samedi 2 janvier 2010

Des voeux pour suivre votre étoile


Une nouvelle année démarre. C’est le moment des vœux, je ne sais pas en faire, je n’ai d’ailleurs jamais su. Je rentre même dans une mini-panique : de ce que certains attendent de moi, de ce que je pourrais dire, euh, en le pensant vraiment.
Je n’ai jamais su les offrir car ils demandent une attention réelle, du moment de vie de l’autre, de ses envies, de ses doutes, du chemin parcouru. Dès le début d’année, j’ai l’impression de me louper, j’ai l’impression de montrer à tous mes proches que je ne serais pas là, pas présente, pas digne de la relation. Parce que oui, je vivrais ma vie pendant qu’eux vivront la leur, et pourtant j’ai tellement envie de les soutenir, de les encourager, de leur dire que, avec tout ou malgré tout, je serais là. Il y a aussi de ces relations biaisées, où je me cache derrière un masque depuis quelques temps déjà, pour que tout aille bien (ou mieux), pour que ce faux-semblant soit satisfaisant pour moi et eux.


Une petite étoile briochée à l’écorce d’orange d’Eric Kayser…

Mais bon, je n’y couperais pas : mes vœux virtuels !
Souvent venant des plus anciens souhaiteurs, je recevais la santé. Après plus d’un mois malade ou garde-malade et deux maladies à vie, je comprends à quel point la vie est diminuée… la disponibilité à soi réduite, les capacités à faire le minimum aussi. Alors je vous souhaiterais bien que la santé soit l’élément le moins marquant de votre année : quand nous en sommes pourvus, nous n’en parlons pas.

Je vous souhaiterez de suivre encore et encore votre étoile. De cheminer au bon vous semble et à votre allure. De faire votre possible dans cette vie pas si facile à tous niveaux. Je vous souhaite les grands bonheurs, les petits soucis, les grands partages. Je vous souhaite d’être en bonne compagnie, amoureux et aimé en retour, je vous souhaite des amitiés fortes, rassurantes, constructives. Je vous souhaite d’aller de l’avant en toutes circonstances.


Et moi, comme chaque année, je prends tout, le meilleur comme le moins bon, les grandes joies comme les peines, persuadée d’y trouver, de toute façon, un jour ou l’autre, ma voie.


Très belle année 2010!!

12 commentaires:

Katell a dit…

Belle et heureuse année à toi et ta petite famille!!!
Gros bisous bretons!

rose a dit…

Je ne suis pas très forte en voeux non plus mais j'espère que 2010 sera pour toi une année pleine de bonheurs et de découvertes, et aussi une année de cheminement serein dans la voie que tu auras choisie. Bises.

Bridget a dit…

Je trouve ça très réussi pour quelqu'un qui ne sait pas faire de voeux...
Nous cherchons tous notre chemin, souhaitons que nous le trouvions et qu'il soit doux!Je t'embrasse, bonne année 2010!!!

n-talo a dit…

de bien jolis voeux qui me laisse émue ... alors que ton année soit aussi riche d'émotions que de bonheurs

Vanessa a dit…

Katell: très très belle année 2010, je sens le sel, le beurre d'ici, merci pour ces bisous qui sentent si bons.

Rose: Très belle année 2010, des bonheurs, de la découvertes et des partages pour toi.

Bridget: ;) merci et très belle année 2010!

N-Talo: très belle année 2010, riche de chaleur humaine.

sylvie a dit…

et bien ce sont là de très beaux voeux:)
Bonne année :)
J'adore la brioche;)

Béatrix a dit…

Meilleurs vœux Vanessa, 2010 bisous et bonne et belle continuation pour cette nouvelle année.

Vanessa a dit…

Sylvie: la brioche est délicieuse, vraiment à tester si tu as un Kayser dans les parages.
Très belle année.

Béatrix: très belle année à toi aussi (et plein d'autres choses déjà dites).

Framboise a dit…

L'année prochaine, je ferais appel à tes services pour mes cartes de voeux.
Je suis souvent paniquée face à cette tradition à laquelle nous n'échappons pas sous peine de passer pour "associal".
Franchement tes voeux sont délicieux comme la brioche en forme d'étoile.
Nous pourrions offrir des brioches en forme d'étoile et en guise de voeux.

Beaucoup de chaleur, de lumière et d'amour en 2010.

Ton blog me comble vraiment...

Vanessa a dit…

Framboise: je suis une ancienne "associale", extrêmement sauvage jusqu'à près de 25 ans. Cela ne se voit plus sauf si je me sens agressée et là mes instincts de survie reprennent le dessus. C'est vrai que c'est aussi peut-être pour cela que les faire (après avoir passer des années à fuir) me demande un vrai investissement, sinon je préfère me taire.

Très, très belle année 2010, peut-être aussi celle d'un début de blog alors, juste pour le plaisir de mettre des mots ici et là et de partager une réflexion à plusieurs.

Framboise a dit…

Associale, "sauvage", terriblement indépendante et aussi "mikka bozu"... Ca aussi c'est moi ou plutôt c'était moi. Je m'améliore petit à petit.
Je me retrouve beaucoup dans tes commentaires.

Continue à être inspirée... et ne te tais pas !

Vanessa a dit…

Framboise: merci infiniment... je peaufine celle que je suis aussi en échangeant et partageant.