vendredi 6 juillet 2007

Anniversaire F*** demain

Je pense à toi très souvent. Nous nous parlons deux ou trois fois par an par téléphone interposé. Je reçois tes cartes de fêtes de fin d’année, régulières, chaleureuses, comme une marque d’amitié infaillible. Tes SMS de fin d’année sont toujours les premiers.

Alors voilà, pour une fois dans notre relation, je vais te souhaiter ton anniversaire (devrais-je dire à temps ou ne rien ajouter pour ne pas m’enfoncer !).



Joyeux anniversaire ma Frédérique!

Alors laquelle es-tu ? Bouche dorée, Pandora, Moira Banshee O'Danann, Esméralda, Xangai li, Venexiana Stevenson, Marina Seminova, ...

Nos paroles, trop tenues (car retenues très longtemps, oserais-je dire trop ?!), confuses au début, se délient pour aller au fond des choses très vite. Tu me connais bien, chère amie. Tu sais que j’aime l’intense, le vrai, j’aime savoir ce que tu vis du fond des tripes. Ton travail, nous n’en parlons que peu, ton quotidien encore moins. Je te pousse parfois dans tes retranchements pour « être » avec toi.
Sais-tu à quel point mon amitié pour toi m’est chère. Et ma manière, bien personnelle, d’être dans le vécu, le vrai, dans les paroles les plus ancrées en nous, les plus passionnées (et douloureuses quelquefois) n’est qu’une preuve de plus de l’intensité de notre relation.
Je te l’ai dit : je souhaite entretenir notre amitié, voir grimper tes jeunes pousses de vie, voir s’épanouir tes fleurs au soleil, suivre ton chemin vers la lumière entourée de la liane avec qui tu vis. Notre jardin relationnel a connu les mauvaises herbes, la jachère, le dessèchement…j’y passes très souvent la tête pour l’arroser de mon côté et je vois que tu passes aussi fréquemment pour désherber…il est beau, pérenne, avec un peu d’âge.


Et oui mon amie de près de 15 ans !
Que devient ta vie ? Quelle belle femme, féminine, élégante, as-tu continué à être ? La vie nous éloigne géographiquement : tu n’as même pas vu Yaël, toi qui est une de ses marraines dans le cœur de sa maman !



Je voulais juste te dire que ma main reste posée sur ton épaule.

9 commentaires:

cathulu a dit…

Très joli texte, Vanessa, il faut savoir apprécier de telles amitiés même si l'espace géographique nous sépare les unes des autres.

BelleSahi a dit…

Celle à qui est destiné ce texte à beaucoup de chance. C'est un très beau billet.

entr2rives_bloggerworld a dit…

Happy Birthday Frédérique,

:o)
Frédéric

BelleSahi a dit…

Une demande !
http://dlivresetdchamps.canalblog.com/archives/2007/07/07/5545337.html#comments

Vanessa a dit…

Cathulu: il s'agit là d'amitié où la fréquence des rencontres n'est pas le plus important, je suis d'accord avec toi!

Bellesahi: merci et je réflechis à ta demande...

Fred: hi, hi

maijo a dit…

Je découvre ton blog et cette super ambiance (suis une fana inconditionnelle de Corto, en plus). Je reviendrai.

Vanessa a dit…

Maijo: bienvenue entre mes billets. J'espère que le canapé, le thé, les petits fours et la déco te plairont encore aux prochaines visites.

BelleSahi a dit…

Ici ! C'est toi ?

Vanessa a dit…

Bellesahi: oui la frimousse d'enfant, c'est moi! Mais je suis sûr d'être encore anonyme dans la rue, hi, hi!!!