vendredi 20 avril 2007

Portrait chinois

Bellesahi a fait une proposition ouverte de portrait chinois. Je trépignais d'impatience de le faire depuis la réponse de sa Marraine la fée ....

Alors si j'étais:

Une couleur :


Le blanc parce qu’il réunit toutes les couleurs et que je ne peux m’en passer d’aucune.






Un animal :


Un ornithorynque, hors norme, survivant, intrigant, sauvage et si mignon que l’on croirait (à tord) une peluche.




Un métier :

Mécène des artistes en tous poils




Un vêtement :

Un gros pull pour s’emmitoufler en cas de froid ou de chagrin comme un doudou géant.




Une fleur :


Un coquelicot parce qu’il ne pousse jamais là où nous l’attendons, il préfère les champs et bordures de chemins aux jardins. Ses pétales dansent au gré du vent et il s’étiole dès qu’il est coupé. Et ainsi je serais choisie par les enfants pour confectionner les bouquets des champs à offrir à ceux qu’ils aiment.




Un point faible :
Un manque de confiance en soi





Un point fort :
La curiosité





Un siècle :



Tous ceux des explorateurs, d’hier et de demain…






Une voiture (ou moyen de locomotion):



Le boulet de canon du Baron de Münchhausen pour m’emmener partout, surtout dans mes rêves, avec un grain de folie…




Un alcool :

Une eau de vie, fluide essentiel




Un objet :


Un pinceau chinois, pour simplifier mon trait et donner du sens au vide autour (plein et délié)


ou un sceau asiatique pour marquer d’encre rouge mon état d’esprit.





Une paire de chaussures :


Des geta japonaises



avec ses tabi, à porter en intérieur ou en extérieur, celles qui ne masquent pas le pied mais lui propose un écrin.




Un pays :


Le neverland de James M.BARRIE



ou le pays des merveilles de Lewis CARROLL





Une pierre précieuse :



Une pierre de lave, autrefois feu, aujourd’hui reposée…






Un bijou :



Une étincelle dans la pupille…de mon fils







Un grigri :


Une pierre polie par les mers





Un acteur :
Entre ces trois mon cœur balance…



John CUSACK/



Kevin SPACEY/



Edward NORTON/






Une actrice :



Isabelle CARRE






Une chanson :
Je suis comme je suis
… bien sûr !






Un film :



« La guerre du feu » de Jean-Jacques ANNAUD






Un dessin animé :



La sorcière de « Princes et Princesses » de Michel OCELOT ou une femme aigrie mais extraordinaire qui se cache sous le masque d’une sorcière


ou « le voyage de Chihiro » de Hayao Miyazaki pour explorer mes rêves.






Un prénom masculin :
Abel, pasteur biblique, prénom dont l’étymologie hébraïque veut dire souffle, vapeur, existence précaire…





Un prénom féminin :
Freya, déesse de la terre, de la fertilité… et de l’amour, du sexe et de la guerre (dans la mythologie nordique)




Un bonbon :

Une bêtise de Cambrai

ou une violette (pour me rappeler celles que je mangeais, toutes fraîches, dans les bordures du jardin de mes grands-parents maternels)





Un aliment :


Un miel, confectionné amoureusement par les abeilles et produit d’une survie.





Un chocolat :



Juste la fève, brute, torréfiée juste ce qu’il faut pour craquer sous la dent






Un tatouage :



A 30 ans : un grain de beauté ou plus précisément une mouche sur le nez
« Selon un code bien précis, et l’humeur de la courtisane, une multitude de mouches aux messages significatifs étaient à sa disposition. Le magasin À la perle des mouches se situant rue Saint-Denis à Paris, offrait une grande collection de ces ornements, on y trouvait « la passionnée » qui se posait près de l’œil, « la baiseuse » au coin de la bouche, « la coquette » sur la lèvre, « la galante » sur la joue, « l’effrontée » sur le nez, ou encore « l’enjouée » sur une pommette, « la discrète » sur le menton, « l’assassine » sous l’œil, « la tendre » sur le lobe de l’oreille, et pour terminer, « la majestueuse » sur le front. » (extrait de wikipedia )
Bzz, Bzz….. « Mais où t’envoles-tu, petite mouche ? Reste ici, allez encore un peu…au moins jusqu’à mes 40 ans ! »



A 40 ans : une coccinelle s’envolant au creux du cou, un peu en dessous du lobe droit de l’oreille, une autre qui elle aussi s’envolerait…pour mes 50 ans.



A 50 ans : Am, Stram et Gram sur la fossette gauche de mes fesses…pour entendre un rire ingénu sortir de la bouche de celui qui, me désirant, m’effeuilleras au dessous de la ceinture.



Une arme :
Un crayon de couleur…pour écrire mais aussi dessiner. Quelle irrévérence quelques fois ?!



Un oiseau :


Un macareux, oiseau pélagique, je serais tout le temps en haute mer…


ou un quetzal, j’aurais trempé mes plumes de gorge dans le rouge cochenille (sang d’un peuple précolombien) et taché mes plumes de queue dans le vert de la liberté.


Que tous ceux ou celles, qui veulent prendre le relais, laissent un commentaire pour que je vous suive touche par touche.

7 commentaires:

Marraine a dit…

Quelles jolies réponses! Tu penses bien que j'ai adoré ton "moyen de locomotion"! Je ne parle évidemment pas de ton choix de pays, et tes chaussures m'ont beaucoup plus également. Bravo!

BelleSahi a dit…

Et bien oui tu avais très envie de le faire, ça se voit ! de très belles réponses.

Clarabel a dit…

Waouh !
Que de belles réponses ...
Et quel beau bijou !!! :)

fred a dit…

hello van je connaissais le questionnaire de Proust/Pivot repris par James Lipton mais c'est plus éloquent avec des images.
Je pense participer prochainement le temps d'exhiber mon âme pour en extraire les bonnes références iconographiques....

Vanessa a dit…

Marraine: c'est le tien qui m'a donné envie d'aller dans un ailleurs...j'ai adoré me plier à cet exercice.

Bellesahi: oui, ça se voit...j'aime beaucoup fanstamee la réalité ou au moins la rendre moins crue!

Clarabel: mon bijou est encore plus précieux: l'iris est en train de bien se déterminer...il aura les yeux marrons, oui c'est sûr!

Fred: j'attend donc de voir ce que tu nous proposeras.

Envol de papillons a dit…

Je voulais m'y coller à mon tour mais à chaque fois que j'y pense, me reviens ton choix de couleur : BLANC, quelle reponse magnifique et alors je n'arrete plus d'y penser (difficile du coup de poursuivre), mon esprit vagabonde et balaie arc-en-ciel, mer, ciel nuageux et autres evocations, amoureuse des couleurs, de leurs lumieres et vibrations, quelle plus belle couleur en effet que le blanc celle de "toutes les couleurs", il y a là une sagesse, une humilité, qui ne cesse de me parler ... la source de toute chose voilà ce qui importe sembles-tu rappeler, l'importance de l'essentiel ... je laisse donc de coté ce portrait chinois pour pouvoir encore profiter quelques temps de cette porte que tu as encore une fois de plus ouverte pour mon plus grand plaisir, celle de l'evidence de l'intelligence et de la sensibilité (le talent de simplifier ce qui est compliqué), celle qui ouvre le mieux sur le monde, ses creations, ses béautés ! Merci pour ça et tout le reste ...!

Vanessa a dit…

Envol de papillons: simplement merci...et que le blanc ne t'effraie pas, si le jeu te tente: j'aimerais voir ta sensibilité: de lumière, de couleur, de perles de rosée, de frémissement de papillons etc...