mercredi 5 mars 2008

1ère dégustation de Lapsang

La première dégustation de thé au zhong a eu lieu lundi, sans flash ni parole. C’était une impression très agréable, de sérénité et j’en avais besoin. Il y a longtemps, j’avais suivi un amateur très éclairé dans une dégustation en découvrant un monde de sensations bien particulières…mais il y a tellement longtemps que j’avais oublié.
La dégustation au zhong est une vraie découverte. Le breuvage n’a plus le même goût avec cette préparation et l’attention portée à tous les détails visuels, olfactifs. L’odeur du couvercle est une révélation : tellement différente de celle du breuvage !
Alors voici ma première dégustation avec un formulaire de dégustation de Tea Masters. Je prouve mon incroyable méconnaissance et mon inexpérience totale, il y a tellement de vocabulaire sur le thé comme nous le prouve entre autre le site Admirable Tea: sur le thé (feuilles sèches), sur la liqueur (breuvage) ou sur l’infusion (feuilles mouillées) ....
Merci à Flo (et à son Mini Swap Thé), je déguste avec le zhong offert et un thé choisi par la demoiselle…

Grand Chine Lapsang
Accessoire d’infusion utilisé : zhong en porcelaine blanche fine (n'hésitez pas à lire comment boire le thé en zhong)
Quantité de thé : 2 grammes
Eau : robinet (oui, oui, une honte!) eau froide 1/3, eau bouillante 2/3


A/ La Vue :
Aspect du thé (les feuilles sèches) : feuilles légèrement enroulées, courtes et brisées
Couleur du thé : brun/ gris bleu
Couleur de la liqueur (breuvage) : orangé intense
Clarté de la liqueur : lumineuse
Aspect de l’infusion (feuilles mouillées, ouvertes) : brun rouge en début d’infusion, vers le brun vert

B/ L’Odorat :
Le thé (les feuilles sèches) : fumé, essence de pin, comme un peu grillé
Le couvercle : fumé et mouillé avec un peu d’herbe
La liqueur : fumé mais l’essence de pin a disparu
L’infusion (feuilles mouillées) : de sous-bois
Verre vide : …

C/ Le Goût :
Sucré : non salé
Persistance du moelleux : ?
Acidité : non
Dans la gorge : un peu astringent
Impression de sec : oui

A la deuxième infusion, la couleur de la liqueur change…

En terme plus vulgaire, j'aime ce thé, fort en bouche...

4 commentaires:

Joël a dit…

Je n'ai jamais essayé de Lapsang en zhong (je ne l'utilise que pour les thés verts, et de temps en temps pour les wulongs). Ça doit être étonnant.

Vanessa a dit…

Joel: bienvenue officiellement entre mes billets! Tu sais, je ne suis qu'une apprentie, j'ai tout à apprendre de ta pratique. Pour la dégustation au zhong j'ai entendu dire qu'elle ne convenait pas uniquement pour les thés noirs, voires post-fermentés pu'er. Après il est question d'épaisseur de paroie! Pour ma première dégustation ce fut un réel émerveillement: l'odeur de la soucoupe tellement différente, et ce "fumé" qui n'est pas présent à chaque olfaction... et dire que je passe à côté de plein de choses par méconnaissance. Et toi, d'autres dégustations? Et les livres?

Joël a dit…

Je vois que tu as dégusté moult autres thés depuis !
Je lis tout doucement le Cha Jing. Je prends souvent plaisir à déguster les thés que tu m'as envoyés.
Sinon, je reste sur ma petite dizaine de valeurs sûres en matières de thés wulong ou verts.

Vanessa a dit…

Joel: je passe de temps en temps par chez toi pour regarder si tu as fait d'autres dégustations. Les miennes sont encore celles d'une petite apprentie. Mais j'aime beaucoup, en tout cas pour l'instant je n'ai pas de gong fu cha alors les oolongs sont aussi au zhong. Dans le livre sur la culture du thé, l'auteur parle du Cha Jing, j'ai l'impression de profiter, un peu, de cette lecture que je n'ai pas faite.
cf ici http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/03/sociologie-du-th-en-terre-chinoise.html