mercredi 18 avril 2007

Un atelier...un créateur *1*

Quelle émulation cette blogosphère. Je reste étonnamment troublée par les choix de certain(e)s. Lali nous amène dans l’intimité des lecteurs ou lectrices, Miss fenêtre sur la cour dans ses intérieurs chargés de chaleur humaine et d’ici peu dans ceux des autres.
Pour suivre le vent doux qui souffle dans ma chevelure, j’ai moi aussi envie de vous emmener quelque part.

Comme vous avez pu le devinez deci delà , j’aime les artistes.

Enfant, je n’ai vécu la relation à ma maman que comme cela : être présente pendant ses créations, connaître les petits (et grands) secrets, voir les évolutions, sentir les peintures, le white spirit, le jaune d’œuf avec un je ne sais quoi dedans. Etre assise en lotus à côté des bouts de verre, des clous et du mastic machinchose créé par ma maman pour ces bas-reliefs.
Regarder les marines de mon grand-père maternel, examiner le choix des couleurs, m’assoir à côté de lui près du chevalet.

Jeune fille je voulais, comme Lamousmé, être la muse de l’un d’entre eux. Suivre pas à pas l’étincelle créatrice jusqu’à la concrétisation du geste. Etre embarquée vive dans les méandres créés par ces pygmalions.
Etre prise par les flammes de la passion destructrice de ces génies, connaître les affres de passer après l’art (au sens noble ou non). Oublier ma propre fibre créatrice pour donner mon soutien, soulever l’autre, lui donner la force, l’énergie de se surpasser. J’ai connu… j’ai adoré, ai été consumée et ai survécu.

Il me reste une passion pour la création : saisir le passage entre les idées en tête et sa matérialisation. J’adore les ateliers, mettre mon nez dans les pigments, zieuter l’amalgame de couleurs mélangées sur les palettes (quelques fois plus intéressantes que la toile finie), humer les odeurs de sueur, de peintures et de liants.
Je n’ai plus envie d’être trop près de certains d’entre eux, malades de leur art, mais j’aime les côtoyer. Je n’ai pas assez de place chez nous pour m’en créer un…peut-être est-ce par trop symbolique pour que je puisse concevoir sa présence mais les ateliers me rendent toute chose.



Ici l’atelier de Carl LARSSON: sa table avec un monticule de petites choses, des pinceaux, des livres, une boites à couleurs d'aquarelles, un bouquet de tournesol, un chevalet...Un désordre mesuré et une pièce où il fait bon vivre, créer et se reposer.

Artiste découvert très jeune grâce à une de mes tantes. Elle a vécu quelques années au Luxembourg et les peintures me rappellent énormément les temps passés chez elle. Je pense aussi à cette pièce cachée, il fallait passer par la toute petite salle de bain ou par la porte du fond du dojo improvisé pour y avoir accès. Là j’ai lu « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson », de Selma LAGERLOF . Là, ma tante créait, des crayons, des aquarelles, des pinceaux et des feuilles parmi des livres de contes du monde entier


J’aime beaucoup cet artiste suédois, avant de vous en parler plus longuement sur un autre billet je vous laisse à la fenêtre d’un billet magnifique et complet de Miss fenêtre sur la cour .

7 commentaires:

Fée un voeu a dit…

Je suis très sensible à la poésie de tes mots...
je partage ta fascination pour les ateliers d'artistes
et la magie qu'ils dégagent.
J'adore aussi l'univers de Carl Larsson...

Lali a dit…

Merveilleuse idée que les ateliers des peintres. Je sens que je vais beaucoup aimer!
Je mets en réserve de quoi préparer un clin d'oeil ou deux chez moi pour inviter les gens à venir visiter ce que tu vas leur concocter.
Et comme je comprends ta fascination pour les artistes... Je crois que c'est aussi la mienne.

Vanessa a dit…

Fée un voeu: mais qui es-tu? Une marraine, la fille d'un dignitaire à l'étranger ou une simple visiteuse? Si tu es la fille multiple je comprend que cela te parle...sinon bienvenue à toi..

Lali: Oups doucement, je ne serais pas aussi polixe que toi...un par semaine tout au plus mais merci de cette attention. Et j'espère que ces billets te plairont autant que les tiens m'interpellent. Bienvenue entre mes billets.

Clarabel a dit…

Voilà pourquoi je me délecte à parcourir les blogs ... Que de perles ! Que de belles personnalités !
J'en veux encore !!!

caroline_8 a dit…

merci Vanessa pour ces billets pleins d'odeurs de térébenthine, de taches de peintures, d'atmosphère de travail, de création... tout cela m'incitera peut-être à m'y remettre.

Lily a dit…

Ah Carl Larson !!! :)

J'ai vécu comme toi, à l'ombre de la création de mon père (il était sculpteur de formation).... Il y avait une grande pièce dans la maison, (avec une mezzanine) c'était son atelier... Il travaillait toujours en écoutant beaucoup de musique classique.A côté de l'énorme table de sculpture, des tables à dessin inclinées, une table pour graver (comme celles de artisans joailliers), des tubes de gouache un peu écrasés... et plein de livres...
Oui j'aime aussi les ateliers d'artiste !
Merci pour ton billet, je n'ai pas eu le temps de suivre les liens, j'y retourne !

Vanessa a dit…

Clarabel: merci et tant mieux si cette proposition t'intéresse.

Caroline: oh oui l'émulation artistique par l'odeur...n'hésite plus, retourne à la création (si tes mains te démangent c'est qu'elles n'ont pas encore fini).

Lily: une "rejetone d'artiste"! Marraine propose de monter un club! Je suis ravie de t'embarquer dans mes inspirations et de s'imiscer ensemble dans quelques ateliers. Merci de m'avoir proposer en partage l'atelier de ton père.