mardi 22 septembre 2009

De quelle couleur est-ce, maman ?

Les couleurs sont une notion pas encore maîtrisée par le loupiot. Je n’ai pas trouvé l’accroche, j’ai du trop attendre de faire moi-même une boite de couleurs à la Montessori avec un des nuanciers de ma maman peintre. Pourtant deux approches se sont offertes pendant nos lectures du soir.



« Le magicien des couleurs » d’Arnold LOBEL tout d’abord, graphiquement codifié aussi. Le magicien agacé par son monde trop gris pratique la magie pour sortir de cet univers maussade. Par hasard, il découvre le bleu. Pour égayer sa maison, il la peint de cette superbe teinte.

Tout de suite suivi par le reste des villageois… les maisons mais aussi les arbres, les vaches, les coccinelles, les écureuils. La mode du bleu pour un monde heureux ! Mais tout en bleu a aussi des conséquences sur les sensations et le comportement. La mode du bleu passe pour la mode du jaune, puis du rouge jusqu’à…
Cet album offre une dérision sur les couleurs normales des choses : une coccinelle bleue, un cochon jaune, un chat rouge autant que les poissons. Et l’application exhaustive d’une seule couleur propose une lecture de nos réceptivités au monde :

bleu tristesse, rire jaune chez le dentiste, jaune éblouissant, rouge colère…

pour apprendre la demi mesure. Malice nous en parle .


« Monsieur le lièvre voulez-vous m’aider » de Charlotte ZOLOTOW, illustré par Maurice SENDAK, apporte une autre sensibilité, les couleurs ne sont pas affichées dans l'album, elles sont presque juste évoquées. La petite fille souhaite offrir un cadeau pour l’anniversaire de sa maman mais ne sait pas quoi.

Elle demande de l’aide au sage lièvre.
« - Je voudrais lui offrir quelque chose qu’elle aime bien. - Quelque chose qu’elle aime ! Ca, c’est un beau cadeau, dit le lièvre. »
« - Le rouge ? Tu ne peux pas lui offrir du rouge ? - Peut-être quelque chose de rouge, dit la petite fille. », s’ensuit les objets rouges, jaunes, verts et bleus.

La poésie de l’offrande est là avec cette sensibilité aux belles choses mise en appositionsavec les pierres précieuses, chères et pas si adaptées peut-être : des oiseaux (non pas en cage) ? Le soleil ? Les lacs ? Le ciel ? Une bonne manière de modifier notre vision du présent, le cadeau, et de notre prédisposition au consumérisme. Malice en parle .

Je n’ai pas fini de parler de Maurice SENDAK (dont je parlais déjà pour « Max et les Maximonstres ») et d’Arnold LOBEL mais ce sera plus tard. Je ne peux m’empêcher aussi de penser à cet album qui n’est pas encore chez nous… les couleurs tactiles du « livre noir des couleurs » de Menena COTTIN et Rosana FARIA… des couleurs d’aveugles, des couleurs d’atmosphère. Emmyne en parle magnifiquement .

7 commentaires:

lily a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce Sendak, merci :)). Quel bel univers tout de même ! (je vais tenter de retrouver celui dont je te parlais...)

emmyne a dit…

Ton approche est très intéressante Vanessa, comme d'habitude; un joli billet Vanessa qui se termine sur un album coup de coeur pour moi aussi "le livre noir des couleurs".

lily a dit…

Ah, le livre noir des couleurs !
Il me le faudra aussi celui-ci :))

Malice a dit…

Moi aussi j'aime beaucoup le livre illustré par Sendak. Il est magnifique j'en est parlé là :
http://livresdemalice.blogspot.com/2008/12/maurice-sendak-monsieur-le-libre-voulez.html
Un petit livre superbe chez Autrement moins connu que le livre noir des couleurs c'est : La Reine des Couleurs de Jutta Bauer vu l'année dernière avec des enfants de CP et un enchantement à chaque page ;-)

Vanessa a dit…

Lily: oui je compte sur toi (et certaines autres) pour me donner envie de suivre tout l'univers de SENDAK. N'hésite pas à lire le billet d'Emmyne (en lien maintenant sur mon billet)

Emmyne: merci. Oui un superbe livre, j'ai rajouté un lien vers ton billet qui montre à quel point ce livre est un coup de coeur à ne pas louper.

Malice: je ne connais pas encore le livre dont tu parles, je note et je mets le lien sur SENDAK... Je vais d'ailleurs faire beaucoup de liens vers toi d'ici peu car mes lectures jeunesse rejoignent en ce moment un peu les tiennes.

Arlette a dit…

J'aime bien le " magicien des couleurs pour tous les possibles qu'il offre .

bises

Vanessa a dit…

Arlette: Yael est en train de le redécouvrir (c'est bien de ressortir un à un les livres de la bibliothèque) ;)