lundi 2 avril 2007

Totoro et noiraudes de Miyazaki

J’ai enfin vu « Mon voisin Totoro »
j’ai beaucoup aimé même si le peu d’actions m’a laissé un peu sur ma faim. Mais comme tous les films d’animation de Hayao Miyazaki, il s’agit tout de même d’un film plein de fraicheur, de poésie. J’aime ce monde que seuls les enfants peuvent voir et que certains adultes côtoient et respectent sans plus y avoir accès.

* dessin de Totoro et des petites filles sur le camphrier pris

Les lutins Totoro seraient même issus en partie de l’imagination des enfants : leurs noms seraient nés d’une déformation du langage de Méi, la petite fille : Torolo veut dire Troll en japonais et Totoro voisin et leur aspect visuel viendraient des dessins d’enfants. Je trouve l’idée excellente : un monde parallèle d’esprits de la nature visible que par les enfants et recréé par eux.

Les noiraudes, ou Susa-atari ou Makkurokurosuke, sont de petites boules de suie mais peuvent être aussi une métamorphose du réel : le passage des rêves au réveil, du jour à la nuit : une accommodation des yeux à l’obscurité. Je les avais adoré dans « Le voyage de Chihiro ». Elles ont d’autant plus d’attrait qu’elles me rappellent un tableau que j’adore : « L’araignée souriante » d’Odile REDON.


J’aime l’idée aussi que ce genre de film est fait pour les enfants mais aussi pour les adultes, pour vous en persuader allez donc lire une analyse des détails du film et des références (à ne lire qu’après avoir visionner le film !!!).
J’aime aussi me réapproprier les œuvres, les faire miennes : alors ces exemples d’exploitations artistiques de ce film sont bien tentants.

Pour vous laisser impreigner de l’atmosphère c’est chez Katell ici. Décidemment Katell, tes billets m'inspirent.

7 commentaires:

Holly Golightly a dit…

Un des meilleurs Miyazaki à mes yeux. La poésie de ce film fait du bien à mon coeur malade.

Vanessa a dit…

Oui ses films d'animation sont toujours très bien construits, pour adultes et enfants, et derrière l'histoire les messages sont plein de charme.

tomokichi a dit…

"mon voisin totoro",c'est mon préféré parmi les films de Miyazaki.le chat bus est chouette,non?

Vanessa a dit…

Melle Tomokichi de l'assiette japonaise Otsumami: bienvenue entre mes billets. Oui j'ai beaucoup aimé le chat bus, avec ses multiples pattes, courant ou volant à "tire de patounes", son sourire de chat de Chester, ses souries baladeuses et son corps ouvrant la porte sur un moelleux divan, avec la vitesse des bottes de 7 lieux. Magique!

Katell Bouali a dit…

C'est un de mes prochains achat en DVD...j'ai la K7 mais bon, elle vieillit mal!

Lyjazz a dit…

Très intéressant billet. Même si je suis conquise d'avance car j'ai vu tous les films de Miyazaki...
Mes enfants sont fans eux aussi et n'aiment pas les Disney.

J'aime beaucoup Totoro, pour l'histoire et aussi pour la peinture de la vie du Japon dans les années 50, la fraicheur, et surtout la salle de bains !
Le chat bus est magique, mais le camphrier géant tout autant.

J'attends pour aller voir Ponyo, en piaffant, qu'il passe dans le ciné Art et essais, parce que la pub et la clim, les friandises et la lumière violente dès la dernière image passée, je préfère éviter, autant pour moi que pour mes enfants.

Enfin, un lien sur tous les films de Miyazaki, et bien plus encore :
http://www.buta-connection.net/accueil/

Vanessa a dit…

Lyjazz: oui je suis déjà fan aussi de Ponyo, avant de l'avoir vu... je suis très, très sensible à la poésie de cet homme, entre souvenirs d'enfance, art de la simplicité, nature à portée de main et émerveillante, féérie sans mièvrerie... mais j'irais aussi dans les ciné normaux, la clim me met dans tous états mais j'aime tout de même les salles neuves (quand il y a une bonne programmation).