lundi 19 avril 2010

Tissage de FROEBEL et poinçonnage (avant découpage ou écriture)

Ce n'est que la maternelle petite section mais j'avais tout de même discuté avec sa maîtresse pour savoir s'il nous fallait préparer avec le petit d'homme certains apprentissages pendant la période sans école (4 semaines qui pourraient être 6 ou 7).

Elle était venue avec toute sa gentillesse, ses culpabilités (que je me suis évertuée à enlever : le lutin s'est mal réceptionné lors de la séance de gymnastique), son élan et son enthousiasme. Elle est arrivée, a bu un thé vert des monts nuageux, à regarder l'ampleur du bazar (bibliothèque du lutin et matériel éparpillé d'apprentissage), nous a prêté des jeux de sa classe, des livres (de l'âge exact du loupiot, cela le change un peu) et du matériel pour quelques "travaux pratiques".
Pour l'un deux, il faut découper des formes géométriques dans du papier coloré et coller ces formes sur un autre support... nous avions essayé avec d'énormes difficultés. Le chenapan ne sait pas tenir la paire de ciseaux. Et une fois les ciseaux dans une main, il savait encore moins apprécier la manière de tenir le papier de l'autre, sans parler de l'angle d'attaque par rapport au papier.

J'ai donc testé d'autres méthodes... un "découpage" ;) des apprentissages préliminaires pour que ce dernier, "découper des formes géométriques", soit faisable sans heurt, ni cris d'exaspération ou de frustration.

*source*source
*source
En premier, le tissage de gros rubans de papier, en s'inspirant des tissages de Friedrich FROEBEL (enfin de ce que j'en ai compris très sommairement avec les photos sur le net)... puis en intercalage plus serré avec un papier plus dense (chemise cartonnée de classeur) et différence de couleurs.
En second, du poinçonnage pour développer la motricité fine de la main et du poignet (ou comment préparer la main à tenir un crayon ou une paire de ciseaux)... en m'inspirant des travaux d'Alexandre et du livret apparent de maîtrise du geste d'Oppa Montessori.
J'ai utilisé le carton d'emballage des courses en préparant une forme, déterminant des points au stylo... des ronds, des carrés, des triangles (seuls et puis un autre dans la première forme), deux Y en majuscule et en cursive... et le lutin a voulu lui-même dessiner son rond et ses points de poinçonnage... une activité qui lui a tenu une très grande partie de la journée.
*source (lien vers la boutique en ligne)

... il lui faut préparer ses mimines.

5 commentaires:

floflo a dit…

oui c'est bien le poinçonnage !ça aide bcp!

Capsicum a dit…

Le poinçonnage ... J'y pensais depuis longtemps et puis ça m'a échappé !!
Merci d'avoir dépoussiéré ma mémoire ...

Vanessa a dit…

Floflo: tu confirmes donc! Je verrais sur le lutin le résultat, aujourd'hui aussi cette activité est de sortie.

Capsicum: bienvenue entre mes billets! Je ne l'ai pas retrouvé dans les écrits de Montessori mais dans cette ébauche d'exercices pour muscler la main et préparer le geste, je trouve cela en adéquation.

Féepoussière a dit…

le poinçonnage c'est top, ça fait des mois que je veux acheter le set de chez Oppa...
Mon tissage était basique Vanessa à coté des photos que je vois là hihi! très sympa en tous cas!!
Merci pour tes commentaires, je m'inquiétais de ne plus te voir par chez moi ;)

Vanessa a dit…

Féepoussière: énormément d'énergie dépensée à rester zen dans un environnement familial qui ne m'a pas toujours fait de cadeau, pas beaucoup de temps disponible d'affilé et une envie irrésistible tout de même de publier quelques petites choses... voilà l'explication de mon absence sur tous les blogs (sauf billets de débat urgent), mais je reviens... il me faudra du temps pour tout lire mais j'aime ça, grâce aux autres partages je vais de l'avant et ne me sens pas toute seule.