vendredi 9 novembre 2007

Amour des livres

Quelle est votre histoire avec les livres ?
Je crois que mon histoire a été un long chemin sinueux, un zigzag permanent. Des histoires racontées quand je n’étais pas encore en âge de lire, (interrompues dès mes premières pages lues sans trop gros effort !), les livres proposés par l’école dans l’enfance, livres adorés malgré les analyses scolaires si peu alléchantes pour mon plaisir de lire. Après une envie de fuir ces livres que je ne comprenais pas. Comme si ils m’envoyaient en pleine figure ma bêtise intellectuelle ou mon manque communicationnel…Ensuite une vraie attirance, pour les essais lus dans ma vie d’étudiante et les romans pour me divertir…une envie de lire pour me réconforter, pour m’élever, pour me construire…
Je suis de celle qui a manqué d’univers de lecture : des bibliothèques chez mes grands-parents respectifs, oui, mais de livres interdits, de livre trop beaux pour être touchés, trop précieux pour être en mains inexpertes (par exemple la bibliothèque de mon père en vitrine ou armoires fermées… j’ai dû en voler certains (de poches) et pourtant je suis la seule héritière !!) …

*source photo

Seule l’école me donnait le droit de lire…alors je lisais tout ce qui me passait par les mains de l’écrivain étudié en classe et apprécié : Roger FRISON-ROCHE, « Silbermann » et « Le retour de Silbermann » de Jacques DE LACRETELLE
ou continuais sur un thème : enfance sauvage ou de souffrance (« L’enfant » de Jules VALLES, « Poil de carotte » de Jules RENARD « Les enfants sauvages » de Lucien MALSON), enfance rêvée ailleurs (« Le livre de la jungle » Rudyard KIPLING, « Le lion » de Joseph KESSEL, « Croc Blanc » de Jack LONDON, « La louve et le gitan » de Gunther FEUSTEL) …

Il a fallu une lecture pour me décomplexer par rapport aux livres, être chers, vénérés, mais quelquefois si sacrés (par paradoxalement une lecture plus difficile, un jargon scientifique, philosophique, une écriture plus littéraire….) : « Comme un roman » de Daniel PENNAC.
Rappelez-vous : ce livre d’une pédagogie simple pour nous rappeler la sagesse des lecteurs, de ceux devenus parents qui veulent aider leurs enfants à aimer les livres. Vous ne vous en souvenez-pas ? Je reprendrais ce petit livre (de chevet, sauf en ce moment, toujours dans la chambre du petit !) dans un prochain billet.

Alors oui, je me suis ruée sur le livre « 1001 activités autour du livre » de Philippe BRASSEUR… avec une attente immense et non déçue.


Livre référence par excellence, il reprend des idées pour attirer l’imaginaire autour du livre. Et il fait bien de reprendre les dix droits du lecteur de Daniel PENNAC : de ne pas lire, de sauter des pages, de ne pas finir un livre, de relire, de lire n’importe quoi, au bovarysme (s’identifier au personnage), de lire n’importe où, de grappiller, de lire à voix haute et de nous taire.
Un vrai livre fabuleux à mettre entre toutes les mains de ceux qui veulent initier les bambins au plaisir, de lecture entre autre, mais surtout de l’imaginaire, de la création et de la communication…
Il se découpe en 8 chapitres aussi bien construits les uns que les autres avec des objectifs, une méthode et des références pour aller encore plus loin. Je ne suis pas étonnée de retrouver Yak RIVAIS , l’univers comique et déroutant de Philippe CORENTIN apprécié par certaines dont je ne citerais pas le nom (Si ? alors Katell et Maijo)…

Un vrai bonheur de voir certaines idées personnelles, encore petites, mises en évidence ici : utiliser une mascotte pour lire à voix haute,

lire à voix haute (même aux adultes), hein BelleSahi et Maijo, mettre un décor dans la pièce de lecture, lire ou « comptiner » n'importe où, utiliser son corps, provoquer des cadavres exquis ou choisir de regarder la vie du méchant…


Ce livre permet d’aller encore plus loin : de déclarer ouverte l’envie de lire, d’imaginer et de créer…

Soit :
Créer un climat qui donne envie de lire
Lire une histoire « pour le plaisir »
Animer la lecture d’un livre
Explorer la forêt des livres
Jouer avec les mots des livres
Jouer avec les images des livres
Dessiner, bricoler, inventer au départ des livres
Mettre un livre en scène

…chaque page propose de créer, nous aussi, d’autres terrains d’explorations. Lysalys, tu vas trouver ton bonheur pour tes deux choupinettes !

Mon petit loup met les idées déjà en pratique: il me dit quelle page vous photographier...


Je ne peux que penser à l’antre du plaisir de lire en Ile de France que va nous proposer d’ici peu Lamousmé …un Neverland pour tous les imaginaires. Je suis sûr qu’elle aura d’autres astuces pour nous enchaîner aux livres (des chaînes adorées bien sûr !)

Je vous rappelle que mes livres cerf-volants souhaitent d’autres horizons et d’autres lecteurs, même ceux non encore lus et que si votre imaginaire prend énormément de place dans vos vies, le thème des cabanes n’attend que vous !

10 commentaires:

maijo a dit…

Encore un magnifique billet (comme tu en as le secret) sur le bonheur de lire avec les enfants. Je n'avais jamais pensé à la marionnette, mais je compte bien creuser dans ce sens. Bisous.

Vanessa a dit…

Maijo: merci...et oui avec une mascotte cela doit faire beaucoup d'effet: la mascotte est là pour présenter le texte...elle reprend aussi après pour les sesations de lecture...

Lysalys a dit…

Ah tu me prends à partie, bien obligée de répondre. :))
Non, sans rire, je l'aurais fait de toute façon.
Comme toi, j'ai lu Daniel Pennac et je me suis régalée, j'ai aussi pensé à ces fameux droits du lecteur et j'ai décidé de lire à mes enfants tant qu'elles aimeraient entendre ma voix ! lol.
Je vais essayer de voir si je peux feuilleter le livre que tu présentes, mais je fais déjà beaucoup de choses semble-t-il.
Ce n'est pas un hasard si les filles aiment lire, elles ont été bercées avec. Depuis le jour où elles sont nées, il ne s'est quasiment pas passé une journée sans que je leur lise une histoire ou parfois que nous l'inventions ensemble.
J'ai essayé la mascotte, mais les filles préfèraient que ce soit moi qui "joue" le livre, donc nous avons laissé tomber, mais petites, elles se serraient bien fort contre moi, un doudou pressé contre leur coeur.
Aujourd'hui elles dansent, jouent, ou bien sont encore tout près de moi, mais elles aiment entendre des histoires tout comme elles aiment lire, cachées sous leur couverture...

BelleSahi a dit…

J'ai ce livre à la maison. Les 1001 activités autour de livre. Un incontournable. J'ai aussi comme un roman bien sûr !
Moi aussi j'ai fait la marionnette et j'ai laissé tomber aussi. Cela fait rire les enfants mais les déconcentrent de la lecture.
Très beau post !

Lamousmé a dit…

je jure solennelement de ne pas user de violence!!!!! :o)))
et quel billet ma chère!!! :o)

Katell a dit…

Tes petits billets sont toujours si bien tournés, tellement plein de chaleur et de bonheur d'être (malgré tout, n'est-ce pas ;-) ).
Chez moi, les livres ont toujours été à portée de main et d'yeux. Ma mère, dès que j'ai su lire (avant le Noël de mon CP), m'a acheté chaque semaine un livre de la bibliothèque rose...Les Oui-Oui, les Walt Dysney (ben oui, à mon époque c'était moins étendu le rayon littérature jeunesse), les Fantômette, le Club des cinq... Puis ce fut la bibbliothèque rouge et or et verte...les Alice mais aussi "Toufou et Pouquette" une histoire d'écureuils qui m'a fait pleurer toutes les larmes de mon corps!
Enfin, j'ai redécouvert, grâce à mon métier, les plaisirs de la lecture à haute voix, le palisir de "vivre" les textes lus, le plaisir de voir briller les yeux de mes petits monstres.
Mais c'est aussi l'amour des livres partagé avec l'homme de ma vie, les discussions autour des romans lus, les échanges, les complicités.
Je vais noter le livre sur les activités autour des livres...quand je pense que je suis passée à côté de cela
:-o...je baisse, ma pauvre ;-)
PS: je te remercie mille et une fois pour ton cerf-volant (quelle jolie expression...poétique comme toi!) "les cinq quartiers de l'orange" mais je l'ai à la maison :-)
Bises du vendredi soir chère vanessa.

Vanessa a dit…

Lysalys: oui bon elles aiment déjà lire de toutes façons ;-)))

Bellesahi: oui à croire que la mascotte est loin d'être une excellente idée (du moins pour chaque lecture!). Merci

Lamousmé: toi, une non-violente c'est sûr, mais une passionnée, c'est pire!

Katell: livre/communication, don de soi et don de sens! Je ne doutais pas de ton plaisir de lire à voix haute, ça se lit dans tes billets...au fait, tous mes livres sont cerf-volants au cas où.
Et puis merci et oui heureuse malgré...

Béatrix a dit…

J"'ai hâte de voir l'article sur les cabanes..tu as une façon extraordinaire de présenter tes idées, des liens..c'est vivant, agréable. Continue Vanessa..un régal à chaque fois..toi aussi tu devrais écrire..plus..bisous.

cathulu a dit…

Très joli billet ! Oserais-je écrire que je ne connis pas ce livre ? ! Crois-tu qu'il pourrait s'adresser à des ados "fâchés" avec la lecture ?

Vanessa a dit…

Béatrix: merci..maintenant je vais avoir un peu peur de faire mon billet sur VOS cabanes...Bonne soirée

Cathulu: encore heureux que tu ne connais pas tous les livres (tu me ferais peur!)...;-))
Pour les ados, je ne sais pas, dans le livre il est écrit qu'une histoire à nouveau lue (dans des circonstances particulières: conte d'Halloween par exemple!) redonne le gôut aux histoires orales...un bon début...pour le reste, pffff aucune idée..tu fais le test et tu nous dis?