mercredi 9 avril 2008

On épouse jamais ses parents...

Malade, le nez qui coule, des brumes dans la tête... pas moyen de me concentrer pour écrire... alors un petit moment de "conte de fée"...


j'aurais des choses à dire sur ce film de Jacques DEMY, sur ce conte de PERRAULT... "Peau d'Ane" ne me plait que quand elle a sa peau de bête et j'ai toujours eu du mal à y retrouver un souvenir d'un rêve enfantin de petite fille... alors un peu de kitsh, un principe ethnologique de l'inceste interdit "à fleurs bleues de Fée des Lilas" pour aujourd'hui et du discours dans les lendemains...

14 commentaires:

caroline_8 a dit…

pour kitch, c'est vraiment kitch! mais comment a t'on pu avaler cette pilule sirupeuse? pauvre Delphine Seyrig!
tu te soignes bien car il me semble que la fièvre te fait poster de drôles de choses!!!

Anonyme a dit…

bon, soyons clairs :

la maladie n'excuse pas tout, ni le retour au crayon (que j'ai remarqué et applaudi)

à moins que la petite soeur soit là, ce petit interlude ne te seras jamais utile (sinon, il est vrais qu'il faut fourbir les armes pour contrer une petite fille qui veux se marier avec son papa adoré), et je te déconseille de le montrer au "grand frère", il risque d'avoir des séquelles psycologiques ! (cf je ne sais quel chapitre de Dolto)

pour tout t'avouer, quelqu'un à mes côtés à dit "elle a fumé quoi là ???" et j'ai pensé aux médicaments...

allez, ca te donneras un peu plus d'éléments pour deviner qui je suis et me renvoyer mon message ;-)

Marraine a dit…

beuh... moi j'aime bien...
...
je ne le dis pas trop fort, mais j'aime bien.
Ok Caroline, c'est ultra sirupeux, mais... je le connais par coeur!

si si!

Et vanessa, prends soin de toi!

Vanessa a dit…

Caroline: je ne renie pas mon post même malade, sirupeux oui mais c'est tellement bon d'être critique avec des arguments.

Anonyme tu es, anonyme tu resteras!

Marraine: oui sirupeux à souhait pour fredonner et redevenir critique. Merci

zoechiffon a dit…

comme delphine pas seyrig mais marraine la fée ,je connais toutes les chansons par coeur et elles ne sont pas si facile à chanter d'ailleurs les chansons de michel Legrand ,ça change de registre tout le temps ..... faut suivre
j'assume !!! tant pis
et remet toi bien Vanessa !!!

lily a dit…

Peau d'Ane était mon conte préféré quand j'étais petite; En fait j'avais le 33 tours, et j'avais très peur du père (sans comprendre), je me souviens qu'il y avait des roulements de tambour à un moment, j'allais me cacher derrière le canapé !!
Moi aussi je la préférais quand elle se parait de sa peau d'âne... Mais la robe couleur du temps me faisait rêver !!
Ah il faut que je retrouve ce disque !!
Prends bien soin de toi et repose toi Vanessa, à bientôt...

Siréneau a dit…

Coucou Vanessa! Et à la limite n'épouser personne, même pas une idée, pas même une peau d'âme, on risque de vouloir en changer.

rose a dit…

J'aime beaucoup moi cette fée si "raisonnable" et qui prononce si bien "la situati-on mérite attenti-on" !

Vanessa a dit…

Zoéchiffon: j'aime tout en riant jaune.

Lily: oui j'ai vu ton post, moi le fait de trouver les couleurs du temps me plaisait mais pas forcément la robe.

Siréneau: oui c'est sûrement le mieux.

Rose: raisonnable mais intéressée, non?!

rose a dit…

Oui, intéressée, ce n'est pas du tout une fée maternelle ni une bonne marraine ; mais j'aime bien la façon qu'a Demy de transformer la fée en femme fatale et ce discours raisonnable est amusant dans sa bouche

Lamousmé a dit…

et bien moi j'adore!!!!!!! vi vi meme que pour mon mariage je m'etais faite faire la robe de la fée en blanc!!!mouhahahahaha
courage ma poulette tu vas allez mieux c'est obligé!!! ;o)

Vanessa a dit…

Rose: oui femme fatale, je n'avais pas vu mais c'est ça.

Lamousmé: cela ne m'étonne pas de toi...hi, hi et puis oui, cela va mieux!

indy a dit…

Prends soin de toi!!!
gros bisous et on se voit à mon retour de Tunis...

Vanessa a dit…

Indy: oh merci, merci, ton com me va droit au coeur.. tu sais la part que ce blog a dans ma vie. Oui on se voit dès ton retour si tu as assez de temps avant de repartir...et puis oui, je prends soin de moi le mieux que je peux