mercredi 4 avril 2007

Bataclan d’éclats, d’éclairs et d’éclaircies

En regardant de plus près la bibliographie de l’auteur Frédéric CLEMENT, beaucoup de ses livres m’avaient déjà tentés. Mais voilà, je me suis lâchée sur celui-ci : « Le Luminus Tour et son bataclan d’éclats, d’éclairs et d’éclaircies ».


Nous suivons un certain Monsieur Luminus dans sa quête de couleurs et d’éclats de lumières pour confectionner la plus belle des robes pour l’anniversaire de 3 lustres (un lustre=5 ans) de sa fille.

Et nous voici partis dans des souvenirs d’enfance : le magicien d’Oz, Alice au pays des merveilles, Merlin l’enchanteur, Peau d’Ane, Peter Pan entre autre. J’avais au début pensé qu’il manquait des illustrations de ces personnages fabuleux mais j’oubliais l’importance de notre imaginaire.

Par des impressions photographiques, des petits éclats de dessins disséminés deci-delà, un vocabulaire fouillé d’adulte…des nuances dans chaque action, chaque vision, chaque couleur… Frédéric CLEMENT nous ouvre tout droit d’autres portes.
Un conte, une poésie…mais aussi et surtout un réinvestissement de notre imaginaire par des bribes de merveilles. Rencontres réelles dans notre temporalité d’adulte avec l’épouvantail du magicien d’Oz, le Chat de Chester, la gardienne de la forêt de Brocéliande, J.M.BARRIE, la sirène serpentine…. Reprise de l’imaginaire dans l’ethnologie, soupçon de moments de vie poétisés, faune réinvestie dans le fabuleux. Utilisation des objets ou effets imaginaires : la montre du lapin d’Alice au pays des merveilles, une parcelle des escarpins de Doroty du Magicien d’Oz.


Que dire, si ce n’est que ce livre, ce rêve, ce voyage, cette quête, nous ouvre plusieurs lectures…une belle histoire, de la poésie sur des moments fugaces et un retour dans le pays de l’enfance avec le bagage, l’intellect et l’imaginaire d’un adulte sous le bras.



N’hésitez pas à lire l’avis de lectures sentinelles, du Grimoire de Virginie et le superbe billet de Holly golightly qui m'a laissé la primeur et celui de Lily .
Pour vous plonger dans la poésie de cet auteur, je vous conseille son blog où les mots, comme des pétales de fleurs, vous emportent avec eux dans le vent, le temps et l’imaginaire.

8 commentaires:

Holly Golightly a dit…

Je vais avoir du mal à en parler après toi.
Ton billet est exquis et très représentatif de l'univers merveilleux de ce poète.

(sinon, j'ai répondu, en ronchonnant, au questionnaire)

Vanessa a dit…

Holly golightly: je pense qu'une intime des faiseurs de rêve comme toi va nous offrir une superbe approche de ce livre. La féérie et le monde approché me sont devenus assez lointains alors j'ai bien besoin de toi pour me replonger dans cet univers.
Et merci de na pas avoir mal pris mon indélicatesse de te proposer d'autorité le questionnaire.

Lamousmé a dit…

SQi vous vous y mettez à deux les filles...comment je peux resister (dit-elle pour se donner bonne conscience!!) :o))))

Holly Golightly a dit…

Non, ma chère Vanessa, c'est moi qui suis une malotrue, mais sous des dehors ours, je ne suis pas si vilaine.
J'essaierai de main de faire le petit billet en écho au tien.
Mélanie, tu vas craquer !!!

Vanessa a dit…

Lamousmé: oui avec les mots plein de poésie de notre fée et ma contribution (comme elle est) je pense que tu seras tentée. (regarde aussi la réponse à Holly car je répond à votre impudeur mise en scène..)

Holly golightly: un ours bougon...non, je te vois plus comme une louve qui protège ses petits (sa personnalité, les gens qui lui sont chers), qui montre les dents pour que les hommes passent leur chemin tout en l'admirant. C'est fait: l'impudeur mise en scène me plait (à partir du moment où elle sort d'une plume et d'une âme comme la tienne ou celle de Lamousmé)...une manière de se présenter tout en se cachant avec une douceur, une sincérité indéniable. Je suis conquise.
Quant aux ressentis, les questions sont bien là et tu as choisis d'y répondre...

Holly Golightly a dit…

Merci, Vanessa, pour tes mots. Je ne mérite pas tant.
Je suis un peu écorchée et je n'aime pas faire mal à ceux que j'aime, qui me plaisent, pour qui je ressens une inclinaison. C'est assez rare que l'on me comprenne aussi vite et du premier coup.
Je suis encore plus conquise par les petits cailloux que tu sèmes dans ce journal et je me plais à m'y promener, à y trouver des échos avec mon existence. J'ai envie de gambader grâce à toi. Belle journée, jolie demoiselle.

Marraine a dit…

Moi aussi, j'ai bien envie de le lire, ce luminus tour...

Papillons a dit…

Conte, poésie, voyage, rêve, couleurs, lumiére ... je n'ai qu'une envie, aller decouvrir ces merveilles ... rien que d'y penser m'enchante déjà !