mardi 24 avril 2007

Un atelier...un créateur *2*

Une entrée des artistes sous le signe de la féminité et de la poésie.
J’avais été très touchée par les œuvres de Michael PARKES et ne connaissais que très peu de tableaux.


J’avais mis mon dévolu sur celui-ci, épinglé sur le mur de ma chambre de vieille adolescente. Le charme, le corps féminin mis à nu de manière pudique et sublime, l’onirisme des personnages (nains/gnômes, destinés à n’être que des lutins de fanfaronnade) mais aussi et surtout l’ambigüité sexuelle (ou du moins sensuelle) des personnages me mettaient mal à l’aise et curieuse.
Beaucoup de détails me plaisent chez cet artiste: le défi de la pesanteur, ces statues de pierres qui prennent vie, la présence des animaux exotiques, des créatures extraordinaires, la lenteur, le manque d’action, la pose tenue ressemblant quelque fois aux femmes d’Alfonse MUCHA.





J’ai été impressionnée de voir dans quel petit espace, Michael PARKES peignait ses tableaux. C’est un atelier au cœur même du salon. Peut-être a-t’il raison de penser que c’est entouré des siens que l’on travaille le mieux. Sa table face à la fenêtre, tourné vers l’ailleurs, il va pourtant bien au fond de ses fantasmes et rêves, un tableau reste accroché à côté. Je me suis toujours demandée comment la présence de tableaux s’expliquait. Il sèche ou est-il là pour donner de l’inspiration à l’artiste ? L’artiste souhaite t’il faire des modifications de dernières minutes ou l’a-t-il mis là juste parce qu’il sait que la caméra va prendre à la postérité son atelier et que c’est l’image qu’il s’en donne : un atelier avec des tableaux finis. Et puis comment fait-il pour ne pas être bordélique ? C’est vrai que sa peinture est fluide et malgré les très nombreux détails burlesque ou gothique, elle est limpide. Mais tout de même, les pinceaux et couleurs sont derrière lui mais sa table est bien vide.

Je voulais finir en vous montrant deux sculptures que j’adore, quant aux peintures et lithographies, je referais un billet, c’est sûr… en attendant allez donc jeter un oeil à sa galerie.


2 commentaires:

Coumarine a dit…

J'ai lu avec intérêt ta note qui parle de cet artiste
J'ai cliqué sur le lien que tu indiques...
Il y a des choses que j'aime bien...mais je ne rafole pas vraiment
Je sais pas trop dire pourquoi
Par contre la peinture de la lectrice que tu as mise sur le côté de ton blog, me plait beaucou^p
C'est quand il ressemble à Mucha que je le préfère...
Merci en tous cas ...j'adore découvrir de nouvelles choses, que ce soit des livres ou de l'art...

Vanessa a dit…

Coumarine: oui c'est particulier, moi aussi (à part le tableau mis dans le corps de mon texte) j'ai une préférence pour les tableaux style Mucha. Il y en a un magnifique avec trois femmes, une vieille et deux jeunes dont une enceinte qui me rappelle Klimt. J'aime sa représentation des chevelures, ses poses féminines, mais je comprend tout à fait que cela ne puisse pas plaire: réaliste avec un brin de surréalisme et de farfelu (quelque fois un peu adolescent). Ce qui me plait surtout c'est l'idée de voir le peintre expliquer son oeuvre...