vendredi 15 octobre 2010

Mes intérêts en connaissance corporelle et angine "lacrymale"

Quelques fois j'ai l'impression de m'éparpiller et pourtant mes divagations sont plus une conception globale des changements que je souhaite opérer en moi.
Par exemple les questions de santé (ou plutôt de petits remèdes familiaux) répondent aussi, malgré leur quantité, à une vision beaucoup plus simple. Ce ne sont que des voies pour appréhender la corporalité et ses heurts, une sorte de puzzle holistique. Un remède incluant le tout de la personne et pas seulement le symptôme. Mais comme tout, je ne démords pas encore d'une certaine culture de santé, soit juste un peu holistique car incluant des traitements plus ouverts que l'allopathie mais en fait assez ciblés...

Et comme j'ai besoin de recadrer le tout, les cartes heuristiques font leur apparition... voici une partie prenant en compte des schémas anatomiques (que vous retrouvez souvent dans mes billets d'ailleurs).

Rajout du 20/10/2010: une angine blanche revient chez nous... elle passe par le petit d'homme, la gorge et le système lacrymale...

*source système ORL et détails des infections
1) Sinusite
2) Otite
3) Laryngite
4) Bronchite
5) Rhino-pharyngite
6) Angine

Alors le loupiot est au sokutô le soir avec médication allopathique et au désengorgement lacrymal manuel...

et nous à la propolis pure à mâcher en prévention... (donnez nous du courage : son goût balsamique voir piquant à la fin et son aspect râpeux devant complètement poudreux ne sont pas des plus attirants!)
"La propolis est un mastic végétal, fabriqué par les abeilles à partir de résines récoltées sur les écorces et les bourgeons de certains arbres et de plantes balsamiques. Les abeilles les apportent à la ruche, les additionnent et les modifient vraisemblablement en partie par l'apport de certaines de leurs sécrétions propres (cire et sécrétions salivaires essentiellement).
Connue et utilisée depuis la haute Antiquité, son nom vient du grec "pro", signifiant
"en avant, aux portes de" ; "polis" signifiant "ville ou cité". En fait, ce nom provient du fait que les abeilles utilisent cette substance pour diminuer l'entrée de leur habitat, rendant celui-ci plus facile à défendre" (source de l'extrait)
...et un peu plus sur la propolis (avant un autre billet)

4 commentaires:

capuce a dit…

Bonjour Vanessa,

Grace a votre blog j'ai pris connaissance du Chai nei Tsang (massage du ventre) et je suis allee m'en faire un a cause de mes difficultes a respirer normalement.
C'est fou le bien que cela m'a fait ! Enfin sur le coup, elle m'a appuye tres fort sur la glande surrenale, c'etait assez douloureux mais je crois qu'elle m'a debloque quelque chose. En gros elle m'a dit qu'a cause du stress et de la fatigue les glandes surrenales (ou adrenaline gland en anglais) etaient epuisees. Maintenant j'arrive de nouveau a respirer normalement.
C'est vrai que le ventre est notre 2eme cerveau !
Il faut en prendre soin.
Une semaine apres j'ai eu une seance de reflexo pendant 1heure de demi et la cela m'a redonnee de l'energie.
Le tai chi chuan fait aussi beaucoup de bien. Une seance d'une heure de mouvements tout en douceur et lenteur m'apaisent enormement.

Vanessa a dit…

Capuce: ravie d'avoir ouvert la porte de cette pratique. Je me suis acheté le livre de Gilles MARIN "Guérir à partir de l'intérieur avec le chi nei tsang". Ce ivre est aussi et peut-être surtout fait pour ceux qui veulent devenir professionnel mais l'idée de perpétuer un auto-massage est vraiment très appréciable. Depuis je me masse tous les jours 10 minutes. J'en ferais un billet mais en attendant je vous donne mes débuts de pratique en démarrant par le nombril:
- les mains à plat sur le ventre, index et pouces se touchant formant un cœur autour du nombril, je déplace le cœur en tournant la peau sur un côté plus de l'autre pour changer très éphémèrement la structure pliée du nombril
- des tours avec deux doigts autour du nombril puis les mains à plat (une 10aine de fois)
- puis avec les doigts à la perpendiculaire de la peau, massez en spirale toute petite points par points du nombril à l'extérieur du ventre (et ceci sur une ligne invisible en spirale aussi)
- les pattes de chat: avec le bout des doigts écartés et souples, je tapote partout comme le massage d'un chat sur un ventre
- et enfin (en tous cas avec ma toute petite expérience de quelques semaines) le tremblement de ventre avec ma main bien à plat sur lui, je le fais trembler comme un jéllo.

J'espère que cela vous aidera à pérenniser ces "mouvements santé".

capuce a dit…

Alors moi ce que je prefere c'est tourner autour du nombril avec les doigts dans le sens des aiguilles d'une montre et puis remonter doucement jusqu'au sternum. Ma masseuse me faisait cela lors pendant ses massages ayurvediques, je sentais des bulles d'air remontaient. C'est important aussi de prendre une grande inspiration et d'expirer doucement lorsque l'on remonte vers le coeur.

Vanessa a dit…

Capuce: je vais tenter... mieux, parce que je ne sens pas encore les bulles d'air. C'est aussi ça le problème de n'avoir pas eu de contact avec un professionnel du ventre jusqu'à maintenant, les livres ont leur faiblesse ;)