vendredi 14 décembre 2007

Hiver enneigé

L’hiver est pour moi la saison de la neige. Je suis ravie de la voir tomber, petite, j’ai aimé me réveiller en plein nuit pour admirer les flocons. Ma maman a eu de ces fulgurances…elle a su, malgré tout, accorder de l’importance à ses petits riens : une balade de nuit sur la plage le nez au vent, un réveil en pleine nuit pour entrevoir par la fenêtre la première couche blanche se poser sur la ville…

Je n’ai pas été beaucoup en sport d’hiver. J’ai quelques souvenirs de ski (alpin ou de fond)…mais j’ai adoré les raquettes. Voilà l’hiver c’est un paysage blanc, une balade en raquettes dans la neige à peine marquée. Un de mes plus grands plaisirs fut les empreintes de pattes dans la neige : pour une non-initiée comme moi, un vrai mystère et une impression de faire partie du monde, d’être au cœur de la nature.

Alors quelle joie d’avoir vu le film « Le renard et l’enfant » de Luc Jacquet ces derniers jours (un soir de foot !). Le conte est très beau, beaucoup plus adulte que certains. Là pas de bons sentiments mièvres mais une vraie implication (et conséquences) par rapport à la nature.



Un vrai enchantement augmenté par ce début, si fantasmé personnellement, apprivoiser un renard…Oh cher Petit prince que je t’aime dans ce passage !


En partant d’un souvenir d’enfance, le réalisateur nous ramène à tout cela. Il s’agit d’abord d’un apprivoisement mutuel, apprendre la patience, apprendre à connaître l’autre, puis d’un don de temps, d’une disponibilité, aussi d’un passage d’un monde à l’autre et de cette possession dans l’amitié. Un vrai régal, un conte pour enfant et pour adulte. Les images sont superbes, surréalistes parfois au regard du travail des dompteurs (de belettes, blaireaux et autre faune des régions françaises).

Les sentiments profonds (peut-être trop pour les plus jeunes) permettent des frayeurs d’enfant, des enthousiasmes nouveaux et des déceptions de frustration non contrôlée.
J’ai tellement étais touchée que je vais acheter un des livres pour enfant.



Et pour en revenir à l’hiver et aux empreintes dans la neige, une comptine magnifique est proposée : "Pattes à pattes " de Luc Jacquet (encore introuvable)...
Elle suit « son » renard grâce aux traces dans la neige, elle zigzague, revient sur ses pas, passe par des passages étroits, sous des branches basses…je me suis rêvée suivre cette petite fille qui suivait son renard…
Pour savoir reconnaître les traces laissées par notre faune, c’est ici .

10 commentaires:

Lysalys a dit…

Ah ! Nous en avions eu un aperçu et cela nous a beaucoup plus mais nous nous demandions si le film tenait ses promesses sur la longueur, merci donc de nous le confirmer. ;)

Vanessa a dit…

Lysalys: cours-y vite...c'est magnifique et tu peux vraiment faire énorémement de découvertes/travaux (après la séance)

maijo a dit…

Tu me fais de plus en plus envie!!!

Vanessa a dit…

Maijo: c'est normal, il vaut le coup!!!

Béatrix a dit…

J(irais le voir pendant les vacancs de Noel..et je te ferai aussi un article sur l'hiver..car lundi est mon dernier jour de travail..mission accomplie pour ma fresque..donc j'aurais plus de temps pour écrire..bisous.

Vanessa a dit…

Béatrix: tu vas donc avoir un peu plus de temps pour toi, tant mieux... j'attend avec une certaine impatience ton billet sur l'hiver...

cathulu a dit…

Nous avons beaucoup envie d ele voir mais un seul obstacle nous retient : y-at-il un animal qui meurt dans le film ? Si oui, je vais pleurer comme une madeleine ! :)

Vanessa a dit…

Cathulu: vas-y...il ya des passages forts mais...tu seras conquise!

Virginie a dit…

L'affiche et la bande annonce me font aussi rêver...j'ai toujours rêver d'avoir un petit renardeau...moi aussi, mais je me serais bien aussi laissée tentée par un lionceau et un bébé tigre...mais j'ai eu la chance d'avoir des oies des canards...qui me prenaient pour leur mère...parce que j'étais là à la sortie de couveuse!

Vanessa a dit…

Virginie: quelle chance! Enfin moi j'ai eu une corneille noire une saison (avant qu'elle reprenne des forces pour retrouver ses parents), un husky "original" (plus près du loup et non les croisés occidentaux) et un mara mort de mal nutrition (une autre histoire)...alluion ici http://iam-like-iam.blogspot.com/2007/11/anniversaire.html...