vendredi 19 décembre 2008

Pistou théophile

N’oubliez pas de manger votre Sencha ! A partir du moment où ce dernier est bio et d’un bon cru.

Pistou de sencha (thé vert japonais) :
Ce qui vous reste de sencha après quelques infusions
1 cuillérée à café d’huile d’olive
1 gousse d’ail
1 cuillérée à soupe d’algues en paillettes (réhydratées)
1 lichette de vinaigre d’umébosis


Alors après ma dégustation de l'autre jour, lorsque ces petites feuilles m’ont donné toute leur saveur « liquorée », je les ai mises dans mon mortier en marbre au pilon cassé. Je les ai malaxées et triturées avec une touche d’huile d’olive et une gousse d’ail écrasée. Quand le mélange a diminué de volume j’ai rajouté des paillettes d’algues réhydratées et un peu de vinaigre d’umébosis…


Sur des pâtes pour un midi en solitaire… il faut un peu d’huile de coude pour préparer ce pistou mais le goût iodé m’a beaucoup plus… de quoi aussi rêver à d'autres mortiers, non ?!

Et ce soir, une tourte toute droite sortie d'une boite à sardines cuit gentiment dans le four… de quoi revigorer un papa fiévreux et malade depuis deux jours, sa compagne aux petits soins et un petit loup espiègle.

6 commentaires:

Lyjazz a dit…

Super !
Moi qui viens de terminer mon pistou au basilic !
Me manque plus qu'à acheter du sencha ! En ce moment je n'en ai pas....
théophile me plait bien !

Et puis on est décidemment sur la même longueur d'ondes : je viens de faire mon gomasio maison à l'extracteur de jus, et j'ai quand même envie d'un suribachi pour pouvoir comparer les rendus...

les chéchés a dit…

utiliser le thé pour ses pâtes... c'est une délicieuse idée!
(merci! j'espère qu'elle a rempli son rôle...)

Vanessa a dit…

Lyjazz: je pense effectivement que le suribachi ne te rendra pas le poudré que tu as eu mais bien une préparation plus sablée (voire plus huilée)... à tester donc!

Les chéchés: à tester... et puis chaude, je fus la seule à la déguster. Le petit loup dormait sur sa chaise il a fallu opter pour du plus liquide... et le grand n'a rien pu avaler ce soir-là. Ils se sont rattrapés le lendemain... hum, un délice, j'avais poêlé le tofu au shoyu, rajouté du potimarron et dans la pâte du persil (en fait, j'avais utiliser une poêlée de poireaux, potimarron du midi)... mais j'en reparlerais. Mission accomplie en plusieurs étapes: le réconfort!

Francine a dit…

j'utilise moi aussi mes "restes" de Sencha ou de Gyokuro soit à la place du persil dans mes salades, soit dans une vinaigrette, c'est délicieux. Je n'ai guère de recettes de tofu, je serais très intéressée...

Béatrix a dit…

Un petit coucou en passant, je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et de bons petits plats à mijoter pour toutes ta famille et j'espère qu'il y aura aussi des petits cadeaux enchantés dans tes chaussettes de Noel..bisous et amitiés. Béatrix

Vanessa a dit…

Francine: du tofu... oui, je te prépare cela...

Béatrix: oh merci infiniment... mais ce ne sera pas vraiment comme les autres foyers. Je n'ai pas de menus prévus, nous ne recevons personne et seulement samedi nous allons dans ma belle-famille pour une autre fête. Et si la jovialité me revient, ce sera un exellent noel! Très bonnes choses pour toi, de grands calins avec tes grands et de la douceur autour d'une table ... et les présents qu'il faut pour te rendre heureuse.