup et Yael n'est pas du tout perturbé par la chaine alimentaire. Et puis je compte sur tout pour me parler du livre que tu vas recevoir. D'ailleurs si tu as reçois "Pas belle" de Claude K.DUBOIS, tu as vu, tu peux en parler, mon billet est fait!

Arlette: Je ne connaissais pas, je vais regarder... et tes pistes maisons d'éditions jeunesse sont très pertinentes, merci.

Ribambins a dit…

Nous avons ce livre et je trouve que tu le décris admirablement bien!Si je ne l'avais pas, je me laisserai tenter.
Par contre il faut que les enfants sachent lire pour apprécier le discours sur l'analphabétisme/

Vanessa a dit…

Ribambins: merci et oui cette approche de l'alphabétisation est pour dans quelques temps, cela n'empêche pas de lui montrer que les actes ne sont pas les mêmes d'un individu à l'autre même si avec quelques ressemblances.

TINUSIA a dit…

Cet album est destiné aux enfants. Mais je suggèrerais volontiers qu'il soit proposé comme thème de recherche et de réflexion dans les conférences pédagogiques dévolues aux enseignants ! Ce serait un bon exercice sur le concept de motivation, et la notion du sens dans les apprentissages !

Vanessa a dit…

Tinusia: oui je suis bien d'accord avec toi, une réflexion sur les motivations: à mettre en place!!!