vendredi 18 novembre 2011

La neuroscience: un cerveau vivant, rééducable et spirituel

J'ai énormément d’admiration pour les scientifiques. D'une certaine manière je me suis spécialisée dans mes études dans les sciences... humaines. Je ne travaille pas (dans) cette spécificité mais ma curiosité sur les aboutissants scientifiques est toujours vive.
En ce moment ce sont les capacités de notre cerveau qui m'interpellent. Est-ce le spectre autistique qui m'a amenée à cet intérêt? Peut-être avec Daniel TAMMET... peut-être.

Je voulais partager avec vous deux reportages sur le cerveau, l'un sur sa plasticité, l'autre sur sa spiritualité. L'un est l'autre comportent des scènes pouvant choquer les personnes les plus sensibles (images d'anatomie par exemple).

Le premier est un reportage sur la neuroplasticité que j'ai visionné via Za. Il s'agit là de rendre compte du cerveau vivant, pas simple machine mais aussi en mouvement et rééducable. "Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau" apportent là une belle panoplie d'exemples. Le film illustre le livre du même nom du psychiatre Norman DOIDGE qui comme par hasard connait Daniel TAMMET. Le scepticisme scientifique est de rigueur quand à certains résultats mais l'ensemble est troublant et plein d'espoir.

Une école a été créée pour appréhender les difficultés d'apprentissages dû à des problèmes neurologiques et ceci en localisant la zone du cerveau portant préjudice aux apprentissages des enfants et permettant de contourner les zones et de renforcer les connexions synaptiques (partie 2). Un jeu vidéo propose de renforcer aussi les aires cérébrales le Fost Forword avec des résultats sur la dyslexie (partie 3). La rééducation du cerveau permettrait de réduire la paralysie neurologique en activant un modelage fonctionnelle permettant d’annihiler la désafférentation des membres paralysés (partie 4). La douleur fantôme, causée par un membre amputé, justement dû à la plasticité du cerveau est aussi atténuable par un changement d'illusions: d'une impression de douleur, avec effet réelle, on donne au cerveau une impression de présence et de sensation (partie 6) en restaurant la cohérence visiomotrice. L'hyperplasticité du cerveau serait peut-être aussi un élément essentiel chez les personnes atteintes du spectre autistique et/ou asperger: une rééducation du cerveau permettrait alors de réduire les symptômes surtout dû à l'hypersensibilité sensorielle (partie 5). Le reportage parle aussi des zones du cerveau non statiques et de la résilience de la neuroplasticité humaine avec le cas d'une femme au cerveau constitué d'un seul hémisphère développé (partie 7). La pensée modifierait aussi le cerveau, même sans autre forme d'exercice (partie 5).

Ce n'est pas clair, je m'en excuse mais s'il me fallait attendre de bien remettre les idées en formes je crois que je n'aurais pas publié ce billet et qu'il serait resté en brouillon comme tant d'autres attendant eux aussi plus de clarté et de rigueur. Je vous laisse donc le reportage en intégralité sur 7 épisodes.


Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky

Les étonnants pouvoirs de transformation du... par einstein-rosen-podolsky



Le dernier point, la pensée modifierait le cerveau, fait aussi partie des éléments qui en ce moment m'intéresse. Mes "sensations bouddhistes" sont aussi accompagnées par des envies de méditation. J'ai l'esprit encore bien encombré, comme mon (mes) blog(s) le prouvent, mais cette envie de faire le vide en lui, certaines fois, est de plus en plus forte. J'ai bien l'intention d'investir d'ailleurs dans "Le cerveau de Bouddha" de Rick HANSON et Rick MENDIUS.
Ainsi c'est avec engouement que j'ai visionné ce reportage sur le cerveau spirituel "Le cerveau mystique" relatant une expérience québécoise de neurologues sur la part de méditation, la part spirituel du cerveau via Éduquer à la joie. Leurs analyses portent sur des carmélites mais vous retrouverez en suivant ce lien une autre expérience fait sur les pratiquants bouddhistes. Il me manque cependant les applications ou plutôt ce que ces résultats peuvent nous apporter à nous et à nos cerveaux.






***
D'ailleurs au fil des ans, sur ce média, quelques focus montrent mon intérêt pour les sciences en filigrane... pour plus de lisibilité pour moi plus tard (juste de quoi me remettre en question perpétuelle) je marque une nouvelle catégorie "curiosité scientifique" que je remplirais aussi des anciens billets.

5 commentaires:

Mamma_volipindarici a dit…

Merci pour le partage très intéressant!

Vanessa a dit…

Mamma volipindarici: bienvenue entre mes billets. merci

Aline a dit…

Très très intéressant en effet... merci pour toutes tes recherches si passionnantes!

Alma a dit…

Je finis quelques errances bloguesques et je commence à visionner.
(pour répondre à ta question, oui, ce sont bien des zlabiyas ! Merci de ton passage.)

Vanessa a dit…

Aline: merci;)

Alma: miam... et bons visionnages