mardi 13 novembre 2007

A vos dés à coudre...pour une bonne cause

Il y a des fois où les apports de la médecine arrivent trop tard…et parce que, pour avancer il faut des projets de vie, des cheminements, des transcendances…l’association "Les amis d'Antoine" est née. Il s'agit d'une association d'utilité publique pour donner à la recherche sur le cancer du système nerveux central. Que dire…les mots sont toujours de trop quand un enfant meurt avant ses parents…
Parce que mon meilleur ami en fait parti, parce que sa douleur et celle de sa douce est immense, parce que je n’ai pas su être là, toujours, immuable dans mon écoute, pleine de sagesse dans mes paroles, parce que….

Je voulais faire un appel pour eux. Non, non pas aux dons : c’est tellement personnel un don, ce n’est pas un condensé de bonne conscience et de possibilité financière mais bien une promesse que l’on se fait à soi, donneur, autant qu’à l’association. Pour avoir foi en l’autre, foi en l’avenir, foi en SON avenir. Vous me direz: "Et l’ALAE alors ! " Oui, oui, pour cette dernière, je vous proposais de le faire. Et oui car mon cousin en a besoin aussi (autant que de messages d’encouragements) et que j’ai tout de même manqué de respect pour vous, lecteurs de ces lignes.
Mais reprenons, je vous parle de l’association « Les amis d’Antoine » car ils ont besoin de volontaires, des stylistes, des couturiers créateurs, pour un défilé en février. L’argent est pour les enfants, le défilé aussi pour les parents qui restent, un don de temps, un don de soi, un encouragement à persévérer, à sourire.



*source tableau en laine cardée: Arlette DARBELLAY


Le défilé "Quatre saisons pour quatre générations" est prévu en février dans la région parisienne. Merci à tous ceux, qui, de leurs mains, font des merveilles avec les textiles… habiller, parer, illuminer les visages, voici ce qu’il vous est proposé, à vos machines et dés à coudre, pour les enfants, les adultes et les mèches blanches…
Et parce que "si les fourmis se rassemblent, elles peuvent soulever un éléphant", je me veux bien fourmi...

5 commentaires:

Lily a dit…

Je sais à peine coudre un bouton... Mais ton appel me touche bien sûr, comme me touche l'énergie de ces parents.
C'est grâce à des initiatives comme celles-là que la maladie n'aura pas le dernier mot. Bravo à ces parents qui se battent, malgré leur infinie douleur et leur tristesse... J'aimerais qu'un couturier passe par là.. Après tout Christian LAcroix a bien fait un tee shirt pour Autisme sans frontières...
A bientôt Vanessa, un peu débordée en ce moment, pas trop eu le temps de lire tes autres billets, ce sera pour demain :)

Virginie a dit…

De tout coeur avec, mais à par les rideaux, je ne sais rien coudre.

Vanessa a dit…

Lily: pas le temps de tout faire, ne t'inquiete pas! et merci de ce commentaire.

Virginie: merci de t'être arrêtée sur ce billet, c'est déjà tout!

Béatrix a dit…

Chère Vanessa ton billet me touche car j'a perdu aussi quelqu'un que j'aimais beaucoup d'un cancer et il m'a fallu du temps pour l'accepter..ma fresque à l'école que je peins chaque vendredi est sur ce hème..les quatres saisons...tu vois je ne peux que trouver cette initiaive superbe.

Vanessa a dit…

Béatrix: je n'ai connu ce garçon qu'à la fin de sa vie et que très brièvement...je n'ai vu la souffrance que dans les traits tirés de son papa (je connais moins sa maman...)