jeudi 3 janvier 2008

Compte/conte moi le monde et mes origines

Il y a tant de choses que j’aurais aimées apporter à notre petit d’homme. Tellement d’envies qui me tenaillaient le corps qu’elles en devenaient essentielles quand en fait il ne s’agit que de détails.
J’aurais aimé avoir une belle voix, savoir chanter les choses essentielles. Ma mémoire est extrêmement sélective et je ne me rappelle pas les paroles (encore moins les mélodies). J’aurais tant aimé bercer ce petit nouveau au monde. Je lui ai parlé (énormément) et réitère les mêmes chansons depuis pour l’endormir lors des couchers plus anxieux.

J’ai une fascination pour les comptines chantées, les berceuses, les nursery rhymes. Un petit manque dans ma vie m’a poussé à chercher plus avant des références….

Alors quel plaisir de trouver ces comptines chez Didier Jeunesse, dans toute leur pluralité, leur intégrité et non dénuées de maturité.
Nous avons commencé la collection (il va bien s’agir de cela !) par les "Comptines du Jardin d’Eden" de Nathalie SOUSSANA, Paul MINDI et illustré par Béatrice ALEMAGNA (dont je parle aussi et ).


Pour notre crapouillot, j’avais envie de l’inscrire dans ces chants, présents certains pendant quelques prières des fêtes connues de son papa. La religion passant par la mère, notre petit d’homme n’est pas juif mais il est dans cette lignée. Je ne connaissais aucune des chansons alors j’ai pallié en proposant des voix sublimes.

En effet, cette compilation de comptines juives de tous les pays propose une transmission de toutes les communautés (ashkénaze, sépharade, yéménite…) et une ouverture d’esprit : les grandes langues juives sont là, le yiddish, le judéo-espagnol, l’hébreu et l’arabe. Il propose aussi une vraie présentation des comptines collectées. Ainsi nous découvrons que sous ces langages souvent simples de réelles métaphores de la vie sont présentes.
A travers différents rythmes, de vrais moments de joie sont présentés avec un certain cynisme (pas que pour les enfants).

« Dona, Dona » est celle que je connaissais déjà : métaphore du parcours juif pendant la seconde guerre mondiale.


Vous pouvez l’écouter .

« Yome, Yome » sur une fille qui grandit et ne se contente plus de vouloir chaussure ou manteau mais souhaite un …fiancé.


« Sara la preta », chanson satirique de Turquie, avec un clin d'oeil à Rose
« La méchante Sara
A perdu son téton
Elle cherche, elle cherche
Et ne le trouve pas
La voisine lui dit
De balayer la cuisine
Car tu as mangé du pain et du kachkaval*
(…) »
*genre de feta (fromage pressé de vache ou de brebis)

Et puis un coup de cœur pour « A la una » qui célèbre le cycle de la vie pour une petite fille :



Lisez donc les premières paroles, mesdemoiselles et mesdames…

« A la une je suis née
A la deux j’ai grandit
A la trois j’ai pris un amant
A la quatre je me suis mariée (…) »

Maijo avait été très touchée et la première a nous emmener dans cette édition fabuleuse Didier Jeunesse, j’ai nommé BelleSahi aussi .

11 commentaires:

BelleSahi a dit…

je les ai à la maison et j'adore ! J'adore ces livres-CD qui sont toujours d'une grande qualité.

marie.l a dit…

un billet que j'adore et que je vais fouiller à fond, les comptines je les aime tant, après les avoir chantées à mes enfants j'ai continué avec mes 4 petits loups, mais moi c'était en alsacien surtout !
Bonne journée Vanessa et câlin à ton petit bout de chou ! :))

rose a dit…

Pauvre Sara ! et encore une fois téton et cuisine font bon ménage ! Comment toute cette histoire finit-elle ??... Merci pour cet écho :)

Vanessa a dit…

Bellesahi: oui très complets et magiques.

Marie.l: je t'envie je n'en connais quasiment aucune... mais je me rattrape comme je peux!

Rose: ...par du rouge au joue j'imagine... la suite ne le dis pas : "la la lalère..."

Lamousmé a dit…

magnifique je confirme!!

maijo a dit…

Te voilà donc séduite à ton tour. C'est devenu un grand classique à la maison: un voyage à travers différentes cultures qui font une même histoire, et tout cela au travers des mots enfantins (mais non dénués de sens pour nous adultes). D'autres titres sauront vous accompagner, tout au long de l'année et du développement de ton bout'chou, et le plaisir reste inchangé pour les parents.

Vanessa a dit…

Lamousmé: ;-)

Maijo: oui, j'ai vu...j'adore!

Holly Golightly a dit…

Il a de la chance ce petit...

Vanessa a dit…

Holly golightly: je ne sais pas... ce dont je suis sûr ce qu'est je suis sa maman et pas seulement sa génitrice...tout un programme que j'ai envie de développer encore et encore... merci d'être là à suivre les méandres de mon esprit.

sylvie a dit…

j'aime aussi cette collection, mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter celui-ci.
tu me donne envie !

Vanessa a dit…

Sylvie: à prendre sans hésiter!!! Surtout en pensant au "chevreau de mon père".