samedi 16 juin 2007

Poudre d'or ou Rose des sables

N’avez-vous pas été conquis dans votre jeunesse par cette fleur minérale ? Du gypse sortant de l’argile ou du sable, en Tunisie ou Namibie. Quand j’en avais une en mains, j’avais peur qu’elle soit friable et je me demandais aussi comment je pouvais faire pour voir apparaître encore un peu plus les scintillements. Alors je jouais avec cette rose des sables et le soleil : de la transparence et des paillettes d’or…


Je trouvais ce minéral des plus magiques, une sorte de bel objet. Il est assez déstabilisant de voir la population locale en faire un usage quotidien.

En effet, les femmes bédouines cuisent ces roses des sables à l’endroit même de leur trouvaille; devenue friables, elles les pilonnent pour en faire une poussière blanche. Elles façonnent des galettes avec de l’eau, ramènent leur récolte au camp et désagrègent les galettes de roses des sables dans l’eau pour en faire une solution « savoneuse » pour nettoyer les laines…



*source portrait Léo NARDUS

Mais la plus belle utilisation reste celle-ci : la poussière de rose des sables appliquée à même la peau des femmes bédouines leur confère des nuances ambrées et quelques paillettes d’or restent sur la peau…un maquillage naturel pour des beautés féminines du désert !

14 commentaires:

BelleSahi a dit…

Merci ! tu m'apprends plein de choses ! Une poudre de peau naturelle. Les femmes sont pleines de ressources !

la p'tite Nénette a dit…

J'ai toujours été fascinée par la structure des roses des sables, tout comme la structure des cristaux de givre ou de neige.On en avait plusieurs à la maison lorsque j'étais enfant, rapportées du désert saharien par mon père.Mais j'ignorais complètement leur utilisation.Par contre, il nous avait dit que les lieux où on en trouve sont au maximum gardés secrets pour éviter le "pillage" par les touristes ou par des commerçants/trafiquants:-(...C'est sûr que si en plus ils en ont l'utilité pour leurs laines et pour la peau.
Merci pour ces connaissances supplémentaires :-)

Vanessa a dit…

Bellesahi: il y a du bon à la pluie et une journée devant france5 ;-))
mais j'ai trouvé l'anecdote tellement mignonne...

La p'tite nénette: oui apparemment les endroits à roses des sables sont "protégés", les reporteurs suivaient un guide particulier. En ce qui concerne les bédouins, l'utilisation a l'air un peu moins régulière que je ne le laisse croire (la laine avant d'être tissée doit être préparée une fois par an, non?!)... Ce qui est fou, c'est qu'apparemment ce minéral sert de support aux marchandises dans les marchés: au dessus des bijoux, des fruits etc...

Malabar Princess a dit…

Je n'en avais jamais eu, mais j'ai toujours été fascinée par ces roses des sables. Je les prends, je reste bloquée dessus, j'observais, je contemplais. Elles ont l'air si fragiles. La beauté est simple, et pourtant.

Mi, Lou et leur maman a dit…

J'ai découvert les roses des sables sur des photos de vacances et là j'apprends qu'elles ne sont pas seulement un phénomène naturel.

Pas si surprenant, remarquez lorsque l'on sait tout ce que l'on parvient à faire avec de vraies roses : liqueurs, savons, confitures... et pas seulement des parfums !
Pourquoi les femmes du désert n'auraient pas envisagé un autre usage à leurs roses ?
Merci de ces informations.

Vanessa a dit…

Malabar princess: une chose naturelle, si complexe et si belle...j'ai eu la chance d'en avoir entre les mains sans en connaître l'histoire...

La maman de Mi et Lou: bienvenue entre mes billets...qui parlent de moi en tant que maman quelquefois..
Oui en fait, c'était évident que ces femmes avaient leurs secrets de beauté (et autres)avec leurs produits locaux. J'aime énormément cette transmission de "petits secrets".

caroline_8 a dit…

Depuis des années, attirée par le désert et ses sables, à l'évocation de son nom "Rose des sables" je rêvais d'en tenir une entre mes mains; j'aurais eu l'impression de détenir un des mystères de cette terre tant désirée... Il se trouve que je fréquente un logis une fois par semaine dont la propriètaire possède une énorme "rose des sables" de 40 cm de long. Coincée, terne et poussiereuse, entre des bouquins et d'autres objets hétérocliques sans valeur, elle a perdu de son aura et je préfère ne garder d'elle que l'image d'une "rose dans son écrin de sable" Magnifique portrait colorié, je te le pique pour ma collection...

Lamousmé a dit…

j'adore les roses des sables (d'ailleurs j'en ai une sur mon bureau!!!) ;o)

Vanessa a dit…

Caroline: oui moi aussi j'en ai connu plus de ternes que de toute fraiche...mais j'étais jeune et la magie opérait tout de même...

Lamousmé: hum et si tu nous laissais profiter de la vue...de ton bureau ;-)

mamzelle yaya a dit…

j' aime beaucoupce portrait
il m' invite au voyage !

Vanessa a dit…

Mamzelle Yaya:oui j'aime beaucoup aussi alors bon voyage....

Marraine a dit…

Je n'en ai jamais eu, mais quelle pierre belle et étrange, j'ai toujours adoré les cailloux, et celui-là est vraiment particulier. Je me souviens de mes petites camarades de classes revenant du désert du Sinaï, ayant fait le pélérinage à pied jusqu'aux monastères, et rapportant dans leurs poches tout ce qu'elles avaient trouvé sur le chemin... Et parmi leurs trouvailles, une ou deux toutes petites roses des sables...

Coumarine a dit…

moi, ce qui me scotche, c'est la peinture...
elle est magnifique...

Vanessa a dit…

Coumarine: oui superbe en effet. Tu repasses, quel plaisir, prends ton temps, l'éclectisme pourrait te réserver quelques surprises.