mardi 27 novembre 2007

Ki, unification du corps et de l’esprit et méthode pour dormir

De passage chez ma maman, j’essaye à chaque fois de reprendre quelques lectures « engagées » : ma maman ayant participé à un stage de 2 ans en iokai shiatsu en Suisse, il reste quelques livres que je ne compte pas acheter mais qui m’interpellent.

« Le livre du Ki, l’unification du corps et de l’esprit dans la vie quotidienne » de Koichi TOHEI en fait parti.


N’hésitez pas à revenir sur les billets consacrés à un autre maître japonais Shizuto MASUNAGA : sa respiration en ballon et ses exercices de Makko-oh pour aussi unifier le corps et l’esprit (ces exercices sont assez communs aux deux sages !).



Koichi TOHEI, maître d'Aïkido , souhaite nous aider à réunifier le corps et l’esprit. Il met l’accent sur le Ki : « Chacun de nous doit s’empoigner lui-même maintenant, pour connaître sa vraie nature et sa vraie force. Le Saikontan [spiritualité] chinois classique dit que nous sommes comme des mendiants devant le portail, oubliant le pouvoir infini qui nous est donné par l’univers. »
J’avais fait de l’aïkido dans un temps ancien, en y prenant énormément de plaisir mais, en fait, je n’avais rien compris à ce sport (de corps et d’esprit). Maintenant que cette pratique m’est rendue difficile je reprends la théorie et la pratique individuelle. Dans ce sens, les apports de Koichi TOHEI sont importants.


La notion de Ki tout d’abord. Ce flux d’énergie, pour ce maître, est comme de l’eau de l’océan dans nos mains : c’est notre eau et pourtant c’est aussi l’eau de l’océan et à fortiori l’eau qui revient à la terre et à l’univers. « Le « développement du Ki » est un pont entre la psychologie, qui concerne exclusivement l’esprit, et l’éducation physique, qui s’occupe uniquement du corps. » Pour vous faire une idée plus précise c’est ici .
Il faut être persuadé de son existence mais aussi l’étendre, notre Ki est celui de l’univers. Même si nous sommes le centre du monde, la sphère, dont le centre est sous notre nombril, est infinie, la moitié gauche n’est pas plus infinie que la droite…alors il est nécessaire de se positionner comme étant un dans l’univers (notre énergie fait partie de l’énergie vitale de l’univers)…principe assez dur pour moi !
Il reste aussi à le réduire infiniment. Il est souvent convenu de ce principe de respiration : se centrer sur un point au dessous du nombril : il est alors préconiser d’imaginer une sphère dont le centre serait ce point et de la réduire encore et encore jamais jusqu’à son extinction mais jusqu’à ce qu’elle soit comme une ondulation infime.
Enfin il faut utiliser positivement son esprit : « Penser négativement ne vaut pas mieux que ne pas penser du tout. »

Comme MASUNAGA, TOHEI propose sa méthode pour unifier le corps et l’esprit en 4 principes fondamentaux, avant il faut se rappeler que « Tout le monde reconnaît l’énorme différence qu’il y a entre la séparation de l’esprit et du corps et la coordination de l’esprit et du corps ». Le but est de calmer son esprit comme une onde, calmée de moitié indéfiniment, mais sans jamais l’arrêter…
1/ Se concentrer sur un seul point : un principe fondamentale du zen est « étendez la colonne vertébrale, placez votre nez et votre nombril sur la même ligne, alignez vos oreilles avec vos épaules et asseyez vous (…) ». La différence de taille que met TOHEI est de se concentrer sur le bas de l’abdomen (« troisième œil » ou tentei en japonais) et non de placer sa force à ce niveau.
2/ Se détendre complètement : il est nécessaire de se départir de l’idée qu’il s’agit d’un état faible et plaisant et reconsidérer qu’il s’agit au contraire d’un état fort, aguerri, conscient, prêt à toutes les potentialités et dangers.
3/ Maintenir le poids en dessous : toujours considéré que notre centre de gravité est bas, si nous ne voulons pas que notre bras soit bougé, il est nécessaire de penser qu’il est lourd et que son poids est bien en dessous de lui….
4/ Etendre le KI : pour bloquer les doigts de sa main à toute force extérieur, imaginer le Ki comme une énergie sortant de nos doigts à l’infini…

Il a mis en avant une méthode pour s’endormir que je voulais vous laisser là, en cherchant un peu je l’ai trouvée complète sur le site de cet osthéopathe alors n’hésitez pas à suivre ses 5 étapes : ne pas essayez de dormir, occupez votre temps d’éveil, allongez-vous sur le dos, imaginez le sang arriver progressivement jusqu’à vos orteils et prenez conscience de vos orteils de plus en plus chauds.

Pour aller plus loin et avoir des renseignements plus pertinents sur ce maître vous pouvez lire ce texte mis en avant par un aïkidoka. Je vous ferez prochainement un billet sur sa méthode pour devenir plus fort et sur la pratique du kiatsu, fondée par TOHEI.

Edit du 09/03/08: je parle du Ki aussi en peinture et expliqué aux enfants avec l'application aux points de la voute plantaire ici.

Je parle de rendre plus fort le ki grâce au kiatsu .

4 commentaires:

Flo a dit…

Cela me fait penser aux exercices de relaxation que l'on nous faisait faire quand je pratiquais le yoga.

Vanessa a dit…

Flo: je pense que la base zen est la même pour tous.

Steph a dit…

Bonjour,
je découvre ce blog et il me plaît beaucoup, un peu d'aikido, de shiatsu, de seitai, du thé, des fleurs...Bref ce qui rend heureux...Bravo...

Vanessa a dit…

Steph: bienvenue entre mes billets! Merci beaucoup en espérant pouvoir à chaque fois me renouveler.