mercredi 2 janvier 2008

Pour commencer l'année

Un long message en deux parties : mes vœux et un premier bilan….

Que pouvons-nous souhaiter pour cette année ? De mon côté, je prends tout. Le bon et le moins bon, l’enthousiasmant et l’absurde, les grands bonheurs et les plus ridicules, la santé mais aussi la déchéance…
Et puis tous ces vœux de bonne année. Je les reçois avec grand plaisir…. mais dois bien avouer que tout sera vécu… les petits bonheurs comme les grandes peines. Les obstacles, les défis, je les prends, je souhaite cheminer encore et chaque épreuve sera reçue. Je suis devenue ce que je suis à cause de toutes les miennes, grâce à elle j’ai médité, réfléchi.


*source Tanabata (arbre à voeux): Rakusui

Oui, je suis une cérébrale, oui, je cogite beaucoup trop, oui je suis douée de cynisme, quelque fois une pointe d’aigreur transparait. Une certaine pertinence, trompée certainement fois, ne me permet pas toujours de profiter du quotidien comme je le devrais, je suis destinée à passer par des étapes dépressives. Oui ! Mais au comble de la vie, je ne suis pas pérenne. Tout mon cœur va aux personnes dont la mort ou la maladie atteignent au plus profond de leur être mais, un grand pardon à ceux-là pour les prochains mots, je prends la maladie…et si la mort est au bout du chemin cette année je ne suis pas dévastée. Quelle outrance que mes propos ! Je le conçois, je pense ici à des chemins de campagnes espagnoles, à des pas après pas, à des séances de paroles ouvertes pour ceux qui restent, aux accompagnants de fin de vie, aux malades atteints de très grave maladie sans espoir de guérison mais avec la vision de cette déchéance et du départ. Et pourtant. Ne vous méprenez-pas ! Je redoute la mort, la mienne peu mais celle des autres beaucoup. La mort a pris des personnes importantes à mon équilibre : trois grands-pères (et oui 3), mon père, ma seule copine de jeune adolescente et puis tous ces fantômes, mes angoisses (être veuve comme ma mère, perdre mon fils unique comme ma grand-mère, perdre encore un de mes proches comme cette amie, unique pendant 4 ans). J’ai peur de ne pas être là pour mon fils…et pourtant je prends tout ce que la vie me réserve. La maladie aussi. Oui il s’agit bien d’un discours d’une personne encore assez en bonne santé, mes deux maladies à vie me laissent un peu sur le qui-vive, une troisième montre le bout de son nez, alors oui quand les efforts seront quotidiens je modifierais peut-être ce discours. Je vis, je survis, je me construis et me détruis chaque jour.

Pour vous je souhaite une stabilité d’esprit, une santé la meilleure possible, des épanouissements personnels et des moyens financiers pour ne pas faire que survivre. Pour les uns une frêle silhouette pour que son cœur tienne. Pour d’autres des mains, des bras ouverts, serrant et réconfortants pour survivre à la perte d’être cher ; des mécanismes d’autodéfense physiologiques pour rétablir un équilibre intérieur : pour être maman, pour continuer à être papa ; des magnificences de l’esprit pour survivre quand plus grand-chose ne reste ici bas…
Et de ses petits riens qui nous aident à trouver la vie belle !

Un an déjà :
Dans quelques jours cela fera un an que je me dilue sur ce support ouvert à tous. Un des premiers billets vous conviait à suivre les envies de partage d’une jeune maman. Féconde de vie, je voulais aussi l’être de créations, de curiosités, je voulais être féconde de moi.
Ce blog a permis à la mikka-bozu, touche à tout, brouillonne, que je suis, de continuer à se disperser mais en marquant d’une action insignifiante mais signifiée (un billet, une recherche, une mise en mot) ces envies multiples. Mes déambulations sont devenues des billets d’invitation. Et j’aime à croire que j’irais plus loin dans certains domaines.
En ouvrant ce support, je comptais passer un cap sans vraiment penser au lendemain. Aujourd’hui, je suis comblée. Des rencontres, des partages, des attentions infinies que j’ai reçues et pas encore pu rendre…. Des découvertes d’esprit, de création. J’ai encore plus d’envie qu’avant et maintenant que je peux les noter et les reprendre plus tard dans l’état d’avancement atteint hier, je pense me découvrir grâce aux mots….et aux interactions.

Merci de vos passages, de vos émotions, de vos partages, de vos émulations.

Pendant un an, je me suis regarder écrire…ce n’est pas très avouable mais je n’ai pas l’impression de faire preuve d’orgueil mal placé. Je ne comptais pas trop donner de moi : au final, ma trombine est apparue ici et là, celle de mes hommes aussi. Je me suis dévoilée, moins finement que la demoiselle Muller, mais entre les lignes vous avez la Vanessa entière, encore à fleur de peau, dans son intolérance et ses beaux moments. Je vous ai donné de l’intime et vous en offre encore aujourd’hui :


Notre 1er de l’an au lit, le premier bouquet de fleur offert par mon amoureux en 2008, avec un thé et des gourmandises…

J’ai offert des billets plus aboutis, d’autres plus midinettes, d’autres encore par jets spontanés. J’ai envie de continuer. Je suis femme au foyer, encore, de celle qui se débat avec les tâches domestiques ou ses manques en tant que fée du logis ou de l’organisation. Plein de billets sont restés en brouillon : Dolto, motricité enfantine, Osmane Sow, être mère pour soi, des livres en pagaille, le démon pubert, la judaïté, l’origami, le sumi-e expliqué, des couleurs encore des couleurs etc…


Alors au programme de l’année, des billets aux catégories bien établies maintenant :
- les ateliers d’artiste sur mes ressentis au cœur de la création
- les balades pour des photos ici et là géographiques ou des coups de cœur bloggistiques
- les bizarreries gustatives parce que les cobayes ne manquent plus chez moi
- les boissons terrestres pour parler de liquides en bouche fort en émotion, ou encore partir à la découverte de recettes de sorcières
- en voie de disparition pour rattraper le temps perdu, proposer des ouvertures, minimales, sur d’autres peuples, pour raconter une histoire d’animaux disparus à mon fils
- mes humeurs
- l’art en tête ou tous mes coups de cœur, académiques, de rue, reconnus ou infiniment quotidiens
- l’homme coloré pour proposer de passer par la lorgnette d’une palette de couleurs et de suivre une anecdote
- les cerfs-volants ou livres lus, à lire, pour partager avec vous ma bibiothèque (les livres arrivent chez vous vraiment)
- la littérature picorée : mes ressenties de lecture, que ce soit de la belle littérature et de la moins belle, des illustrés, je prends tout et vous convie à suivre les lignes directrices de mon esprit lors de ces lectures
- ma page blanche ou mes créations, tous supports, mon matériel, mes outils (en attente de l’inspiration)
- les non-anniversaires, pour fêter quelque chose
- les Passeurs d’Imaginaires pour participer en commun à nos histoires, nos partages, nos envies de lien, nos transmissions. Chaque mois un thème vous est proposé et une mise en bouche de balade entre blogs offerte après.
- Les premiers livres : ceux de mon bambin en suivant son développement (soit avant l’acquisition de la lecture) ou les premiers livres lus seul
- Prendre soin de je suis pour chercher des petits bouts de sorcellerie thérapeutique, de tous horizons
- SWAPS ou jeux pour suivre mes échanges de cadeaux, les défis
- Un petit air de musique comme un coup de cœur ou une humeur
- Un écran pas si noir pour suivre un détail d’un film, d’une émission
- Une certaine éthique pour marcher vers des prises de conscience en suivant quelques uns de mes pas encore précaires
- Yael ou ma maternité pour que je puisse écrire les étapes de cette parentalité qu’il nous a apporté et qui nous révèle.

En espérant que vous serez là à suivre quelques uns des billets, à ne pas vous laisser abattre par les publicités odieuses tout en me laissant être tendancieuse, autrement.



Merci

18 commentaires:

Marraine a dit…

Belle à toi à toi, vanessa, et longue vie à ce blog!

rose a dit…

J'aime beaucoup l'éclectisme de ton blog et je suis prête à te suivre dans tes nouvelles réflexions ! J'adore cet arbre à voeux (même si je suis d'accord, il faut prendre ce que la vie apporte, et les difficultés en font partie) Bises

cathulu a dit…

Magnifique billet pour commencer l'année, merci, bises!

Miss Line a dit…

Merci à toi, Vanessa, de nous ouvrir la porte de ton univers.

Très belle année à toi et que tes souhaits se réalisent !

Vanessa a dit…

Marraine: de près, de loin...merci

Rose: alors encore plein de choses... et bel arbre à voeux pour toi.

Cathulu: merci

Miss Line: merci...très heureuse de te savoir ici quelques fois. Très bonne année à toi.

zoechiffon a dit…

alors simplement une belle et bonne année ....mais avec tout plein de trucs et de machins qui font la vie jolie !!!!!

Coumarine a dit…

bonne année à toi vanessa
Et merci pour tes billets toujours si travaillés, si intéressants

Virginie a dit…

J'ai loupé l'hiver??? c'est fini...

je n'étais pas là, je crois que je vais passer au suivant alors...

Bonne année!

Lysalys a dit…

Un bilan aigre-doux, c'est ce que j'apprécie chez toi : ton ecclectisme, le simplement toi avec tes jeux (jeux en ligne, mais aussi jeux de vie), tes espoirs et désespoirs, ta simplicité et complexité, ton blog qui porte bien son nom "je suis comme je suis".
Alors je te souhaite une belle année et bien d'autres encore, des années avec encore plus de vie, plus de toi.

Vanessa a dit…

Zoéchiffon: je prends les tout plein de trucs qui font la vie jolie! ;-)))
Très bonne année

Coumarine: Très bonne année à toi et merci de repasser par ici de temps à autre...

Virginie: mais non, j'attend et j'ai même reculé la date pour toi (et d'autres que je ne dénoncerais pas ici, sauf si elles se nomment...).

Lysalys: merci pour tout. Très bonne année à toi!

Bridget a dit…

Bonne Année Vanessa!C'est toujours un plaisir de te rendre visite!

Béatrix a dit…

Tu écris bien Vanessa..

Lamousmé a dit…

je ne suis pas aussi presente que je le voudrais...mais j'espère que tu sais que je suis là pour toi!!!
merveilleuse année!!!

maijo a dit…

Tes paroles me touchent au-delà de l'avouable... Pas seulement en cette occasion, mais très souvent. Alors oui, reste encore avec nous pour partager ces moments magiques, cette intimité teintée de couleur et de poésie qu'est la tienne, ces moments vécus, dans lesquels nous te découvrons mais nous nous retrouvons quelquefois aussi. Bon bloganniv et une très, très belle année.

Lily a dit…

Très belle année à toi Vanessa, avec beaucoup, beaucoup de belles choses et même (pourquoi pas ?) rien que des belles choses, même si je sais qu'hélas la vie n'est pas ainsi. Mais parfois qui sait, elle sait se faire toute douce, comme le sourire de Yael.
Je t'embrasse.
PS, j'ai honte "La pomme rouge" est venue prendre l'air en Bretagne puis en Normandie, pour se retrouver à PAris encore chez moi !! je t'envoie le cerf volant cette semaine !!
PS beaucoup de retard de lecture chez toi !! je suis ravie :) je reviens demain ou ce soir

Vanessa a dit…

Bridget: merci

Béatrix: j'écris et me regarde écrire... quelque fois c'est bien dommage mais merci

Lamousmé: à toi aussi

Maijo: infiniment, merci.

Lily: le cerf-volant n'a pas d'autres horizons en vue...il patiente très bien quand il est chez une lectrice conquise ;). Mon année sera douce, j'en suis persuadée. Merci à toi!

Holly Golightly a dit…

Très émue par ces lignes.
Sois sûre que je serai là à te lire. Toujours.

Vanessa a dit…

Holly golightly: je ferais en sorte d'être à la hauteur en tous cas...douce nuit!